Santé

22.500 cas de grippe A : "Un chiffre à prendre avec précaution"

La Drass dénombre 22.500 cas de grippe A cumulés depuis le 5 juillet, date à laquelle le premier cas a été signalé, et jusqu'au 23 août, dernière date de consolidation des chiffres émanant du réseau de médecins sentinelles.


Aujourd'hui, on compte 22.500 cas de grippe A à La Réunion. Mais ce résultat est à prendre avec précaution car il s'agit d'une projection statistique. Par ailleurs, pour le moment seuls deux cas de décès sont "possiblement liés à la grippe A" nous précise Laurent Filleul, coordonnateur scientifique de la Cire (Cellule épidémiologique Inter-régionale d'Epidémiologie Réunion-Mayotte). Les deux personnes, une dame âgée de 85 ans et un homme de 60 ans, présentaient tous les deux des pathologies lourdes.

Il faut savoir qu'il y a probablement des cas qui ne sont pas signalés car il est certain que des "personnes qui présentent des symptômes n'ont pas consulté" admet le coordonnateur scientifique de la Cire. "Il y a 30 réseaux sentinelles sur l'île qui nous fournissent les cas de grippe A chaque semaine. Nous recevons également des données de la CGSS qui nous communique la part d'activité des médecins du réseau". Laurent Filleul précise également que le nombre de cas n'est pas la priorité, mais ce qui compte c'est "la dynamique", c'est-à-dire la vitesse à laquelle l'épidémie se propage.

Chaque année, la Cire dénombre 10 cas de décès liés à la grippe saisonnière sur l'île, et 80 formes graves qui demandent une hospitalisation.

Le stock de Tamiflu renfloué


Le stock d'État de Tamiflu sera renfloué de 25.000 boîtes supplémentaires et une livraison d'un million de masques parviendront par voie maritime bientôt sur l'île. A noter que le Tamiflu pédiatrique est également disponible et 300 traitements ont d'ailleurs déjà été administrés.

Le docteur Antoine Flahaut, épidémiologiste, a estimé lors d'une interview accordée à Defimedia.info à Maurice, qu'il y aura "un cas de décès pour 10.000 cas de grippe A". Ses propos seront certainement évoqués demain lors d'une cellule interministérielle qui se tiendra à Paris, en présence de Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur et de l'Outre mer, Roselyne Bachelot, ministre de la Santé et des Sports et Luc Chatel, ministre de l'Education.

La Cire opère une surveillance sérologique car le virus peut "se recombiner", c'est-à-dire que le virus de la grippe A peut développer deux combinaisons de H1N1, et une mutation en un virus plus virulent n'est pas à exclure.
Mercredi 26 Août 2009 - 19:35
Karine Maillot
Lu 1682 fois




1.Posté par RIVIERE Pierre, Georges le 26/08/2009 21:36
De la mutation du virus à une guerre nucléaire, rien n'est à exclure. Devrions nous, pour autant, être condamnés à vivre dans l'angoisse. Il semblerait que certains en ont ainsi décidé pour atteindre je ne sais quel objectif; peut-être, tout simplement, pour nous pourrir la vie...

2.Posté par blacko le 26/08/2009 22:09
Sur google, tapez tamiflu et japon et lancer la recherche...
blacko

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales