Social

3h00 : Les forces de l’ordre délogent les “grévistes” retranchés devant la SRPP

Il n’y a pas eu d’affrontement. La quarantaine de professionnels de l’Aveca et du Collectif des terrassiers regroupés devant la SRPP, a choisi de quitter les lieux, face à l’impressionnante mobilisation de policiers et gendarmes. L’intervention des forces de l'ordre a eu lieu un peu avant 3h00 du matin.


Les forces de l’ordre n’ont pas eu beaucoup de mal à faire partir les derniers “grévistes” des trois barrages filtrants qui s’étaient regroupés dans la nuit devant la SRPP. “On s’est retrouvé à une quarantaine car beaucoup d’entre nous sont rentrés se doucher, se restaurer et se reposer avant de revenir sur les sites”.

Alors que les gendarmes et policiers se préparaient à évacuer les trois barrages filtrants (entrée de la route du Littoral côté Possession, entrée de la route des Tamarins côté Saint-Paul, et axe mixte de Cambaie), leur tâche a été facilitée par les transporteurs et les terrassiers qui redoutaient pour la plupart la charge des pelotons mobiles.

Tous avaient pris au sérieux les avertissements du préfet. Pierre-Henri Maccioni avait annoncé hier en fin d'après-midi qu’il avait “donné les consignes pour régler dans les heures à venir le problème des barrages filtrants”. Mais à cette heure de l’après-midi, “le général n’avait pas dévoilé son plan de bataille”.

Plus la nuit avançait, plus l’information d’une charge imminente des forces de l’ordre, pesait sur le moral des professionnels de l’AVECA et du Collectif des terrassiers. Battre en retraite était devenue la solution la plus sage pour beaucoup qui redoutaient aussi pour leurs outils de travail.

Ce qui fait que par un prompt renfort, les policiers et les gendarmes étaient plus nombreux que les grévistes en arrivant au Port. Le dispositif déployé par la préfecture, était tout simplement impressionnant.

“Le but n’était pas de les impressionner, le but était de rétablir la liberté de circulation. C’était de faire en sorte que les camions de livraison des pétroliers puissent sortir et aller et venir, que la circulation se fasse sur ces voies du Port comme partout ailleurs”, a expliqué Thomas Campeau, sous-préfet de Saint-Paul, chargé de ces opérations.

Finalement, il n’y a pas eu d’affrontement. Les derniers manifestants ont obéi aux sommations, et se sont retirés. Thomas Campeau qui s’est félicité de ce dénouement “sans heurts” n’a pas voulu fermer la porte aux transporteurs et terrassiers.

“Ces barrages filtrants et ces opérations de blocage ne sont pas une voie normale pour s’exprimer. Ces professionnels ont eu l’occasion de s’exprimer, ils peuvent encore être reçus par le préfet, à condition qu’ils en fassent la demande et sans bloquer les routes”, a précisé le sous-préfet de Saint-Paul.

De leur côté, les “grévistes” ont décidé de se réunir dès ce matin pour réfléchir et décider de la suite à donner à leur mouvement.

La circulation rétablie depuis hier soir, devrait se dérouler dans des conditions normales (sans barrages filtrants), ce matin, avec des embouteillages aux endroits habituels…
Mardi 1 Septembre 2009 - 06:10
Jismy Ramoudou
Lu 2228 fois




1.Posté par Bertil le 01/09/2009 06:44
Les gros pleins de soupe sont rentrés chez eux la queue entre les jambes qu'ils y restent qu'ils se jettent à l'eau eux et leurs gros camions et 4X4 rutillants commes eux de graisse merci Monsieur le Prefet

2.Posté par FRANCO le 01/09/2009 07:05
Les banquiers et leurs traders à travers le monde et en France ont spéculé à milliards pour un formidable et rapide enrichissement des actionnaires spéculateurs sur les denrées alimentaires, les matières premières, acier, charbon, pétrole, etc.., sur les devises. Cette frénésie des supers profits ont fait déraillé l'économie mondiale et ces milliards artificiels, ne correspondant à aucune réalité économique, ont provoqué une crise planétaire qui a fait se volatiliser cette "richesse virtuelle" de milliers de milliards au détriment de l'économie réelle, celle qui résulte du travail de centaines de millions de travailleurs à travers le monde.

A ceux qui, par leur rapacité spoliatrice du profit maximum, ont créé cette crise mondiale bien peu de sanctions, au contraire la plupart des Etats, dont le nôtre, avec son président amoureux des riches spéculateurs, ses amis de Neuilly, ont compensé leurs pertes monstreuses car démesurées, en leur redonnant, sur le dos des CONtribuables, de tous ceux qui eux ne spéculent pas mais TRAVAILLENT, les milliards nécessaires pour qu'ils reprennent leurs spéculations en bourses et RECOMMENCENT leurs enrichissements spéculatifs de requins si nusibles à l'ensemble des hommes de cette planète et engrangent les paiements de leurs si précieux "traders".

Pendant ce temps, les particuliers, les petites et moyennes entreprises croulent sous les charges et ne peuvent prétendre à aucune aide des banques réapprovisionnées pourtant par l'argent public, non pour sauver l'économie réelle, celle du travail, mais celle de la spéculation boursière.

Pendant ce temps le préfet charge avec bonne conscience les petits entrepreneurs en faillite faute des crédits que les CONtribuables ont pourtant payés aux banques par le biais de l' Etat des riches, de l'Etat et du gouvernement de notre président bling-bling, l'ami des millairdaires de Neuilly !

Pendant ce temps tous ces CONtribuables plumés, pestent et râlent contre ces chefs de petites entreprises qui se battent pour que les monstruosités de la politique des banques, qui pourtant pénalisent, mais si discrètement, si habilement, TOUS LES Réunionnais, inconscients de leurs intérêts communs de victimes de la spéculation des banques et de leurs actionnaires avec leur belle devise : "toujours plus riches et moins nombreux" avec en contre-partie obligée, " toujours plus de pauvres et toujours plus nombreux"!

3.Posté par Whatelse le 01/09/2009 07:15
Les terrassiers et transporteurs ont fait preuve d'un courage exemplaire : il ont préférer courrir devant les forces de l'ordre ! C'est vrai que pour bloquer des familles dans des voitures c'est plus facile...

Parce que vous croyez que vous ne nous emmerdez pas vous ? Retenez une chose : la Réunion en à raz le bol de vos méthodes alors que la grande majorité des gens que vous venez faire chier ne toucherons pas en un an ce que vous gagnez en quelques jours ! Et vous croyez qu'on va pleurer... Vous avez des difficultés, réglez les avec les autorités sans prendre en otage les gens qui n'ont rien a y voir.

Les forces de l'ordre viennent ici avec notre argent et c'est normal. Question : la commande publique que vous demandez est financée avec quoi ? Donc c'est bien avec nos impots que vous venez nous casser les couilles.

Allez cassez vous ! Et bravo et merci M. le Préfet !

4.Posté par david le 01/09/2009 07:37
Il était temps. Cela fait des années qu'on subit ces prises d'otages.
Mieux vaut tard que jamais.

5.Posté par frabatto le 01/09/2009 08:11
1 pour Mr le Prefet...............0 pour l’Aveca et du Collectif des terrassiers.

6.Posté par Jean Pierre le 01/09/2009 08:53
Post 3 : Whatelse.

J' y étais hier.
Bien dit. Yes man !

7.Posté par William le 01/09/2009 09:24


Mais c'est Corneille ce Jismy Ramoudou !
joli clin d'oeil Mr Ramoudou ! j'adore !

En tout cas, la fin des blocages en une bonne nouvelle.

8.Posté par papapio le 01/09/2009 09:36
OUI FRANCO, exactement, à une nuance prét cependant, le Président semble ne plus être d'accord avec ces déraillements auto-proclamés et impunitaires du capitalisme à outrnce, et nous verrons dans quelques mois si les Dérives Institutionnelles Graves sont définitivement devenues la Régle, ou si la moralisation des spéculateurs magouilleur, dépouilleurs des richesses du Pays, ne les OBLIGERA PAS FINALEMENT A TRAVAILLER AUSSI et enfin.

9.Posté par Florent le 01/09/2009 09:48
a Mr Franco,

mr Franco quand on est des pauvres petit transporteur ou artisans on ne roule pas en porche cayenne ou X5 ou autres voiture qui coute minimum 70000€ on roule en voiture qui coute 15000€.
c pareil il y a des gens qui n'ont jamais été terrassier ou transporteur qui n'ont même pas une formation pour ce métier mais qui en voyant certains terrassier et certains transporteur se faire de l'argent sur la route des tamarins ont décidés de devenir transporteur et terrassier sauf qu'ils ont oublié que la route des tamarins n'allait pas durée vingt ans.

10.Posté par Michel Gangaye le 01/09/2009 09:54
Et si la Réunion supprimait la monnaie fiduciaire ? Avec une utilisation à 100 % de la monnaie scripturale, ça deviendra impossible de sous déclarer ses revenus et ça réduira les trafiques de tous genres. Tous les économistes savent quand il y a une quantité importante des espèces sur le marché cela à pour effet de créer de l'inflation. La technologie permet de passer totalement à la monnaie scripturale. Les solutions existent pour avoir une économie plus saine et avec tous ses avantages qui pourraient avoir. Personne peut ignorer que l'économie réunionnaise est pour une bonne partie opaque grâce aux espèces que l'iedom arose l'ile chaque mois.

11.Posté par thierry le 01/09/2009 09:58
bien joué M . le Préfet !

marre de ces blocages à répétition pour un oui ou pour un non, il est grand temps que cette triste spécificité pei soit remisée aux oubliettes.

12.Posté par vivalarévolousionne le 01/09/2009 10:29
Allez ouste les charlots

13.Posté par genevrier le 01/09/2009 10:29
Je voudrai ici saluer monsieur le préfet qui n'a pas tremblé ...
C'est une chose que l'on a pas coutume de voir tant les groupuscules d'interets ont pris le pouvoir par pleurnicheries et menaces televisuelles interposées dans ce beau pays de france.
L'interet collectif étant baffoué depuis lurette par la trouille qui colle aux burnes de tous les politiciens de tous bords soucieux de ne jamais revoir un nouveau mai soixante huit et d'etre jugé hors zone du politiquement correct.....
Les biens publiques sont de façon inaliénables la propriété de tous les individus constituant une nation,et nul groupuscules ou individus n'a le droit de se les approprier à des fins personnelles(voir les textes).
Le bloquage des routes étant ni plus ni moins que la spoliation du bien commun vis à vis des autres citoyen.
AH! incivilité quand tu nous tiens.......

14.Posté par Collapsus le 01/09/2009 10:51
Non Souraya c'est avec notre argent et pas le tient que l'on a fait venir ces gendarmes mobiles, grand merci à eux, pour te dégager de nos routes, toi tu n'en a plus les moyens tu n'es plus solvable. Paye tes charges et tes impots et on en reparlera après, pour t'aider tu peut commencer par revendre ton home cinema et annuler ton ptit voyage prévu à Maurice en famille.

Rappèle toi tes potes hier sur le bord des routes à hauteur des barrages le ptit sourrir en coin nous regardant amusés englués dans dans les embouts, j'espère que tu as bien dansé à ton tour hier soir en essayant d'éviter bravement les coups de matraque, c'est dommage que un ou deux petits coups n'aient pu carresser un peu ton échine musclée mais tu courrais tellement vite hier soir c'est vrai.

Toi et ton accolyte Boyer, très rapide aussi à la course à pied devant les camions bleus, vous vous êtes ridiculisés et discrédités devant le coup bluff du préfet qui vous a roulé dans la farine. Bravo à ce dernier pour ce coup d'éclat magistral qui permettra peut être de mettre fin à la dictature des gros ventres dans notre Ile.

15.Posté par Surcouf le 01/09/2009 11:41
Les "pantins" que vous dénoncez, Monsieur BOYER, n'auraient pas eu besoin de venir de MAYOTTE si des tyranneaux comme vous ne prenaient pas les routes pour un champ de bataille.
Vous devenez pitoyable, Mr BOYER. Des gens comme vous et MONGIN - même s'il n'était pas présent cette fois - veulent entraîner la Réunion sur le terrain antillais, avec toutes les violences, les dérives, les menaces et... les faillites des commerçants qui n'ont pu relever la tête après le conflit. NOUS NE VOUS LAISSERONS PAS FAIRE.

16.Posté par Gramoune le 01/09/2009 13:24
Que dirait Mr BOYER si tous les automobilistes pris en otage hier, décidaient de bloquer l'entrée de sa station d'essence au Tampon. Il demanderait aussitôt l'aide des .... Pantins , Non ? Moralité, le Pantin c'est ...... lui

17.Posté par almuba le 01/09/2009 13:39
Bravo, Monsieur le Préfet,
Ras le bol de ces méthodes de délinquants.
Il faut en finir en les délogeant systématiquement et les envoyer en correctionnelle.

18.Posté par Choupette le 01/09/2009 13:56
Bien, bien.
Les barrages filtrants, c'est emmerdant.

Cependant, je ne peux m'empêcher que tous ceux qui postent et râlent contre les terrassiers et leurs 4*4 ou autres Porsche (réels ou imaginaires) ont déjà leur petit billet réservé pour les vacances de l'année prochaine en Métropole ou ailleurs.

On a les moyens qu'on peut, n'est-ce-pas ?

Heureusement ou malheureusement, les terrassiers n'ont pas arrêté le travail durant la construction de la route des tamarins.

Tant de solidarité et de compréhension m'éblouit !

:-/




19.Posté par Choupette le 01/09/2009 16:47
Il faut lire "je ne peux m'empêcher de penser", bien sûr.

20.Posté par RIVIERE Pierre, Georges le 01/09/2009 17:14
Le Préfet a pris une sage décision dans l'intérêt des usagersde la route et dans celui des transporteurs. On pouvait craindre en effet que les usgers, excédés par ces barrages à répétition, prennent à partie les transporteurs avec toutes les conséquences pour les personnes et pour le matériel. La sagesse a fini par l'emporter; il n'y a ni vainqueurs ni vaincus. Il ne reste plus à espérer qu'à l'avenir la concertation prenne le pas sur des actions qui ne profitent à personne et surtout pas à l'économie de notre île. Gardons nous de copier ce qui se passe en Europe et un peu partout dans le Monde. Dans, Tas de pierres, Victor Hugo écrit: "N'imitez rien ni personne. Un lion qui copie un lion devient un singe". A méditer.

21.Posté par ZEN le 02/09/2009 07:27
Stupéfaction.

Comment avancé quand on a des réactions pareilles.

Et on nous parle de solidarité... N'oubliez pas que c'est le combat du pot de terre contre le pot de fer quand vous voyez les grandes entreprises du medef être entendues et bénéficiées d'exonération de charges..... et que les petites entreprises (pas seulement les transporteurs mais toutes), sont dans une situation catastrophique et n'ont pas d'autres moyens de que se mettre en liquidation alors même qu'elles représentent plus de 90 % des employés de la Réunion.

A moins d'être vous mêmes, les critiqueurs, des cadres, cadres supérieurs ou collistiers, n'oubliez pas une chose c'est que la roue tourne un jour et au vu de se qui se passe actuellement c'est l'unité qui prime et non la division.

Etre diviser c'est laisser le champ libre à tous ceux qui veulent garder leur monopole et leurs profits au détriment de toute une population en pleine détresse.

Oui pour la solidarité.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales