Faits-divers

6 braconniers pris en flagrant délit de pêche dans la réserve


6 braconniers pris en flagrant délit de pêche dans la réserve
Les agents de la Réserve naturelle marine ont procédé la nuit dernière à une ronde le long du littoral placé sous leur responsabilité. La prise a été malheureusement bonne, preuve que ces pratiques continuent malgré les messages de prévention. Près d'une soixantaine de kilos de poissons, crustacés a été saisie. Après analyse, la procédure veut qu'ils soient détruits à l'équarrissage.

42 langoustes (dont certaines avec des oeufs) encore vivantes lors de la saisie ont eu plus de chance. Elles ont été relâchées en zone protégée. Les éco-gardes de la Réserve sont tombés sur 6 braconniers, une première équipe du côté de Saint-Leu, deux autres équipes de pêcheurs détectées plus à l'ouest au cours de cette ronde, avec lunettes infra-rouge, entamée à 21h et qui s'est finie à 6h ce matin.


Le temps de leur intervention, les agents de la Réserve restent constamment en lien avec les gendarmes des différentes brigades des villes de l'Ouest. Hier soir, hormis un braconnier un peu énervé de s'être fait pincer, les contrôles se sont déroulés dans le calme.

Les braconniers retiendront-ils la leçon ? Pas certain puisque certains d'entre eux étaient des récidivistes. L'intégralité de leur matériel de pêche sera détruit même si la Réserve étudie la possibilité de déroger à la règle en faisant bénéficier certains groupements de protection similaires à la RNM Réunion agissant dans l'océan Indien et notamment à Madagascar, en matériels saisis (masques, tubas, palmes) car "ils manquent de matériels".   

Ce n'est pas fini. Les contrevenants devront s'acquitter d'une amende variable en fonction de la note d'ambiance dressée par les gardes lors de leur approche, mais aussi du dossier du contrevenant, et notamment s'il a déjà été pris en flag'. Il reviendra à la Direction de la Mer Océan Indien de placer le curseur qui peut aller d'une centaine d'euros à plus de 20.000 euros selon la gravité.
Jeudi 12 Février 2015 - 11:37
Lu 2990 fois




1.Posté par Môvélang le 12/02/2015 15:23
de 10 à plus de 20 000 de sursis ne me fait pas peur, c'est pour çà que je recommencerais!
même les amendes fermes ne me fais pas peur, je suis insolvable! et pi, la pèce i rapporte trop!

2.Posté par mon péi bato fou le 12/02/2015 16:14
le parc marin .. réyoné i gagn' pi pêché son ti cari poisson ou langouste..
le parc des haut .... réyoné i gagn' pi vend' son gateau manioc patate sur bord' de chemin..

réglementation la france la rend' à nou couyon !!

3.Posté par noe le 12/02/2015 16:23
Je cherche des carris de tangues ...
Qui peut me les vendre ?

4.Posté par Roberto le 12/02/2015 16:30
@2: A la base tu es déjà suffisamment "couyon" pour de pas être capable de comprendre que le but d'une réserve ou d'un parc est de protéger le peu qui reste pour que tu puisses un jour montrer un poisson à tes enfants.
Réveille toi bonhomme, on est plus en 1920!

5.Posté par La solution le 12/02/2015 16:56
- sanctions financières fortes, dissuasives (plusieurs dizaines de milliers d'euros...);
- prison en cas de récidive;
- confiscation du matériel;
- et surtout confiscation du véhicule.

6.Posté par Mwa la pa di le 12/02/2015 17:39
post 2 ton analyse est tristement couillonne et tu n'a même pas le souci de préserver notre ile et de préserver la nature. Si ou vé, pêche tout et après vien pa plèr dans bras out mama a coz na pli rien dan l'on la mér !

7.Posté par mon péi bato fou le 12/02/2015 18:15
Permettre une pêche raisonnée, ce n'est pas permettre l'anéantissement de la biosphère !!

faut arrêter d'être ultra les gars...!

la législation doit permettre non pas l'interdiction mais l'utilisation raisonnée, ne vous en déplaise..

une réserve n'a pas vocation à interdire, mais sensibiliser, protéger, mais en aucun cas exclure l'homme de la "biosphère" concernée.

tu me permettras donc roberto, de te renvoyer le terme "couyon" à toi même... non mais !
la science permet de clôner à ce jour, sois donc rassurer sur le fait que ta descendance aura de quoi se satisfaire sur la nature n'y arrive plus un jour, à leur produire poissons et autres crustacés !
la science pourra même cloner les abrutis de ton espèce...

pour ceux qui veulent constater la déchéance de la biosphère réunionnaise, je vous inciter à lire les ouvrages d'albert lougnon, notamment le recueil de récits des voyageurs du XVIIè et du XVIIIè siècle lors de leurs escales à la Réunion..

8.Posté par Laïcien le 12/02/2015 18:27
Dans l'article i parle de St Leu et i parle aussi d'une ville de l'Oest ,bin ,,,, lula oubli de mettre le nom de la ville de l'Ouest don ,,et bin , i fé pas çà !

9.Posté par kld le 12/02/2015 19:08
a 2 : y manque un respect de l'environnement sur cette ile !! réglementation na besoin à cause la tete fré de deux trois certains !!

10.Posté par kaiinoa888 le 12/02/2015 19:24
Des gars qui vont plonger de nuit avec le risque requins qui existe à la run aujourd’hui, c’est peut être qu’ ils n’ont pas le choix non? Moi je ne surfe plus de jour avec un soleil de plomb et une mer limpide!
FUKUSHIMA c ’est les braconniers aussi peut être?
Continuez à vous donner bonne conscience, achetez des langoustes juveniles en supermarché! C’est plus gratifiant d’engraisser le CACA 40.

11.Posté par la lutte finale le 12/02/2015 20:12
né na langoust' i mank' pa côté grande anse...

12.Posté par Zoé le 12/02/2015 21:36
C'est la triste vérité!! Des bracos en action y en a plein dans la réserve (pour l'essentiel déjà connus et qui ont le même raisonnement que poste 2 ici...). Surtout dans les lagons la nuit. (de jour aussi lorsqu'il y a du monde pour passer inaperçue!!).
Ils ont leur habitudes, 1 a 2 fois semaine quand les conditions sont favorables.
Concernant la passe d'étang salé les jours de w.end où il y a peu de courant ils sont là à chaque fois en palme colorés pour le coté "mimétique de la pratique du snorkling". Lamentable !!! Il y a 2 ans, elle s'était un peu repeuplée, il n'y a quasi plus rien encore une fois.
Et comme dit poste 1, c'est pas une amende qui va leur faire peur, ils sont insolvables ces cancres là. La seule façon intelligente de les dissuader un peu plus est de leurs donner des travaux d'intérêts généraux (genre nettoyer la plage, c'est tellement chiant). Mais ça pose aussi le problème de l'encadrement des ces personnes durant ces travaux d'intérêts généraux (c'est plutôt contraignant).

13.Posté par ti yab'' le 12/02/2015 21:38 (depuis mobile)
A post 2.

Pêcheur na le droit son ti carry ds l''a réserve. D''ailleurs na le droit a 1kg de poisson par jour et par personne avec la pêche traditionnelle. (Gaulette DC). Mais 60kg dt 42 langouste avec des oeuf sa y appel pas pêche son ti carry!

14.Posté par Zoé le 12/02/2015 22:01
@Post 7,
L’arrêté préfectoral régissant la réserve marine donne les pratiques aquatiques autorisée dans cette réserve. Les sanctuaires (aucune action ou présence anthropique tolérée) ne représente peut être que 1% de la réserve (Il s'agit principalement des zones à forte population de poisson = visée de reproduction pour repopulation des autres espaces exploités). Ces précisément les abords de ces espaces qui intéresse le plus les bracos...et pour cause...beaucoup de poisson de qualité s'y trouve.
L'exemple des bracos qui pillent les efforts réalisés pour mettre en place une source pérenne de la ressource marine montre qu'il faut au contraire durcir les sanctions dans ces espaces.
En passant le système des réserves marines est très ancien en France. La difficulté est justement de susciter chez les locaux usagers de cet espace une adhérence au projet. Pour ce faire on installe la réserve marine dans le temps en durcissant le ton contre les contrevenant (de la simple sensibilisation/avertissement au départ à de véritable peine de prison à la fin (en raison du cumule des amendes non payées). En présence d'un contrôle soutenu des espaces (surtout au début) on arrive à infléchir le gros du braconnage.
Le principe des réserves marines intègre également (un peu à la manière des terre agricole) un principe de rotation des espaces. Ainsi il n'est pas dit qu'un jour les actuelles zones de sanctuaire ne soient pas rouverte à des activités encadrées de pêche.
Le but ici , n'est absolument pas économique mais simplement environnementale !!
On ne veut pas voir nos espaces déjà quasi désert devenir un néant absolu !!!
J'ai pour témoin la réaction sidéré d'un ami australien devant le peu de poisson présents aux abords des lagons et de l’énergie nécessaire pour pouvoir en pêcher en chasse sous marine. Plus près de chez nous, il suffit de mettre la tête sous l'eau à Mada pour voir cette différence de profusion!

Il y a donc nécessité de régir nos espaces et cela surtout parce que nous sommes de plus en plus nombreux à apprécier la pratique de la pêche et de la chasse sous marine. Et en règle générale simplement dans le but de conserver un milieu naturel en meilleur santé. Ceux qui ne comprenne pas ça sont des ignares.

15.Posté par kld le 12/02/2015 22:11
merci ti yab !!!

16.Posté par thier974 le 13/02/2015 10:04 (depuis mobile)
Ôté la réunion arête planer oui laisse anou mange un tu Cary langouste frais siouplait la loi allez règlemente les vrais pilleurs les pollueurs le lagon etc blanchiment corail a tansale par ex avec la merde station d''épuration et décharge st piere

17.Posté par caniarland le 13/02/2015 10:41
bah braconnage des aloc,des indemnités,pourquoi pas le simple braconage,fé pitié ton l'ile intense

18.Posté par blanblan Saint Lé le 13/02/2015 11:15
on peut plus rien faire !! et la pa 60 kilo va vide la mer !! pou sak y coné pa, pren un masque ek un tuba et aller voir cossa néna dann leau !! lecler y vend 70 kilo langouste y sorte mada alor ke la rénion néna langouste !! nimporte koi vraiment !! filet peroké congelé 9 euros 250 grammes nimporte koi aussi !!
par la meme occasion on dervrai mettre en place un permis de chasse sous marine comme pour la chasse au gibier. magasin y vend harpon mais y di pa ou cossa faut pas fait avec !! la réserve marine ne fait aucun mouvement pour la prevention y fait que de la repression. la pa tout les jour zot néna travail donc zot na le temps aller explik de moun sak y faut fait ou pas !! alors creole reveil a zot !!! et mi di laisse a nous pik nout poisson !

19.Posté par blanblan Saint Lé le 13/02/2015 11:18
et pour saint leu c etait pas dans la reserve !!! entre le cimetiere de saint leu et l'ancienne cabane au sel !!! c etait bien la nuit mais faut pas trop raconte nimporte koé aussi

20.Posté par 21 le 13/02/2015 14:32 (depuis mobile)
Zoé cme si ou coné un ta zafair ou prefair le bracos i vien vole Dan out caze alors.ou coné le responsable de la réserve on le voir plus tu peu nou le dir ou et il ???repon moi apre on discutera des bracos

21.Posté par mon pei bato fou le 14/02/2015 08:34
Heureusement qu'il reste des zones poissonneuses en dehors de la réserve..bravo au post qui dénonce l inaction de la réserve relativement aux rejets de merde dans nos lagons ainsi que la pollution phyto sanitaire en lien avec l agriculture..la réserve? Un outil pour ses salariés essentiellement!!??

22.Posté par Zoé le 15/02/2015 01:12
@ blanblan Saint Lé
Désolé ti male, toute la cote depuis depuis cap lahoussai jusqu'à grand anse c'est en réserve.
ça ou la pou cause a saint Lé c'est rien qu'un partie nou la le droit de chasser et pik nout poisson mais en dehors le lagon !!!
Et c'est pas un zafer la réserve ça, mais la loi Française y interdit do moun pêcher en chasse sous marine la nuit avec lampes. La lampe lé interdit en plongé. Trop facile la pêche sinon.
Donc arrête pleurer marmail, lev a ou bonne heure pour aller dans l'eau la journée en dehors lagon et essaye tirer ton 5kgs/jour de poissons ou n'a le droit avec l'arrêté la réserve marine.

23.Posté par Bryan le 10/03/2016 16:46 (depuis mobile)
Mardi soir mi t Pou met ma combinaison plongé su un parking a 200m de la plage, LA police LA areté, LA prend Mon fusil et Mon lampe pck li insinu que mi sa pêche dans lagon. Sa mi pense c abus pouvoir vraiment sa non?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales