Economie

400 millions d'euros investis pour réduire la facture énergétique du bâti régional

Le projet de réduction de la facture énergétique porté par la Région est ambitieux. D'un montant de 400 millions d'euros et co-financés par l'Agence française de développement (AFD), EDF et l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maitrise de l'Energie), ce sont l'ensemble des bâtiments dont est propriétaire le Conseil régional qui vont être soumis à réhabilitation pour améliorer leur performance thermique. Un projet qui s'étale sur trois ans et qui devrait faire économiser près de 25 GWh (Gigawatt-heure) à la Région et à la Réunion, l'île s'inscrivant dans l'objectif 2020 d'autonomie énergétique via le programme Gerri.


400 millions d'euros investis pour réduire la facture énergétique du bâti régional
Cet après-midi, le directeur général de l'AFD, Dov Zerah, le directeur d'EDF Réunion, Patrick Bressot, le directeur de l'Ademe, Philippe Beutin, et le président de la Région, Didier Robert, ont signé l'accord cadre du programme régional de rénovation thermique du bâti de la Région Réunion.

Un programme qui s'inscrit dans l'année 2012 de la biodiversité et de l'écologie voulue par la Région. L'objectif est de réduire la facture énergétique de la Région à l'horizon 2015 de 25 GWh pour un montant total des travaux de 400 millions d'euros réparti entre l'AFD, EDF, l'Ademe et la Région, principal financeur de cette opération. Plus loin que la réduction simple de la facture énergétique de la Région, ce programme réduira également la facture énergétique de la Réunion. Il s'intègre dans le plan Gerri qui devra conduire la Réunion à l'autonomie énergétique à l'horizon 2020. "On veut mettre le plus tôt possible en place le plan Gerri (…). La croissance énergétique de la Réunion était de 8% par an dans les années 2000 et de 3% aujourd'hui. En 2020, nous devrons arriver à un accroissement de 1,5%. (…) C'est un pari fou qui est pris aujourd'hui dans la mise en place de l'isolement thermique des bâtiments de la Région", explique Patrick Bressot, directeur d'EDF Réunion.

Un chantier titanesque

Le chantier est titanesque sur le papier. La Région va isoler 93 sites dont 44 lycées et leurs équipements sportifs. En tout, ce sont 700.000 m2 de plancher et 270.000 m2 de toitures à isoler pour la collectivité. "L'opération est importante en terme de rénovation thermique. Il s'agit de la première collectivité d'Outre-mer à se lancer dans cet objectif", explique Philippe Beutin, directeur de l'Ademe. Avant de se lancer dans les travaux pour les trois prochaines années, des diagnostiques énergétiques seront effectués en amont. "En tout nous avons déjà diagnostiqué 22 établissements", précise-t-il.

400 millions d'euros investis pour réduire la facture énergétique du bâti régional
Autre partenaire majeur de l'opération de rénovation du bâti de la Région, l'Agence française de développement devrait engager au minimum 100 millions d'euros dans ce projet. L'AFD travaille dans plus de 100 pays à travers le monde et dans les départements ultra-marins. "Nous sommes aujourd'hui connus et reconnus comme spécialiste dans la lutte contre le réchauffement climatique", souligne le président de l'AFD, Dov Zerah.

Récemment, l'Agence française de développement a prêté 150 millions d'euros à la Chine dans le cadre d'une opération d'amélioration de l'isolation des bâtiments. L'AFD dispose d'une autorisation d'engagement à hauteur de 7 milliards d'euros dont 50% vont vers le développement durable. "Actuellement le gouvernement veut aller plus loin et faire du développement durable la marque de fabrique de l'AFD", ajoute-t-il. Depuis deux ans, l'AFD s'investit davantage dans les territoires ultra-marins avec 1 milliard d'engagement en 2011. Ce montant sera porté à 1,4 milliard en 2012.

Exporter le savoir-faire réunionnais

"On doit tenir compte de l'impact environnemental, en parler plus. La Région y est très attachée et son engagement sur la question climatique n'est plus à démontrer", explique Didier Robert, président de la Région. Ce dernier souhaite aller plus loin dans la démarche de l'opération mise en place dès cette année. "Il faut une appropriation collective du problème environnemental. On doit aujourd'hui être capable d'exporter le savoir-faire et la compétence réunionnaise sur ce sujet dans le bassin océan Indien", poursuit-il.

Les impacts du projet sont multiples pour la Réunion, outre l'aspect positif en terme de maîtrise de la demande énergétique, l'opération de rénovation du bâti aura un effet bénéfique sur le secteur du bâtiment et de l'emploi. A terme, 4.000 emplois directs pourraient être créés sur les trois prochaines années. Une filière "ingénierie, travaux et matériaux pour la rénovation thermique du bâti" sera structurée et le programme permettra d'économiser sur la consommation d'énergie de la Région et de la Réunion.
Vendredi 24 Août 2012 - 17:09
Lu 2249 fois




1.Posté par Ti mall le 24/08/2012 17:31
Et le Département, il fait quoi ? Lol. Entretenir son patrimoine il ne peut plus....

2.Posté par Koko_run le 24/08/2012 18:04
Très bien, mais qu'attendons nous pour créer des réglementations dans ce sens pour toute nouvelles constructions privée et publique à l'exemple des chauffes eaux solaires?
En ces temps de sécheresse, de coût de l'eau; de traitement, de ravinage des terrains en cas de fortes pluies avec une quantité d'eau exponentielle deversée dans la mer, rendons obligatoire la récupération d'eau à des fins domestiques. Les Réunionnais sont bien allé construire ces systèmes à Madagascar afin de lutter contre les pénueries d'eau et on ne les appliquent même pas chez nous!
Malheureusement, le réunionnais a du mal à lever sa tête, et oui Ti Mal, j'adore les voitures du département, ces vieilles voitures diesel sur lesquels est collé un gros autocollant "Avec le Département, Développons Durablement"!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales