Société

4.887 recrutements professionnels abandonnés en 2013 à la Réunion

Dans un communiqué de presse, le Medef Réunion pose un premier bilan de l'étude menée en 2013 sur la formation, l'emploi et l'insertion au sein des entreprises locales. Sur 23.556 postes recherchés, 4.887 ont été abandonnés. A partir de ces chiffres, le Medef Réunion souhaite réunir tous les acteurs concernés autour d'une table pour comprendre les raisons de ce constat.

Voici le communiqué:


Image d'archives
Image d'archives
Le MEDEF national a lancé en 2012 son observatoire TEC, Tendance Emploi Compétence, afin que des solutions à l’emploi puissent être étudiées, au côté de l’ensemble des partenaires de l’emploi et de la formation. Ces études trimestrielles, menées par la SOFRES, sont construites à partir de l’interrogation de 40.000 entreprises, de France métropolitaine et produisent des données depuis fin 2012 sur les métiers disponibles, les abandons de recrutements et les intentions d’embauche, par région et au global.

Au regard du taux de chômage que nous connaissons sur notre territoire, touchant particulièrement les jeunes, le président du Medef Réunion, Yann de Prince, a souhaité que cet observatoire TEC soit étendu aux DOM, afin de contribuer utilement et concrètement, au côté de l’ensemble des partenaires en charge de la formation, l’emploi et l’insertion, à la recherche de solutions pour enrayer le chômage. Cette étude a vocation à compléter les démarches existantes, notamment au niveau du BMO de Pôle emploi et des analyses de l’OREF, de façon à ce que des solutions puissent être initiées en faveur de l’emploi en concertation et sur la base de données croisées.

Ainsi, en 2013, 1 140 établissements réunionnais, représentatifs des 14 338 établissements du secteur privé de la région et de 17 secteurs d’activité, ont été sollicités.

Le rendu de cette première étude portant sur 2013 pose un constat, qui nous interpelle, mais qui devrait nous permettre de travailler sur des solutions en faveur de l’emploi, au côté de nos partenaires, notamment Pôle emploi, OPCALIA, la Région Réunion, l’Académie de la Réunion, la DIECCTE....

On constate qu’en 2013, les entreprises de La Réunion sondées ont recherché 23.556 postes, dans trois secteurs principaux : le secteur de la construction, le commerce et la réparation auto et le secteur manufacturier. Sur ces 23.556 postes recherchés, 18 669 postes ont été pourvus mais 4.887 postes ont été abandonnés.

Les 5 premiers métiers qui concentrent les difficultés (28% du total) de recrutement, qu’il s’agisse d’abandons ou de postes pourvus mais difficilement sont : les maçons (978), les professionnels paramédicaux (440), les vendeurs en habillement et accessoires, articles de luxe, de sport, de loisirs et culturels (364), les télévendeurs (363) et les ouvriers non qualifiés de type artisanal (357).

Réunion l'ensemble des acteurs pour faire le point

C’est sur la base de ce constat que nous allons proposer de partager dans les prochains jours avec les acteurs de l’emploi, de l’insertion et de la formation, et notamment Pôle emploi. Nous souhaitons analyser de manière fine et en concertation avec les branches, les raisons de ce nombre important de postes abandonnés ou de difficultés de recrutements, afin de proposer des solutions et lever, de façon concertée et collective, les freins au recrutement.

Si des facteurs récurrents peuvent être cités comme l’inadéquation entre les compétences attendues et les compétences disponibles, la faible mobilité liée notamment à l’enclavement et la difficulté de transport, la définition du poste à pourvoir trop restrictive par rapport au besoin effectif ou encore le manque d’attractivité perçue de certains secteurs d’activité, il n’est pas question de sombrer dans les clichés ou d’ériger de mauvais procès d’intention. C’est encore une fois dans une démarche constructive et positive que le Medef Réunion souhaite proposer cet outil de données sur l’emploi au service du territoire.
Vendredi 13 Juin 2014 - 15:45
Lu 1103 fois




1.Posté par David Asmodee le 13/06/2014 17:19
On va finir par croire qu'embaucher en France coûte cher...
lol


2.Posté par le pire est à venir le 13/06/2014 17:21
le pire est à venir, ce sont les abandons des emplois d'avenir. Un bilan à un an doit être fait , car c'est une mascarade politique et financière.
fin 2014 , faisons les comptes


3.Posté par Fouille-Merde le 13/06/2014 21:58
les diplômes obtenus par les Réunionnais colorés, n'ont pas la même valeur que ceux venu d'ailleurs........malgré l'équivalence!!!

C'est ça la Réunion, d'autres s'imposent avec les grandes relations, les Réunionnais se disposent!!

Exemple: Décathlon Sainte-Suzanne devait recruter 40 Réunionnais lors de son ouverture........je vous laisse découvrir par vous même le reste!! Tous les moyens sont beaux pour boucher les yeux des gens Merci Mr Hayote de prendre les gens pour des Cons, Merci également à Caillé de l'avoir donné goût à l'exploitation de l'Outre-Mer, notamment la Réunion!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales