Société

1er mai: Pourquoi le muguet ?

Historiquement, le muguet et la Fête du travail ne sont pas liés directement. Symbole de chance et de bonheur pour l'un, et journée internationale des revendications ouvrières pour l'autre, ils n'ont pas grand chose en commun. Mais alors comment cette fleur s'est retrouvée à partager une journée entièrement dédiée aux travailleurs ?


photo : Olibac (flickr.com)
photo : Olibac (flickr.com)
La réputation bénéfique du muguet remonte à l'Antiquité grecque. Selon une légende, le dieu Apollon (dieu de la lumière, des arts et de la divination) aurait créé le muguet pour que lorsque les neufs muses marchent sur le Mont Parnasse, elles ne s'abîment pas les pieds. Le muguet se retrouverait aussi le long de l'allée menant à la porte du Paradis, ses clochettes teintant d'une bonne âme, au passage des morts.

Le 1er mai, les Romains fêtaient en ce jour les Floralies, festivités en l'honneur de la déesse Flora. Lors de ces fêtes, le muguet était à l'honneur.

Du côté des Celtes enfin, le muguet avait comme pouvoir mystique de porter bonheur… Aussi, le muguet fleurit à partir du printemps, ce qui l'associe directement au retour des beaux jours et fait de lui un porteur de chance.

Le muguet comme cadeau

Dès la Renaissance, il devient un présent que l'on offre le premier jour de mai. En 1561, le roi Charles IX reçoit un brin de muguet et il en est tellement content qu'il décide de réitérer le geste. Ainsi, tous les ans, il envoie à chacune des dames de sa cours un brin de muguet.

Cette tradition d'offrande a inspiré les générations futures, notamment le "bal du muguet" où les jeunes filles portaient du blanc et les jeunes hommes décoraient leurs boutonnières d'un brin de la fleur. C'était le seul bal de l'année où les jeunes se retrouvaient sans parents. On y servait du "Maitrank" un vin liquoreux fait de vin de Moselle lui même composé de "faux-muguet" (Aspérule odorante). Aussi appelé "boisson d'Été" ce vin devait porter bonheur à celui qui y trempait ses lèvres lors du 1er mai. À la Belle-Époque, les couturiers d'Ile-de-France avaient aussi pour habitude d'offrir du muguet à leurs clientes.

De tous temps cependant, on offrait du muguet aux gens que l'on aimait, mais surtout aux fiancés ou aux futurs mamans à qui on permettait un présage de bonheur pour le bébé.

Au XVe siècle, on célébrait la fête de l'amour le 1er mai. Durant cette journée, les monarques coupaient des rameaux trouvés en forêt pour décorer les habitations ou confectionner des couronnes fleuries à donner à l'élue de leur cœur.

Les syndicats s'en mêlent

Pour comprendre comment le muguet s'est retrouvé aux côtés des travailleurs le 1er mai, il faut reprendre l'histoire de cette journée internationale des revendications ouvrières.

Le 1er mai 1886, un mouvement de grève secoue Chicago venant d'ouvriers qui réclament les 8 heures de travail quotidien. Ce jour-là, 400.000 salariés paralysent ce qui devait être aux départ le "moving-day" des entreprises, jour de calcul de l'année comptable. En mémoire de cette journée de revendication, la IIe internationale socialiste à Paris, qui s'était réunie en l'honneur du centenaire de la Révolution Française, fait du 1er mai un jour de lutte mondiale pour la journée de 8 heures.

De 1886 à 1889, de nombreuses manifestations de syndicats français, agitant le pays, espèrent faire de ce jour une journée chômée pour permettre aux travailleurs de manifester.

Le 23 avril 1919, c'est finalement une victoire pour eux puisque la journée du 1er mai est reconnue comme chômée et les 8 heures sont instaurées officiellement. Ce n'est qu'après la libération de l'occupation Allemande, en 1947, que le 1er mai devient un jour férié et payé.

C'est en 1907 que le muguet croisera la route de cette journée des manifestants. Leurs boutonnières arboraient auparavant un triangle rouge rappelant la division du travail (8h de travail, 8h de sommeil et 8h de loisir). Ce triangle a ensuite été remplacé par la fleur de l'églantine rouge, elle même remplacée par la suite par le muguet, dont les fleurs sont remplacées par des baies rouges en été.

Aujourd'hui, les deux traditions perdurent un peu partout dans le monde, avec parfois des variations selon le pays.

1er mai: Pourquoi le muguet ?
Jeudi 1 Mai 2014 - 07:45
Lu 11909 fois




1.Posté par noe le 01/05/2014 10:20
Fleur blanche , qui sent bon le muguet , qui relie les etres bafoués , qui enchante les cœurs, qui fait rire les malheureux , qui endort la douleur .... qui fait rentrer un peu de fric dans les poches de certains et certaines .... fleur éphémère qu'on ne peut garder longtemps (sauf en plastique)...
N'est-pas le symbole des reves de chacun ?
Je l'offre à tous les zinfonautes !

2.Posté par A. GUNET le 01/05/2014 10:25
J'ai bien aimé cet historique.

3.Posté par corinne le 01/05/2014 14:10
belle histoire bonne à savoir enrichissant

4.Posté par Bertrand Lauret le 01/05/2014 14:40
Merci pour l'histoire

J apprends que le PS va changer son emblème la rose pour le muguet ?

car c'est la « La seule tige capable en effet, de supporter autant de cloches à la fois »

Allez bonne fête du chômage

5.Posté par Zarbi le 01/05/2014 17:00
Sans remonter jusqu'à Mathusalem !
Entre 1886 et 1889, de nombreuses manifestations syndicalistes secouent la France. En 1889, les syndicats proposent que le premier Mai soit une journée chômée consacrée à la manifestation. Les participants prennent l’habitude de défiler avec un triangle rouge à la boutonnière, qui symbolise la division de la journée en trois parties égales : le travail, le loisir et le sommeil. Le triangle rouge est ensuite remplacé par l’églantine rouge qui devient le symbole des revendications des travailleurs.
A partir de 1907, le muguet, déjà traditionnellement associé au premier Mai, remplace progressivement l’églantine.
C’est en 1941 que le régime de Vichy décide d’instituer la fête du travail. Le rouge étant traditionnellement associé à la gauche, le gouvernement décide d’associer définitivement le muguet à la Fête du Travail.

6.Posté par Etron de Gauche le 01/05/2014 20:15
Parce que le muguet c'est aussi une infection, une mycose, une maladie. C'est donc le symbole du syndicalisme.

7.Posté par Thierry le 02/05/2014 00:58
Je fais une exception ... une pensée "muguet" pour mon Ardéchoise ...

Quand un peu d'histoire fait du bien ... mais aujourd'hui, nous en sommes à 7 heures de travail journalier ... le 1er mai n'a donc plus lieu d'être ...

Purée, que ça va râler ...

8.Posté par L'Ardéchoise le 02/05/2014 11:26
Merci, c'est le seul que j'ai reçu ..
....

9.Posté par Bayoune le 02/05/2014 11:51
Na de kwa a perde la tète, lé vré ke dann in koloni toute lé fé pour ke domoune i artrouve pi azot. La Réniyon osi na migé, lo ti flèr i arsanb inpé sate i sorte déor, nou té fé lalé avèk pou artenir la tère. Lo migé i sorte déor, lé inpé in gouyave de France, minm migé i kolonize anou zordi, kan bann patriote i di nou lé anvayi, bin lé vré - i fo nou rouve noute ziyé pou sorte dann fénwar.

Je rajoute quelque chose sur le muguet, en France ce muguet du 1er mai se vend un peu partout dans les coins de rue. Alors, le parti communiste français a fleuré la bonne aubaine, deux jours avant la date fatidque du 1er mai, le PCF avec ses militants concurrencent, ceux, pauvres qui tentent de mettre un peu de beurre dans leurs épinards comme on dit. Le PCF, lui se renfloue les caisses

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales