Société

446.500 touristes à la Réunion en 2012, une baisse de la fréquentation modérée

L'IRT et l'Insee ont conjointement présenté ce jour, lors d'une conférence de presse, les résultats des chiffres touristiques sur l'année 2012. Ils révèlent une baisse de 5,3% de la fréquentation des touristes sur notre île, suite au boom de 2011. Des chiffres à nuancer au regard du contexte économique et de la tendance générale, selon l'IRT.


446.500 touristes à la Réunion en 2012, une baisse de la fréquentation modérée

Voyages moins nombreux, séjours moins longs, hausse des offres "dernière minute" trouvées sur Internet,... Voilà des signes révélateurs de la tendance générale à moins voyager ou à moindre coût du fait d'un contexte économique difficile. Au vu de ces constats, la Réunion subit une baisse marquée de sa fréquentation touristique en 2012 mais l'IRT estime que cela aurait pû être pire...

 

Avec 446.500 touristes, notre île subit une baisse de 5,3% par rapport à 2011, soit 25.000 personnes en moins. Ce résultat reste toutefois supérieur de 6,2% par rapport à 2010. Chez nos voisins de l'océan Indien, les chiffres sont plus marquants : - 13,2% de clientèle française à Maurice, -18% aux Seychelles, -4,9% aux Maldives. 

 

Le tourisme en provenance de la France métropolitaine reste largement majoritaire (80%). Mais sa diminution est à l'origine de la baisse de la fréquentation sur 2012. "La Réunion a plutôt bien résisté à la morosité. Je constate que cette baisse du marché français a été quelque peu compensée par les autres parts de marché. Ceci m'amène à penser que la politique que nous menons depuis plusieurs mois pour une diversification des marchés est une bonne chose", a commenté le directeur de l'IRT, Pascal Viroleau. 

 

Les touristes en provenance de la zone océan Indien ont en effet été plus nombreux. Un point positif sur lequel a insisté la présidente de l'IRT, Jacqueline Farreyrol : "Je travaille activement avec le ministère de l'Outre-mer et le ministère de l'Intérieur sur le dossier de l'exemption des visas. C'est en bonne voie pour les sud-africains, et les pourparlers sont en cours pour la Chine et l'Inde". La zone océan Indien représente aujourd'hui 10% du tourisme à la Réunion. 

 

Autre constat, le tourisme d'agrément (venu pour visiter l'île) est toujours devancé par le tourisme affinitaire (visite famille, amis), 40% du total. Le tourisme d'affaire est, lui, stable, et représente 10% de l'ensemble des touristes en 2012.

 

Enfin, s'ils sont légèrement moins nombreux, les touristes restent aussi longtemps qu'en 2011 : 17 jours en moyenne, pour une dépense par personne d'environ 705 euros. Côté hébergement, la baisse du tourisme d'agrément provoque une baisse de la fréquentation hôtelière, pôle le plus touché. "Début 2013, on devrait avoir stoppé la baisse, mais la situation est encore fragile. Les prévisions sont quasi-invisibles", a précisé Fabrice Manson, vice-président de l'IRT. 

 

A la fin de leur visite, les touristes sont unanimes: Plus de 95% des personnes sondées sont satisfaites ou très satisfaites de l'intérêt touristique et de la qualité de l'accueil. Toutefois, la question aérienne demeure problématique. 16% des interrogés sont moyennement satisfaits ou insatisfaits de la qualité du transport aérien et 25% estiment le rapport qualité/prix de la destination Réunion moyennement insatisfaisant. 

 

L'objectif de 600.000 touristes à l'horizon 2015 semble bien compromis. Communication, desserte aérienne, hébergement… Il faudrait pouvoir actionner tous ces leviers incontournables, de façon simultanée, pour atteindre un tel objectif. Pascal Viroleau, le directeur de l'IRT, y croit encore mais nuance tout de même : "C'est compliqué mais possible. Ces objectifs peuvent aussi être réadaptés au vu des différents éléments évoqués (contexte économique, arrêt de certaines liaisons aériennes, conséquences de la crise requin,…). On doit peut-être travailler davantage sur les retombées économiques que sur les chiffres…", a-t-il analysé.

 

 

 

En bref

 

Malgré un budget communication plutôt réduit au regard des ambitions de notre île (5 millions d'euros, à titre de comparaison il est 10 fois plus important à l'île Maurice), l'IRT poursuit son travail de promotion.
Depuis plusieurs mois, la structure travaille sur une stratégie de communication plus personnalisée. "La tendance veut que l'on propose un produit très ciblé. On met de côté la communication généralisée pour lui préférer une offre à thème, sur la plongée par exemple, ou la photographie, la culture… Par ailleurs, les enquêtes montrent que les attentes prioritaires des touristes tourne autour du soleil et de la nature, c'est tout ce que l'on a à leur offrir", a commenté Pascal Viroleau.

Mercredi 24 Avril 2013 - 21:51
Lu 2202 fois




1.Posté par De bonnes nouvelles de Mme Farreyrol ? le 24/04/2013 23:02
Notre association avait eu un excellent contact avec Jacqueline Farreyrol, présidente de l'IRT.
Mais, conseillée par la Région Réunion, elle ne nous a plus donné signe de vie depuis qu'elle est devenue sénateur.
Nous lui avions pourtant donné d'excellentes pistes.
La plus importante étant de considérer les Réunionnais de métropole comme des Réunionnais à part entière et non pas comme les derniers des derniers.
Les premiers touristes à venir ici devraient être les Réunionnais établis en métropole.
Avec une aide au voyage qui leur est refusée, ce n'est pas le cas.
Nous souhaitons poursuivre avec la présidente et M. Viroleau la réflexion pourtant intelligente interrompue par on ne sait qui à la Région.
www.reagissons-la-reunion.fr

2.Posté par condor le 25/04/2013 06:23
quand on voit la une du QUOTIDIEN hier, deux pages pour un mec qui confond un requin avec un rocher, il n'y a pas d'autres choses à écrire sur LA REUNION

3.Posté par John Galt le 25/04/2013 06:49
voilà un truc qui se base que sur des chiffres l'orientation et le mode utilisation des fonds sont mal orienté quand au mode de fonctionnement de l'usine à gaz , l'on se demande pourquoi autant d'employés dans ce bazar pour si peu de résultat l'on en arrive au même chiffre des débuts du tourisme , manque de diversité manque de vision général et toujours le même baratin d'auto satisfaction du devoir accompli , lorsque l'on remarque un classement d'une hostellerie qui affiche 5 étoiles et qui ne vaudrait pas plus qu'un bon trois étoiles avec beaucoup d'effort l'on pourra comme prétexte mettre la faute sur le petit personnel ; comme disait le prince l'on a le personnel que l'on mérite ...

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 25/04/2013 08:25
Avec de tels résultats, on promeut au niveau internationale son directeur ???

5.Posté par Jérôme Sautron le 25/04/2013 10:14
1. Surprenant de voir la façon dont l'information est traitée selon le JIR et Zinfos qui se comporte comme un "Témoignages light" de la nouvelle pyramide inversée: contrairement au JIR, vous oubliez de dire que la croissance du tourisme mondial est de 4%... et vous caressez dans le sens du poil la nouvelle équipe de l'IRT.
2. Ces chiffres, malheureusement, sont une mauvaise nouvelle pour La Réunion car il y a des emplois à la clé, mais ils auront au moins l'avantage de rendre un peu d'humilité à M. Viroleau.
3. 5 miliions d'euros pour la promotion de La Réunion (+ les frais directement réglés par La Région) rapportés au nombre de touristes, cela fait beaucoup
4. Merci d'avertir Mme Farreyrol qu'elle n'a plus besoin d'intervenir pour l'abrogation des visas en Afrique du Sud. Ce n'est pas "en bonne voie". C'est effectif depuis le mois de mars... nous attendons avec impatience les chiffres du tourisme en provenance d'Afrique du Sud pour les 2 années à venir. On nous disait que c'était essentiellement un problème de visa...

6.Posté par David ASMODEE le 25/04/2013 10:23
Il faudrait inventer un concept comme Socialist Park. Les gens viendraient du monde entier visiter les dernières dictatures socialistes de la planète. On ferait un packaging : Paris puis Réunion.

7.Posté par Réunionnaise lucide le 25/04/2013 10:50
@5.John Galt

Le microcosme politicien Réunionnais notamment celui chargé de promouvoir notre île qui se complaît dans l'auto-satisfaction savamment entretenue par les médias serviles qui profitent largement du système, trouve une fois de plus dans ce constat sur la baisse du nombre de touristes venant de métropole, une certaine fierté en voulant se comparer à nos voisins Mauriciens à qui nous n'arrivons pas aux chevilles !!!

8.Posté par WQS le 25/04/2013 10:51
600 000 touristes en 2015 est TOTALEMENT impossible pour la simple raison que cela représenterait
une progression de plus de 10% par an alors que l'on baisse de 5%...
On continue de pratiquer la méthode Coué à l'irt , le volume baisse alors que le budget a doublé , ces
gens sont déconnectés de la réalité de ce business , trop occupés à s'auto-glorifier !

Pendant ce temps Maurice progresse de 4% alors que sa clientèle venue de France baisse de 13%...
Pourquoi ?

Contrairement à nous ils ont su anticiper et ont développé les clientèles Indienne , Chinoise et Russe
pour compenser la baisse de clientèle européenne due à la crise alors que nous sommes totalement incapables de nous diversifier ou même d'accueillir correctement des étrangers...
Déja personne ou presque ne parle Anglais parmi les employés du tourisme à la Réunion !

le grotesque exemple de ces touristes japonais récemment débarqués qui n'ont même pas pu changer leur Yens à leur arrivée et qui ont acheté 4 souvenirs "made in Mada" est la parfaite illustration du fossé
qui existe entre des destinations où le tourisme est perçu comme une opportunité et la Réunion qui vit engluée dans une mentalité de fonctionnaires et où la notion de CLIENT est totalement absente.

9.Posté par Questions le 25/04/2013 11:24
Ou L'ART ET LA MANIERE de faire passer aux oubliettes l'impact totalement négatif de la présence de requin bouledogues sur quelques plages réunionnaises... classée un des l'endroit les plus dangereux au monde pour l'attaque de requins je vous le rappel....
ON voudrait étouffer l'affaire que l'on ne s'y prendrait pas autrement :

Même pas l'once d'une possibilité que ce problème de danger sur nos plages vienne quelque-peut allourdir le déficit de visite sur l'ile.

Demandez pourtant à vous amis métropolitain ce qu'ils pensent de la Réunion et de ses requins....:)

Ce serait bien si l'IRT ne rangeait pas aux placards ses ambassadeurs de la glisse réunionnaise:)

10.Posté par TONI le 25/04/2013 13:20
La France conserve sa place de première destination touristique au monde
en nombre d'arrivées avec 81,4 millions de touristes étrangers en 2011! lol

11.Posté par SoLdAtKréol_974[Mode-anti-DR] le 25/04/2013 14:02 (depuis mobile)
Mi retiens ke l''échec de Didier Robert... Ke du blabla ce gars ... Li n''a les outils en main et li gaigne pas utiliser.
C kom C 2000 bus... Lol
Continu met'' des prix aussi éleV ds les hôtels et pour les billets d avion et étonne a zot ... Pffffff

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales