Economie

20 000 emplois menacés, “La Réunion en récession en 2009”

Les licenciements se poursuivent dans le BTP. La menace d’une modification de la défiscalisation, continue à éloigner les investisseurs. Entre 9 et 10.000 emplois sont menacés dans le bâtiment. Par ricochet, les autres secteurs d’activités sont également en danger.


20 000 emplois menacés, “La Réunion en récession en 2009”
“Ce sont 20.000 emplois directs qui seront supprimés d’ici l’année prochaine à La Réunion, si l’investissement constructif n’est pas maintenu”, selon Jean-Marie Le Bourvellec, président de la FRBTP (Fédération réunionnaise du bâtiment et travaux publics).
Cette première catastrophe aura des répercussions dramatiques dans les autres branches d’activités. “20.000 emplois, c’est avant tout une qualité du pouvoir d’achat. Une partie de ces salaires est réinjectée dans le circuit économique local, dans le commerce bien sûr, mais aussi dans l’agriculture, l’artisanat et les services”, explique Pascal Thiaw-Kine, président de la CGPME (Confédération générale de petites et moyennes entreprises).
“L’argent généré par le BTP insuffle un rythme soutenu aussi bien au niveau de la consommation que de la création d’emplois, à un grand nombre de secteurs d’activités. Si le volume d’argent réinjecté diminue, c’est toute l’économie locale qui s’en ressentira”, poursuit le représentant de la CGPME.
“10.000 emplois supprimés dans le BTP, il faut multiplier ce chiffre par deux pour connaître les dégâts qu’il y aura à La Réunion d’ici 2009. Ce sont près de 20 000 emplois qui vont à terme, disparaître”, affirme Jean-Marie Le Bourvellec.
“Si une telle situation se confirme, La Réunion sera en récession en 2009”, déplore Pascal Thiaw-Kine.



Lundi 20 Octobre 2008 - 06:57
Jismy Ramoudou
Lu 1095 fois




1.Posté par bernard le 20/10/2008 08:14
Voilà ce qui arrive quand une économie est détenue par un groupe restreint de personnes, on tient la population en otage avec le chômage.

2.Posté par HOARAU le 20/10/2008 09:07
ET SANS L'ASSISTANCE, LES AIDES DE L'EUROPE, DE LA MERE PATRIE, LA REUNION SERAIT-ELLE EN RECESSION, MR TK ?
ET HEUREUSEMENT OU MALHEUREUSEMENT POUR LES AUTRES QUE LE TIERS DES REUNIONNAIS TRAVAILLENT AU BLACK POUR "BOOSTER" LA CROISSANCE...

3.Posté par Zoro974 le 20/10/2008 10:35
Super, le prix du foncier va baisser et devenir accessible pour les smicards qui ne seront plus obligés de payer des loyers aux riches propriétaire de métropole !
Une fois le foncier au plus bas, le bâtiment reprendra de lui-même, seul les acheteurs changerons.

4.Posté par danton974 le 20/10/2008 11:58
Si seulement les loyers étaient payés qu'à de riches propriétaire de métropole, mais pas seulement car que je sache c'est beaucoup, vraiment beaucoup de bon boug kréol qui bonla à gagn in ti katsou ek vente des terrains.

Personellement je paye un loyer trop cher à un boug qui à un nom bien à nous et qui habite la montagne ou il a encore d'autre maisons là haut. son papa l'a eu la terre quand personne en voulait quand ceux qui habitaitent là depuis longtemps on leur à donner.
Dans le centre de Saint-Denis on fait des trous immenses, on découvre du foncier. Et on perd des commerces.
La défisc a montré ses limites. Investissseurs vereux qui font n'importe quoi, permis de construire donnés sans critères de contraintes d'ordre sociale et économique...

Que tout cela est lamentable

5.Posté par anonyme le 20/10/2008 12:28
Le problème du BTP, c'est le prix du foncier : ils ont scié la branche sur laquelle ils étaient assis.

6.Posté par Patrick FLOC'H le 20/10/2008 13:17

5. Posté par anonyme le 20/10/2008 12:28
Le problème du BTP, c'est le prix du foncier : ils ont scié la branche sur laquelle ils étaient assis.


M'importe quoi pauvre ignorant ???

Récession, croissance négative, que la langue fran9aise est pratique et dispose de belles vertus morales pour nos hommes politiques. Avant la faillite guettez d'abord la dépression mais rechercher d'abord la bonne définition car c'est important sur ce blog
Car il ne s'agit plus d'employer le mot récession mais nous plongeons belle et bien vers la dépression ..."Débâcle française"

7.Posté par anonyme le 20/10/2008 16:02
Posté par Patrick FLOC'H le 20/10/2008 13:17

5. Posté par anonyme le 20/10/2008 12:28
Le problème du BTP, c'est le prix du foncier : ils ont scié la branche sur laquelle ils étaient assis.

M'importe quoi pauvre ignorant ???

Merci Monsieur pour le point d'interrogation (multiplié par 3, ce n'est plus une question, de la perplexité peut être ?).

Oui que vous importe en effet, mais c'est mon opinion : la défiscalisation a des effets positifs sur l'emploi, que je ne conteste pas, mais elle a surtout tiré les prix du foncier vers le haut. Un développement sans, aurait été plus sain, tant pour la réalité des chiffres de la croissance locale, que pour la capacité des réunionnais à s'acheter un toit. Je croyais que vous étiez un partisan du "laissez-faire", dans le domaine économique ?

(pour la réponse, probable, quelques lignes cohérentes suffiront : j'ai du travail à finir avant la fin de cet après-midi)


8.Posté par Don Felipe le 20/10/2008 18:17
Quand je vois les représentants des grands groupes pleurer, je me dis qu'ils ont raison: Ils gagneront moins.... C'est dur de passer du gros 4X4 au petit coupé! Et l'ouvrier qui est au SMIC, qu'a t-il gagné avant la grande crise dont on nous parle ? Il touchait 1000 euros/mois et il sera toujours à 1000 euros. Quand tout allait bien pour les quelques familles qui ont le monopole à la Réunion, qu'en était -il du pauvre qui, lui, n'avait pas les moyens de défiscaliser et ne pouvait que rêver devant les cases qu'il construisait. Celui là, je le plains, les autres survivront toujours...aux dépens du premier.

9.Posté par nicolas de launay de la perrière le 20/10/2008 23:30
bien dit don felipe !

10.Posté par Patrick FLOC'H le 21/10/2008 13:40

9. Posté par nicolas de launay de la perrière le 20/10/2008 23:30
bien dit don felipe !

Surtout que beaucoup oublient comme cela est calculé , sur la base de indice du cout de la construction..Lorsque l'on sait que calculé par l'INSEE en collaboration avec le ministère de l'Équipement, des Transports et du Logement, traduit l'évolution des prix dans le secteur immobilier, faisant que par ailleurs il sert de référence pour l'indexation des mensualités de certaines formules de prêts et pour la révision des loyers commerciaux.

Hors il suffit de faire le calcul presque 50% augmentation en 10 ans hors les salaires en France n'ont pas suivi l’ évolution normale du marché...
Il faut pas s'étonner pourquoi il y a peu de propriétaire en France..


11.Posté par FRANCO le 21/10/2008 22:28
Comment quelqu'un comme Pascal THIAW KINE, quand on connaît sa situation, peut oser parler au nom des Petites et Moyennes Entreprises ? Qu'il pleure avec les "nantis du MEDEF", ceux qui pleurent "la bouche pleine" comme le disait si bien Mme Girardin, le milliard et demi € qu'ils risquent de perdre, me paraît bien plus conforme à la réalité. La seule chose qu''il ait à voir avec la "Réunion d'en Bas", c' est qu'il s'enrichit, comme les quelques uns qui se gavent comme lui, sur son dos. Heureusement que de plus en plus de Réunionnais commencent à ouvrir les yeux, y compris les petites entreprises, et comprennent que les intérêts de la "Réunion d'en Haut", la fameuse "Réunion Economique", ne sont pas les leurs et qu'ils ne sont aux yeux de certains que "la piétaille" dont ils se servent à leurs profits auprès de l' Etat et de l' Europe pour conforter toujours plus leurs rentes de situation !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales