Santé

19 décès dus à la grippe en 2016: L'ARS lance sa campagne de vaccination


19 décès dus à la grippe en 2016: L'ARS lance sa campagne de vaccination
L’année dernière, 19 personnes sont décédées de la grippe à La Réunion. Une maladie considérée comme bénigne mais qui peut s'avérer mortelle pour les personnes les plus fragiles. Avec également plus de 100 000 consultations en médecine de ville et 68 personnes hospitalisées en réanimation en 2016, l’ARS lance une campagne de vaccination contre la grippe à l’arrivée de l’hiver austral.

Depuis le 14 avril jusqu’au 31 août 2017, les professionnels de santé, invités à se faire vacciner gratuitement, sont mobilisés afin d’informer et protéger les populations à risque.

Les vaccins disponibles en pharmacie sont ainsi pris en charge à 100 % pour les personnes âgées de 65 ans et plus, les diabétiques, les personnes atteintes de pathologies pulmonaires ou cardiaques ainsi que les femmes enceintes ou les personnes obèses.
Pour bénéficier du vaccin gratuit, un courrier d’invitation leur sera adressé par l’Assurance maladie. Le médecin traitant pourra également délivrer une prescription en cas de nécessité. 

Un taux de couverture très en dessous de la moyenne nationale
 
"Le vaccin antigrippal est le seul moyen de prévenir la maladie et de protéger les populations à risque", rappelle l’Agence de santé. "Même s’il ne permet pas toujours d’éviter la maladie, le vaccin réduit le risque de complications graves ou de décès". La composition du vaccin est, quant à elle, adaptée chaque année "pour garantir son efficacité en fonction des virus qui ont circulé durant la saison grippale précédente". Les antibiotiques ne sont pas efficaces dans le traitement de la grippe du fait de son origine virale. Ils ne sont utiles qu’en cas de surinfection bactérienne, rappelle l’ARS.

Avec comme slogan: "Pour éviter l’hospitalisation, passez à la vaccination", l’ARS espère toucher davantage de Réunionnais peu enclin à se faire vacciner. En 2016, 42 746 personnes éligibles ont été vaccinées à La Réunion sur environ 123 000 personnes concernées. Un taux de couverture de près de 35 %,"très en dessous de la moyenne nationale", indique-t-elle.

Jeudi 20 Avril 2017 - 17:22
Lu 2205 fois




1.Posté par PITER ALPHU le 05/09/2017 13:02

Mais rendre les vaccins obligatoires....... surtout pour les enfants
Avec toutes les mauvaises surprises....

Est une solution pour protéger la population,
ou donner un coup de fouet aux affaires des laboratoires.

Parents attention.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >