Economie

237 millions d'euros investis dans le logement social en 2011

Ce matin, le préfet Michel Lalande était en entretien pour un bilan à mi-parcours sur le financement du logement social à la Réunion avec les acteurs concernés. L'occasion de présenter les prévisions et de discuter des problèmes rencontrés localement.


237 millions d'euros investis dans le logement social en 2011
 
Le préfet Michel Lalande a présenté ce matin le contenu de son "entretien de gestion à mi-parcours" entre les acteurs du logement social de l'île et les services de l'Etat concernés.

De cette réunion, il ressort qu'environ 3.863 logements sociaux devraient être livrés d'ici la fin de l'année et 4.714 devraient être mis en chantier. Des chiffres prévisionnels en hausse par rapport aux années passées et qui reflètent une "tendance réelle", selon le préfet.

3.863 logements sociaux prévus à la livraison

Sur les 94,5 millions d'euros alloués par la ligne budgétaire unique (LBU) pour l'année 2011, 80,5 millions seront consacrés à l'aide à la pierre. La Préfecture note une "mobilisation significative en faveur de l'aménagement et de la résorption de l'habitat insalubre", pour lesquels des budgets respectivement de 6 et 8 millions ont été engagés.

Entre l'investissement de la LBU et la mise en place du dispositif de cumul de la LBU et de la défiscalisation, Michel Lalande a félicité une mobilisation de l'Etat élevée. "Nous sommes certains de mettre 237 millions sur la table", a-t-il assuré.

Des reports de crédits anormaux

Mais les échanges de ce matin ont également porté sur la préparation des défis à venir et des difficultés à envisager. A notamment été évoquée la question fâcheuse des reports de crédits.

Le préfet a fait état de 350 millions d'euros de crédits non utilisés, soit "trois ans de consommation budgétaire" dans le logement social à la Réunion, principalement parce que certaines opérations obtiennent des fonds alors que les projets ne sont pas aboutis et les permis de construire pas effectifs.

Axer sur la rénovation de l'habitat

"Comment voulez-vous être crédible dans ces conditions lorsque vous demandez un crédit?", s'est-il indigné. Et ce alors même qu'il existe "des besoins immédiats dans d'autres secteurs". Le préfet a demandé un audit afin de "clarifier les choses" et faire en sorte que les crédits inutilisés puissent être "recyclés".

Une prochaine réunion se tiendra à la préfecture en novembre pour solder le bilan annuel 2011 et préparer une année 2012 avec l'engagement affirmé de remettre au goût du jour "les questions de rénovation de l'habitat".
Mercredi 15 Juin 2011 - 12:04
Lu 1160 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales