Economie

4G : Lancement des appels à candidature dans les Outre-mer au 1er semestre 2014

Le Gouvernement et l’Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes (ARCEP) ont mené, du 17 juillet au 30 septembre 2013, une large consultation publique sur l’attribution de nouvelles fréquences outre-mer, en vue notamment du développement des réseaux mobiles 4G à très haut débit sur ces territoires. Elle a donné lieu à 16 contributions, émanant d’opérateurs mobiles, de candidats nouveaux entrants, d’une collectivité et d’un groupe audiovisuel. Le Gouvernement et l’ARCEP rendent publiques ce jour l’ensemble des contributions, ainsi qu’une synthèse de celles-ci. Voici le communiqué du Gouvernement et de l'ARCEP ainsi que la synthèse en pièce jointe:


4G : Lancement des appels à candidature dans les Outre-mer au 1er semestre 2014
Cette consultation a permis de recueillir l’avis des acteurs sur les enjeux et les modalités d’attribution de ces fréquences, d’approfondir les structures de marché possibles sur ces territoires – notamment l’intérêt et le rôle de nouveaux opérateurs – et de recenser les besoins des acteurs en matière de fréquences dans les bandes 800 MHz, 900 MHz, 1800 MHz, 2100 MHz et 2600 MHz, que ce soit pour les réseaux 2G, 3G et 4G.

Il ressort de cette consultation que les besoins des acteurs ne peuvent pas tous être satisfaits avec les fréquences disponibles. Il est donc nécessaire, en application de l’article L.42-2 du Code des Postes et des Communications électroniques (CPCE), de lancer des procédures de sélection sur La Réunion, Mayotte, la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, Victorin Lurel, ministre des Outre-mer, Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Innovation et de l'Economie numérique, et l’ARCEP lanceront les appels à candidatures au premier semestre 2014.

Ces procédures viseront à atteindre, de façon équilibrée, les objectifs suivants : renforcement de la dynamique concurrentielle afin que les consommateurs ultramarins disposent, comme en métropole, d’offres de qualité et à prix abordables ; aménagement numérique du territoire ; développement de l’innovation et des usages ; compétitivité et emploi local.

Les travaux de préparation de ces appels à candidatures sont d’ores et déjà engagés conjointement par la direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services, la direction générale des Outre-mer et l’ARCEP. Dans cette perspective, les services de l'État rencontreront les collectivités locales concernées le 6 mars prochain.

Pour la collectivité de Saint-Pierre-et-Miquelon, les besoins en fréquences exprimés par les contributeurs dans le cadre de la consultation publique sont compatibles avec les ressources disponibles dans les différentes bandes de fréquences destinées aux réseaux mobiles. Celles-ci pourront donc être attribuées, conformément à l’article L.42-1 du CPCE, au fur et à mesure des demandes des acteurs, sans procédure d’appel à candidatures.

Vendredi 21 Février 2014 - 16:30
Lu 1164 fois




1.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 21/02/2014 16:46
Ici on aura comme une connexion 4G version KK au prix OR

2.Posté par Michel le 21/02/2014 19:39
On est pas capable de nous fournir un 3 G digne de ce nom et va lancer la 4G c du n'importe quoi.

3.Posté par Michel le 21/02/2014 19:55
Comme à chaque fois une course imbécile pour voir "qui à la plus grosse"... On nous parle de 4G alors que le réseau 3G existant est déjà pourri et très instable. Franchement parler de 4G est tout simplement ridicule.

4.Posté par jean francois ducon le 21/02/2014 19:58
le raccordement au cable safe on s'en souvient a été laborieux. Sa capacité est de 440Gbps.

En 2014 l'ile Maurice, deja raccordée au Safe (et lion comme la Réunion) sera raccordée au cable Brick: 12.8Tbps.

pourquoi les pleureuses du gros tuyau sont-elles restes silencieuses?
pourquoi la region de verges et de Robert est-elle inactive?

5.Posté par David Asmodee le 21/02/2014 23:50
@4
verges et gros tuyau... bien sûr...

6.Posté par Lébézés le 22/02/2014 04:35
J adhère .Payer.Ça ils savent faire les FAI.
Autre point à revoir.Pourquoi quand on va en métropole ,on ne peut pas utiliser notre abonnement .Téléphone et Internet ..Celui de la Réunion est perdu et il faut en repayer un autre là bas..Ils ne peuvent pas accorder leurs violons tous ces FAI.Encore une fois nous sommes les dindons de la farce..

7.Posté par jean francois ducon le 22/02/2014 08:37
5.Posté par David Asmodee

ben oui, ils sont resté passifs sous prétexte des gros tuyaux pas assez gros.

8.Posté par Un pluriel fort singulier ! le 22/02/2014 13:11
Pourquoi les outre-mer ?
Je ne cesse de le répéter : il s'agit bel et bien toujours de la même chose, donc de l'outre-mer !
Armand GUNET

9.Posté par Jean Charles De La Croix le 23/02/2014 08:14
Proposer déjà une 3G / 3G+ digne de ce débit avant de courir vers une 4G qui sera bancale !!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 11:12 Le RSI assigné en référé

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales