Politique

2ème circonscription : Huguette Bello vs Cyrille Melchior

Dimanche 18 Juin 2017 - 07:58

La deuxième circonscription voit s'affronter pour ce second tour la députée sortante Huguette Bello (suppléant Olivier Hoarau) et Cyrille Melchior (suppléante Valérie Auber).


Huguette Bello est arrivée nettement en tête après ce premier tour, avec 57,12% des voix. Elle est la candidate du PLR, qu'elle a fondé en 2012, quittant le PCR qui voulait qu'elle se présente à la députation dans la 7ème circonscription. Elle est députée de la 2ème circonscription depuis 1997, et est la première femme député de l'île.

Son programme entend soutenir l'économie, notamment par la facilitation de  l'achat public aux entreprises locales, le rachat des créances publiques des TPE et PME par une institution financière publique, la globalisation et la stabilisation des exonérations fiscales et sociales de l'île, ainsi que le renforcement, la diversification et la protection des filières agricoles.

Concernant l'emploi des jeunes, il s'agirait d'un Pacte pour l’emploi avec zéro charge sociale jusqu’à 2,5 SMIC et un guichet unique d’embauche, de l’accès à l’apprentissage jusqu’à 30 ans et de généraliser le crédit d’impôt apprentissage et enfin de multiplier les parcours chez les Compagnons du Devoir.

Les mesures quant au pouvoir d’achat sont l'augmentation des petites retraites, du minimum vieillesse, de l’AAH et du SMIC. La problématique du logement est abordée par la construction et la rénovation, mais aussi par le suivi de l’évolution des loyers et des charges à la SIDR.

La sécurité est évoquée par la construction d'un nouveau commissariat au Port, ainsi que celle d’une Maison des femmes. Le programme sur l'éducation comprend des classes allégées, la préscolarisation des enfants de deux ans, le soutien scolaire gratuit après la classe, la construction de lycées professionnels, des formations supplémentaires de BTS et d’IUT, un Erasmus Océan Indien, et de nouvelles résidences étudiantes.

Sur le plan de la santé, Huguette Bello prévoit la création d’un service de réanimation dans la région Ouest, un SAMU héliporté, un pôle international de recherche et de traitement contre le diabète. Afin de désenclaver la Réunion, elle promet une baisse directe et durable des prix des billets d’avion, et le Très Haut Débit (fixe et mobile) pour tous à un moindre coût.
 
Le volet environnement de son programme passe par la transition énergétique, une flotte de pêche adaptée, l'irrigation des terres agricoles des Hauts de l’Ouest, et enfin la candidature de la Réunion pour le siège de l’Agence Française pour la Biodiversité. La députée s’opposera aux suppressions de postes de fonctionnaires, au démantèlement du code du travail et à la hausse de la CSG sur les retraites.

Face à la députée sortante, Cyrille Melchior a un retard considérable, ayant recueilli à ce premier tour des législatives 20,28% des voix, le vice-président du département est soutenu par la plateforme de la droite et du centre.

Dans son programme, le candidat met l'accent sur l'emploi des séniors, avec l'extension des contrats séniors de 3 ans actuels à l'âge de la retraite, mais aussi une politique d'aide à l'accession à la propriété pour les plus de 50 ans, mais aussi sur l'emploi des jeunes, avec la mise en place d'un plan de formation professionnelle.

Le désengagement de l'État en matière de formation, d'aide sociale et de logement est un problème pour les collectivités locales, auquel, en tant que député, il promet de remédier en faisant en sorte que l'État finance de nouveau massivement ces domaines passés sous compétence territoriale.

D'un point de vue économique, Cyrille Melchior entend "lutter contre les monopoles qui brident le développement économique de l'île", mais aussi renforcer la filière pêche et les produits péi, notamment en les servant dans les cantines scolaires. Concernant le logement, Cyrille Melchior souhaite la  suppression de la taxe d'habitation pour les étudiants qui se logent dans le parc privé.
Zinfos974
Lu 692 fois


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Novembre 2017 - 10:49 Olivier Rivière, nouveau président du Parti Radical