Blog de Pierrot

3 députés de Droite, 2 pro-Macron et 2 de Gauche : Tout le monde est content

Dimanche 18 Juin 2017 - 23:28

Attention à la colère de la rue
 
Premier enseignement de ce 2ème tour des élections législatives : le grand vainqueur est l’abstention, qui culmine à 60%.
 
Les hommes politiques ne peuvent plus faire mine de ne rien voir : le désamour est profond et il est temps pour eux de s’interroger sur ses raisons.
 
A force de promettre la lune tout en sachant pertinemment qu’ils n’ont aucune chance de tenir leurs promesses, à force de s’enrichir effrontément grâce à leurs mandats et aux prébendes qu’ils procurent, sans parler des fonds plus occultes mais toujours présents pour certains, le lien semble bel et bien rompu avec la population.
 
Les familles qui peinent à survivre avec quelques centaines d’euros par mois n’en peuvent plus de voir ces élus totalement déconnectés de leurs réalités, aller à Paris en 1ère classe comme vous vous n’effectueriez pas un Saint-Denis/Saint-Pierre, et d’entendre les salaires ronflants qu’ils touchent en indemnités et autres rétributions de PDG de SEM et autres structures para-municipales.
 
Si les élus ne se réveillent pas, la contestation se manifestera ailleurs. La colère gronde et quand elle ne se manifeste plus dans les urnes, elle le fait généralement dans la rue…
 
En Marche a calé aux portes de la Réunion
 
Deuxième enseignement : la carte politique de la Réunion est bien plus diversifiée aujourd’hui qu’elle ne l’était en 2012. Les électeurs ont choisi trois députés de Droite (Nathalie Bassire, David Lorion et Nadia Ramassamy), deux pro-Macron (Ericka Bareigts et Thierry Robert) et deux beaucoup plus marqués à Gauche
 
Au final, seuls deux députés de la Réunion devraient voter la confiance au 1er ministre (Bareigts et Robert), tandis que les 5 autres devraient, sauf surprise, voter contre (Bassire, Lorion, Ramassamy, Bello et Jean-Hugues Ratenon).
 
La Réunion n’a pas cédé aux sirènes de la Macron-mania, comme la métropole.
 
Tout le monde peut s’estimer content
 
Si le PS l’avait largement emporté en 2012 (5 députés sur 7), chaque courant politique de la Réunion peut s’estimer satisfait à l’issue de ce 1er tour.
 
Certes le PS perd 4 députés sur 5, mais la défaite aurait pu être pire et la victoire d’Ericka Bareigts devrait suffire à mettre du baume sur les plaies douloureuses de certains. La défaite se serait transformée en véritable catastrophe si l’ex-ministre avait été battue.
 
La Gauche de la Gauche a aussi toutes les raisons d’être satisfaite ce soir, avec l’élection d’Huguette Bello, et celle bien plus surprenante de Jean-Hugues Ratenon.
 
Le camp Macron peut tout autant s’estimer heureux de compter ce soir 2 députés qui défendront ses projets dans l’ile et qui pourront lui remonter nos difficultés et défendre nos dossiers.
 
Le Modem se satisfera de voir Thierry Robert réélu, qui viendra renforcer ses effectifs au Palais Bourbon et lui permettre de constituer un groupe parlementaire. Avec les moyens qui vont avec… Sauf si Thierry Robert, comme ça se murmure à Paris, parvenait, comme il essaie de le faire depuis plusieurs jours, de créer un groupe des parlementaires d’outre-mer. Une fausse bonne idée, comme j’aurai l’occasion, très prochainement, de vous l’expliquer.
 
La Droite, « première force politique à la Réunion ».
 
Mais si l’on devait désigner un vainqueur, ce serait sans conteste la Droite qui remporte 3 sièges (Bassire, Lorion et Ramassamy) dans un contexte politique pourtant difficile. Et chaque courant qui la compose décroche un siège : Bassire pour Didier Robert, Lorion pour Michel Fontaine et l’inclassable Nadia Ramassamy qui est certes vice-présidente de la Région, mais également vice-présidente du Département et pas très éloignée non plus de Jean-Paul Virapoullé. Comme le dit Didier Robert dans un communiqué, la Droite représente ce soir "la première force politique à la Réunion"

 

3 députés de Droite, 2 pro-Macron et 2 de Gauche : Tout le monde est content
1ère circonscription : Ericka Bareigts dans un fauteuil
 
Ericka Bareigts (PS "Macron compatible") retrouve logiquement son siège de députée avec un score sans appel de plus de 65%.
 
Ce résultat est certes à remettre dans le contexte de la vague Macron au niveau national, mais cette explication ne peut suffire. L’autre candidate En Marche, Monique Orphé par exemple, n’a pas réussi à se faire élire, signe qu’il ne suffisait pas de se déclarer "Macron compatible" pour être élue.
 
Plus qu’à son bilan de députée, Ericka Bareigts doit probablement sa réélection sur un score aussi large à la fierté des Réunionnais d’avoir enfin une des leurs au ministère des Outremer.
 
Ajoutez à cela un caractère sympathique, un sourire "Colgate", le soutien sans faille de la mairie et des moyens communaux omniprésents, une campagne très courte du fait de son éloignement parisien mais très intense, et le tour était joué.
 
Juste après l’annonce des résultats, Jean-Jacques Morel a dénoncé l’embauche "de centaines et de centaines de contrats aidés" à la veille de l’élection. L’explication mérite d'être entendue, mais elle est sûrement aussi valable dans nombre d’autres communes de la Réunion et ne suffit pas à expliquer une défaite aussi cinglante.
 

3 députés de Droite, 2 pro-Macron et 2 de Gauche : Tout le monde est content
2ème circonscription : Huguette Bello royalement réélue
 
Cyrille Melchior n’aura pas pesé bien lourd face au rouleau compresseur Huguette Bello.
 
Plus de 73% des électeurs de la 2ème circonscription ont choisi de reconduire la députée sortante, qui arrive en tête dans l’ensemble des communes de sa circonscription : 81% au Port, 77% à La Possession et même 67% à Saint-Paul.
 
Ce résultat est logique : Huguette Bello est l’une des rares élues de la Réunion à avoir toujours bénéficié d’une forte popularité dans la population. Elle a su donner l’image d’une travailleuse acharnée, toujours proche de la population et avec un bon bilan parlementaire.
 
En face, Cyrille Melchior a cumulé les handicaps d’un manque flagrant de charisme et des divisions au sein de la municipalité saint-pauloise.
 
Dans son discours de remerciement, Huguette Bello a proposé la création d’un "collectif des députés de la Réunion" dont le rôle serait de se mettre d’accord sur des projets pour la Réunion que l’ensemble des députés irait ensuite défendre à Paris.

3 députés de Droite, 2 pro-Macron et 2 de Gauche : Tout le monde est content
3ème circonscription : Nathalie Bassire surclasse le poulain de TAK
 
C’est une des surprises de ces législatives : Nathalie Bassire (Plateforme de la Droite et du Centre) a largement battu Jacquet Hoarau (FRA) avec un score de 56,44% contre 43,56.
 
Elle est non seulement arrivée en tête à Saint-Louis (65%), à Cilaos (73%), l’Entre-Deux (60%), mais aussi et surtout au Tampon (53%).
 
Par candidate interposée, il s’agit sans conteste également d’une victoire pour Didier Robert, qui a toujours poussé Nathalie Bassire, face à son vieux rival André Thien Ah Koon.
 
Plus que la défaite dans la circonscription, c’est le mauvais score de Jacquet Hoarau au Tampon qui interpelle. Il risque de mettre un terme à ses espoirs de prendre un jour la succession de TAK et d’inciter ce dernier, comme cela se murmurait déjà depuis un certain temps, de pousser plutôt Laurence Mondon à briguer sa succession.

3 députés de Droite, 2 pro-Macron et 2 de Gauche : Tout le monde est content
4ème circonscription : David Lorion grâce aux voix de St-Pierre et Petite Ile
 
David Lorion l’emporte largement (54%) face à Virginie Gobalou (46%) grâce au soutien indéfectible de Michel Fontaine, le "faiseur de rois" du Sud de l’île.
 
Il arrive en tête à Saint-Pierre (66%), mais aussi à Petite Ile (57%), tandis que Virginie Gobalou l’emporte logiquement à Saint-Joseph (68%).
 
David Lorion, qui était jusqu’ici vice-président de la Région et 1er adjoint à la mairie de Saint-Pierre, gravit une nouvelle marche sur un parcours jusqu’ici sans faute.
 
Reconnu même par ses adversaires comme un gros travailleur, toujours calme, respectueux de ses opposants, il a su imposer son style et son sérieux.

A l’Assemblée nationale, la Réunion pourra compter sur lui pour défendre le fond des dossiers, et pas seulement faire de l’esbroufe les jours de débats en direct à la télévision.
 
Alors qu’il se dit que Michel Fontaine pourrait renoncer à se représenter comme sénateur pour conserver sa mairie, le Sud vient de se doter d’un nouveau parlementaire à même de défendre ses positions.

5ème circonscription : Jean-Hugues Ratenon, le député que personne n’a vu venir
 
Coup de tonnerre dans l’Est de la Réunion. Alors que tous les observateurs prédisaient une victoire certes serrée, mais victoire quand même de Daniel Gonthier, c’est Jean-Hugues Ratenon qui représentera la Réunion à l’Assemblée nationale. Et avec un score sans appel : près de 53% des suffrages !
 
Outre son travail de fond sur le terrain, l’éternel opposant au maire de Bras Panon a su profiter du renfort opportun du PS, et notamment de Jean-Claude Fruteau à Saint-Benoit, pour contrebalancer les bons résultats prévisibles de Bras Panon et de Salazie.
 
Jean-Hugues Ratenon ne s’y est d’ailleurs pas trompé puisqu’il a tenu à prononcer ses premières paroles de député à Saint-Benoit, aux côtés de Jean-Claude Fruteau, qu’il a chaleureusement remercié.
 
A noter aussi au passage le vibrant hommage rendu à Paul Vergès, auprès de qui il a commencé en politique, avant de prendre sa carte au PCR en 2010 et de s'en éloigner. A la veille du scrutin, Jean-Hugues Ratenon était plus proche des Insoumis de Jean-Luc Mélenchon, qu'il est allé rencontrer à Paris pour lui réclamer son soutien. Ce que le leader national des Insoumis lui a refusé. Il doit bien le regretter aujourd'hui...
 
En parallèle, cette défaite doit représenter une amère déception pour Daniel Gonthier, qui pouvait raisonnablement espérer être élu et qui voit ainsi ses espoirs de devenir un jour parlementaire, son rêve de toujours, s’éloigner.

6ème circonscription : Nadia Ramassamy (LR) l’emporte grâce au "Tout sauf Orphé"
 
C’est l’autre surprise de ce 2ème tour ! Nadia Ramassamy (Plateforme de la Droite et du Centre) a finalement battu Monique Orphé, (En Marche !) qui était pourtant arrivée en tête à l’issue du 1er tour.
 
Nadia Ramassamy gagne avec plus de 52% des suffrages grâce notamment à l’excellent score qu’elle réalise à Sainte-Suzanne, commune communiste, dont le maire Maurice Gironcel a manifestement appelé à battre la candidate socialiste, relookée aux couleurs Macron.
 
La guerre qui a opposé le PS dionysien à Maurice Gironcel et Jean-Louis Lagourgue pour la présidence de la CINOR a très clairement laissé des traces et Monique Orphé le paye aujourd’hui.
 
Gilbert Annette a conservé la présidence de la CINOR mais a perdu une députée.
 
Si Nadia Ramassamy perd logiquement à Saint-Denis (41%), elle l’emporte à Saint-André (53%), Sainte-Marie (57%) où Jean-Louis Lagourgue a manifestement mis un coup de collier entre les deux tours, et à Sainte-Suzanne (61%), où Gilles Leperlier, le candidat du PCR était arrivé en tête au 1er tour.
 
Il y a incontestablement eu un vote "Tout sauf Orphé" à l’occasion de ce 2ème tour.
 
Ce scrutin risque d’avoir une autre conséquence. Thierry Robert, fort de sa réélection dans la 7ème circonscription, a clairement laissé entendre sur le plateau de Réunion 1ère que la défaite de Monique Orphé discréditait Gilbert Annette pour le leadership du mouvement En Marche à la Réunion.

3 députés de Droite, 2 pro-Macron et 2 de Gauche : Tout le monde est content
7ème circonscription : Thierry Robert égal à lui même
 
Thierry Robert avait du mal à cacher sa satisfaction ce soir après sa nette victoire (61%) face à Fabrice Marouvin (Plateforme de la Droite et du Centre) qui a recueilli 39% des suffrages.
 
Ragaillardi par cette victoire, le député de la 7ème circonscription a été égal à lui-même : arrogant et insultant vis-à-vis de ses adversaires. Ce n’est malheureusement pas à son âge qu’il va se refaire…
 
Sur le plateau de Réunion 1ère Radio, il s’en est pris violemment à la représentante à la Réunion du mouvement En Marche, Carine Garcia, à Max Dubois, le délégué pour l’Outre-mer d’Emmanuel Macron, à Gilbert Annette et à son adversaire du jour Fabrice Marouvin. Les termes utilisés étaient encore une fois insultants, de quoi étonner de la part de quelqu’un qui vient de remporter une nette victoire et de qui on aurait été en droit d’attendre un peu plus de sérénité.
 
Le voilà également reparti dans ses délires : il se voit à nouveau ministre des Outre-mer. Peu de chances de ce côté-là, d’autant qu’Annick Girardin a été réélue à Saint-Pierre et Miquelon.
 
De ses attaques contre Gilbert Annette, on peut en conclure qu’il se positionne déjà comme leader du courant macroniste à la Réunion, après la défaite de Monique Orphé, la candidate du maire de Saint-Denis dans la 6ème circonscription.
 
Thierry Robert est arrivé en tête dans 6 des 7 communes de la 7ème circonscription : 63% aux Avirons, 74% à Saint-Leu, 54% à Saint-Louis, 55% à Saint-Paul et 63% à Trois Bassins. Seul l’Etang Salé lui aura résisté en ne le créditant que de 45% des suffrages.
 
Fabrice Marouvin se sera bien battu pour une première participation, mais il aura payé la division de l’équipe municipale saint-pauloise et la trahison entre les deux tours de Sandra Sinimalé qui a appelé à voter Thierry Robert. De quoi perturber nombre d’électeurs, d’autant plus que quand Sandra s’exprime, beaucoup croient entendre Joseph Sinimalé.
 
On ne peut pas dire non plus que tous les élus de Droite lui aient apporté un soutien sans faille : Lors d’un des débats de l’entre-deux tours, Fabrice Marouvin avait révélé que Nassimah Dindar lui avait clairement dit lors d’un entretien qu’elle soutiendrait Thierry Robert car c’était son "ami". Le pire, c’est qu’elle ne doit pas être la seule…
Pierrot Dupuy
Lu 4392 fois



1.Posté par francois le 19/06/2017 00:00

Oui mais pas d'article sur la 2ème,

2.Posté par ste suzanne le 19/06/2017 05:54

pro macron
il y aura une dans les jours avenir va devenir MACRON tous cour tous en sachant qu elle fera tous pour
avoir un autre poste comme elle a fait avant tous en laissant de coté la population
le pire reste a venir avec l arrogant de ST LEU qui c est encore un pris a l encontre de son adversaire
lui qui disait et continue a dire qu il na pas besoin de la politique pour vivre
et il continu a courir derrière ses mandats
après avoir se mettre a genoux devant le PRÉFET le voilà il à la télé il sait permis de donner une leçon
de MORAL au PRÉSIDENT de la république comme quoi le ridicule ne tue pas

3.Posté par GIRONDIN le 19/06/2017 08:13

La pensée du siècle :
..... la Droite représente ce soir "la première force politique à la Réunion....... De didiX
une phrase qui deviendra culte, un peu comme la NRL.... incontestablement et bien évidemment 👍

La droite n'a que:
les 3/4 des communes
conseil départemental
région
CIREST
TCO
CIVIS
CASUD
CMA
CCIR et une 20 boutik du même style..


7 Candidats au 2eme tour , 3 élus et donc 4 défaites!


Malgré vos efforts votre avocat a perdu. Votre avocat Mr Morel est totalement disponible pour votre défense.
Malgré vos charges Thierry Robert gagne, vous perdez, ils perdent !

La prochaine peut-être, si ce n'est sur tapis vert !

4.Posté par ZembroKaf le 19/06/2017 09:30

Le cirque des législatives est terminé....le show....continue !!!

5.Posté par PATRICK CEVENNES le 19/06/2017 09:31

fukcd473
Bareigts : "...une campagne très courte du fait de son éloignement parisien mais très intense, et le tour était joué ...".
Euh ... ôtez-moi d'un doute. L'égérie de la société Colgate (mdr !) a effectué combien de visite privée à la Réunion, du fait de son éloignement ? Où était-elle lors des évènements en Guyane ? A la Réunion en visite privée pour battre le pavé. Elle aura mis 8 jours pour se signaler et que tout le monde découvre qu'elle était à la Réunion et non pas dans son ministère.
Si on pouvait arrêter de nous faire prendre des vessies pour des lanternes, merci.

Son opposant a dénoncé l'embauche massive son forme de "contrats aidés". S'il pouvait le prouver, cela serait encore mieux.

De rappeler que les "contrats aidés" sont un échec. Je vous conseille de récupérer le rapport de la Cour des comptes. Exercice 2016, la gauche donc Bareigts et consorts, laisse une ardoise de 500M d'euros. Fin mai 2017, 60% de l'enveloppe consacrée aux "contrats aidés" ont déjà été consommés.

En clair, la gauche dépense sans compter et son adage serait du style : "Travaillez moins, mais dépensons plus". Mdr ! Et qui va payer l'ardoise ? Toujours les mêmes pigeons ; moi et les autres contribuables.

6.Posté par L''''Ardéchoise le 19/06/2017 10:21

Eh oui, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil !
Autant cette pluralité sur l'île est intéressante, autant l'on peut se demander les raisons de certains votes...

7.Posté par VIEUX CREOLE le 19/06/2017 13:49

Personnellement , je dirais :

- 1 pro- Macron ,
- 1 d'extrême - gauche ( " France Insoumise" et " P.C.R." !) si l'on se réfère à ses positions habituelles jusqu'ici : Ratenon .
- 2 de gauche : Bareights , et Bello (celle-ci vote avec " la gauche classique" plutôt qu'avec l'extrême-gauche et Bareights n'a jamais déclaré qu'elle allait quitter le P.S. ) !
-- 3 de la Droite classique locale : Lorion , Bassire , Nadia Ramassamy , .
_ TOUT A FAIT D'ACCORD AVEC VOS COMMENTAIRES SUR Ratenon Orphé et Nadia Ramassamy ...

Deux observations personnelles :
- a )Je ne suis absolument pas sûr qu'ANNETTE puisse devenir " le Patron de la France-Marche ", connaissant assez bien"Le Personnage" depuis son élection à la Mairie du Chef-lieu ... !!
- b ) Quand on examine , de prés les résultats de toutes les Communes de l' Île' , même si" la Plateforme de Didier Robert " enlève trois Députés ( sur SEPT! ) , il serait présomptueux pour la Droite, de prétendre qu'elle demeure la Première force Politique de la Réunion !!! "La REFONDATION" des formations politiques se fera en Métropole MAIS AUSSI localement ....J''en suis presque sûr : NOS COMPATRIOTES SONT DÉGOUTÉS des méthodes , pratiques et mentalités de TROP nombreux POLITICIENS !!!!

8.Posté par klod le 19/06/2017 16:39

"il serait présomptueux pour la Droite, de prétendre qu'elle demeure la Première force Politique de la Réunion !!! "


et pourtant , "ils" l'ont fait ...du nouveau ek didi 1er ? wer pour la run et arreter la politique politicienne ..c'est pas gagné ! ?

9.Posté par @ GIRONDIN le 19/06/2017 16:47

A Terre Po Rire ...

INCONTESTABLEMENT la droite est Vainqueur, avec ou sans votre accord ! Vous oubliez de précisez que depuis 5 ans il n'y avait un député de droite, de gauche l'étaient tous !

De 0 siège la Droite est passée à 3 ! Alléluia !!! Alors vous pouvez taper du pied, pleurer, vous moquer ... cela ne changera en rien la VICTOIRE DE LA DROITE ....

Atpr.

10.Posté par GIRONDIN le 19/06/2017 17:32

9.Posté par @ GIRONDIN
Et à part ça va sinon ?

La droite n'a que:
les 3/4 des communes
conseil départemental
région
CIREST
TCO
CIVIS
CASUD
CMA
CCIR et une 20 boutik du même style..


7 Candidats au 2eme tour , 3 élus et donc 4 défaites!

11.Posté par klod le 19/06/2017 18:39

Girondin , lasse à lu à terre .......... ha , la très plate forme ........... des grands à coup sur !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter