Politique

18h : Paul Vergès conclut le débat sur la MCUR

Françoise Vergès, présente dans la salle, ne s’est pas prononcée. Malgré ce que l'on pouvait attendre, le débat est resté relativement serein jusqu'à la fin, à 18 heures.


Raymond Lauret est intervenu brièvement pour rappeler que "la Tour Eiffel, la Tour de Montparnasse, Beaubourg… Les critiques vives qu’avaient subi ces œuvres sont aujourd’hui oubliées et on s’en félicite aujourd’hui. Laissons le temps faire les choses".

Ce dernier a laissé la parole au vice-président de la pyramide inversée, Philippe Berne : "Les interventions sont allées sur le fond du problème et c’est effectivement fondamental que de créer cette structure. Le coût correspond à moins de 800 mètres de la route du littoral, un ouvrage exceptionnel de la route des Tamarins. On nous dit ce n’est pas le moment : on a reçu les gens du BTP, ils demandent du travail! Donc pas le moment, je dis que c’est justement le moment… Ensuite l’aspect touristique n’est pas négligeable. Le but n’est pas fondamentalement touristique mais l’aquarium de la Réunion attire 120.000 personnes par an, suivi par le Croc’ Parc, la maison du volcan ou encore Stella Matutina. Les musées ont du succès". 
                  
Les Verts nuancent leur propos. Véronique Dénès a expliqué que "les Verts sont favorables à un tel projet mais ils souhaitent que, d’une part il s’articule pleinement avec les autres lieux de mémoire sans les mettre en péril et, d’autre part, qu'il soit effectivement porté et assumé collectivement par l’ensemble des forces vives de la Réunion, bien au delà des clivages politiques classiques".

"Remettez-vous parfois en cause"

Le conseiller régional, Paul Fotse-Njomgang, s'est tourné vers Françoise Vergès: "Madame Françoise Vergès et les autres de l’équipe, on ne doute pas de vos capacités à gérer mais une de vos erreurs est de ne pas avoir associé des gens d’autres sensibilités. Remettez-vous parfois en cause". Françoise Vergès n'est pas intervenue.

Denise Delorme, vice-présidente chargée de la formation, a évoqué pour sa part l'intervention politique: "Cet après-midi, j’ai entendu deux personnalités politiques s’exprimer, Alain Armand et Radja Veloupoulé, chargés de la culture. Merci à eux. Cette maison doit sortir de terre. Nous souhaitons élever la Réunion pour que les Réunionnais soient plus responsables de leur avenir. Politiquement, expliquons cette maison comme l’ont fait ces messieurs avec passion". 

"Sommes-nous dignes de notre histoire si nous n’essayons pas de connaître tout ceci ?"


Paul Vergès a conclu les échanges : "Je crois que parmi tous les retards que la Réunion connaît, celui de l’histoire est le plus grand déficit. Il n’est pas pensable que dans cette île, dont la population a un peu plus de trois siècles, c’est la seule dont la moitié est concernée par l’esclavage. Des êtres humains, femmes, hommes, enfants ont été traités comme des bêtes. Sommes-nous dignes de notre histoire si nous n’essayons pas de connaître tout ceci? Vous allez honorer le 1er novembre les cimetières de vos ancêtres, un aspect essentiel des coutumes. Or, pendant plus d’un siècle et demi, des gens ont fait la Réunion, où sont leurs sépultures? Comment ne pas tenter de réparer pour les descendants qui aujourd’hui encore paient le poids d’une attitude imposée à leurs ancêtres? Regardez notre assemblée, les conseils divers, avons-nous beaucoup de noirs? Ils sont dans les bidonvilles, à la prison… Il faut bien se dire que sur cette route où nous pensons avoir atteint le but, l’Unité Réunionnaise n'est pas inévitable. Quand on dit que ce n’est pas une priorité, la priorité c’est quoi? Quand on dit que c’est trop cher…le souvenir de générations et générations offensées et humiliées a-t-il un prix? Je ne dis pas que ce n'est pas important mais il est prioritaire de ne pas effacer aujourd’hui les traces dans les têtes des uns et des autres des siècles qui ont fait l’essentiel de notre histoire. On ne doit pas jouer de la division réunionnaise".
Mardi 21 Avril 2009 - 18:11
Melanie Roddier
Lu 3737 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

99.Posté par thierry le 17/07/2009 20:42
A thierry

En mémoire de la grande époque inquisitoriale je te propose dès à présent d'élever un bucher.

€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€

Miss Françoise victime d'une inquisition fiscale, ou persécutée pour ses idées ???

Je vois surtout quelqu'un qui n'a guère à se plaindre, qui bénéficie d'un salaire de complaisance de 14 000€ mensuels par le fait du Prince de plus grâce à un C.V. bidon !!!

Dans un pei aux mains de cocos, sa place en prison serait avec les droits communs, pas avec les politiques....

98.Posté par Pierre Dupuy Junior le 17/07/2009 16:59
96. Posté par soliste le 01/05/2009 11:44
A pierre dupuy junior.

Je découvre tous vos post tardivement.

Entre le mépris et le pogrom, il y a quelques intermédiaires. Notamment le déni, l'aveuglement, le silence, la politique de l'autruche.
Par exemple, celui d'indiquer que la culture réunionnaise est une sous-culture. Que la langue créole ne mérite pas d'etre étudié par ses locuteurs. Ces représentations méprisantes de la culture réunionnaises ne sont qu'un prolongement de la pensée coloniale qui a connu une forte résurgence dans les années 60/70 sous l'ère debré et perreau pradier.

Vos propos sont l'illustrations de ce mépris persistant. Et ils datent de quelques jours et sont particulièrement partagées içi par vos "amis" anti-mcur.

Je ne crois pas, non, dans une île où ils représentent 60 % de lapopulation que les noirs, les malbars, pâr exemple, soient très présents dans les directions des mairies, des collectivités, les syndicats de patrons, les administrations.
Et qu'une bourgeoisie réunionnaise existe n'exclut pas de voir que la frange pauvre de la population de l'île est majoritairement constitué de descendants d'esclaves.

Je comprend bien qu'il vous est difficile de "saisir" en quoi la mcur peut répondre à l'urgence de fonder une société réunionnaise reconnaissante des apports de chacun, cohérente avec son histoire et son environnement, lorsque vous ne souhaitez vous qu'elle ne demeure qu'une sous-culture française, une sympathique variante folklorique.


Tiens, je l'avais ratée celle là. Allez, on reprend: une sous-culture n'est pas un terme insultant, c'est un terme de sociologie désignant une variante locale d'une culture plus vaste. C'est "sous" dans le sens géographique et non dans le cadre d'une appréciation de valeur relatives (la sociologie ne se permet pas les appréciations de valeurs) . D'une.

Je n'ai pas dit que le créole ne mérite pas d'être étudié par ses locuteurs, j'ai dit que ça ne répondait à aucun des objectifs de l'Education nationale. S'il doit être étudié, ça doit être une démarche personnelle et non une démarche étatique, tout comme, par exemple, la démarche religieuse.

Quant à la composition de la population pauvre, mon pauvre ami, on ne doit pas vivre sur la même île: ici on est tellement métissé que la plupart des gens sont à la fois descendants d'esclaves et d'esclavagistes! D'où, d'ailleurs, le fait que je me moque de la propension des cultureux de la MCUR de reséparer artificiellement des groupes qui se sont dissous l'un dans l'autre dans un pur but politique (ressusciter le combat anticolonialiste des années 60) ... A ce sujet, vous n'avez et ne pouvez avoir de preuves vu que ce genre de recherches sont interdites en France. Mais il suffit de visiter la haute administration territoriale pour se rendre compte que les différentes "communautées" (toute inexistantes qu'elles soient, mais tant qu'à aller dans les fantasmes allons y) y sont chacune correctement représentées.

Vous voyez, c'est toute la différence entre vous et moi: les apports de chacun, je les identifie aujourd'hui et au niveau individuel, non pas historiquement et au niveau collectif. Les actes de nos pairs, qu'ils nous soient contemporains ou que ce soit nos ancêtres, ne rejaillissent pas sur nous: seuls les nôtres comptent. Et je n'ai jamais parlé de "sympathique variante folklorique" . Mais je ne vois pas ce qu'il y a de mal à être une variante: être une variante signifie qu'on s'enracine durablement dans le groupe dont on est une variante. Ou alors vous tentez de dire que les r (R? je sais plus s'il faut une majuscule) éunionnais ne sont pas français? Soit dit en passant, c'est normal que la culture réunionnaise soit une variante de la culture française: elle est encore jeune et encore irriguée grâce à l'éducation nationale et aux actions culturelles par la culture métropolitaine. Ca n'a rien d'infamant et rien ne dit qu'elle ne le deviendra pas plus tard mais je ne vois pas de raisons de hâter le processus...

97.Posté par soliste le 01/05/2009 12:23
A thierry

En mémoire de la grande époque inquisitoriale je te propose dès à présent d'élever un bucher.

96.Posté par soliste le 01/05/2009 11:44
A pierre dupuy junior.

Je découvre tous vos post tardivement.

Entre le mépris et le pogrom, il y a quelques intermédiaires. Notamment le déni, l'aveuglement, le silence, la politique de l'autruche.
Par exemple, celui d'indiquer que la culture réunionnaise est une sous-culture. Que la langue créole ne mérite pas d'etre étudié par ses locuteurs. Ces représentations méprisantes de la culture réunionnaises ne sont qu'un prolongement de la pensée coloniale qui a connu une forte résurgence dans les années 60/70 sous l'ère debré et perreau pradier.

Vos propos sont l'illustrations de ce mépris persistant. Et ils datent de quelques jours et sont particulièrement partagées içi par vos "amis" anti-mcur.

Je ne crois pas, non, dans une île où ils représentent 60 % de lapopulation que les noirs, les malbars, pâr exemple, soient très présents dans les directions des mairies, des collectivités, les syndicats de patrons, les administrations.
Et qu'une bourgeoisie réunionnaise existe n'exclut pas de voir que la frange pauvre de la population de l'île est majoritairement constitué de descendants d'esclaves.

Je comprend bien qu'il vous est difficile de "saisir" en quoi la mcur peut répondre à l'urgence de fonder une société réunionnaise reconnaissante des apports de chacun, cohérente avec son histoire et son environnement, lorsque vous ne souhaitez vous qu'elle ne demeure qu'une sous-culture française, une sympathique variante folklorique.


95.Posté par thierry le 27/04/2009 10:37
PDJ a dit:
Elle paye peut être ses impôts en Angleterre, auquel cas vous pouvez toujours attendre...

€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€
ça m'étonnerait, vu qu'elle n'est pas prof d'université en Angleterre, juste rattachée...C'est un titre honorifique, pas de recherche, pas d'enseignement donc elle ne doit pas être payée (d'ou l'importance mcur et autres mémoriaux)
En plus vu le temps qu'elle passe ici, elle est obligée de se déclarer en France (ou dom)

94.Posté par Pierre Dupuy Junior le 27/04/2009 08:56
93. Elle paye peut être ses impôts en Angleterre, auquel cas vous pouvez toujours attendre...

93.Posté par thierry le 26/04/2009 11:42
trouillométre au maximum a dit:
Françoise Vergès, présente dans la salle, ne s’est pas prononcée (SIC)
_____

C'est ce qu'elle avait de mieux à faire. Ne pouvant répondre à aucune critique pour justifier ce projet et surtout son poste, elle ne pouvait que se taire.
Pour rappel : La fille de monsieur Verges est professeur d'université en Angleterre.
Manifestement elle ne dort pas beaucoup. Deux professions pour une seule personne, et en plus des postes éloignés de 10 000 km ...
Bravo Melle Verges ! Votre compte en banque doit être bien garni, d'autant que vos voyages ne sont certainement pas payés de votre poche mais de la mienne en tant que con tribuable.

Alors ? Votre salaire 'MCUR' (...) mensuel ?

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Miss Françoise n'est pas prof d'histoire dans une université anglaise, juste membre associé du département politique. Elle n'enseigne pas, c'est un titre honorifique.

Pour Berkeley, le moteur de recherche de l'université reste muet à son nom.
Sur sa bio wikipedia, il est précisé qu'elle a soutenu une thèse, pas qu'elle ait eu un titre (un peu comme rachida dati)


Pour son salaire mensuel, me vient une petite idée....
Miss Françoise doit payer des impôts, en demandant une copie de sa déclaration au centre dont elle dépend on doit pouvoir lever ce mystère...
Normalement les impôts fournissent une copie de la 2042 à tout citoyen qui en fait la demande, sauf erreur de ma part.

Reste à savoir de quelle centre elle dépend.

92.Posté par soliste le 25/04/2009 20:42
A M. Gérard Jeanneau,

Je laisserai M. G. Géraud vous répondre s'il le souhaite. Je ne m'insère que ponctuellement dans votre dialogue pour vous indiquer qu 'une formation au conte existe depuis 3 ou 4 ans . Elle est menée par une association dirigée notamment par Daniel Honoré. Et que son initiative est soutenue par la Région Réunion. Voilà qui ne vous réconcilliera de toute façon pas avec la région ou vous fachera avec les "rakontèr zistoir", mais cette précision vous est maintenant donnée.
Ne considerez cependant pas que je partage votre vision fort légère et surrannée du travail créatif des conteurs ainsi que de la culture réunionnaise.

91.Posté par nicolas de launay de la perriere le 25/04/2009 20:40
et puis soliste, faut pas déconner..
les archives départementales sont ouvertes à qui veut bien s'y rendre, afin d'y trouver des traces de ses ascendants..

en ce qui me concerne, j'ai pu satisfaire ma curiosité sur les de launay de la perrière, j'ai pu en passant un peu de mes soirées sur le net, trouver la trace de mes ancêtres jusqu'en Bretagne, retrouver les malouinières où ils vivaient au XVè siècle, dans le pays du clos poulet entre Cancale et Saint Malo..

Bref, de toute manière, n'oublions pas que l'Histoire de beaucoup de nos concitoyens s'arrêtent au début du 19ème siècle, alors que va t on leur proposer ? une Histoire de l'Afrique ? Une explication sur qui faisait du commerce de l'esclavage ...?

Faut pas mettre tous les Réunionnais dans le même panier soliste, pour justifier de l'injustifiable...et puis, n'est il pas temps de réhabiliter et exploiter touristiquement les lieux de mémoire qui restent ..?

Tu vois, si l'on est d'accord sur le principe, sur la matérialisation, on ne l'est pas..et ON ne peut l'être quand on regarde là où est l'argent public doit être employé PRIORITAIREMENT, à savoir, le logement et l'éducation (dont la formation).

Mais sans doute l'exécutif régional est sourd et aveugle à la situation réelle d'une part importante de la Réunion, sous prétexte qu'il ne lui appartient pas de part ses missions régaliennes, d'intervenir sur l'une de ces deux thématiques...

90.Posté par nicolas de launay de la perriere le 25/04/2009 20:26
a soliste,
n'est il pas temps que cette partie de la population, et tant d'autres, bénéficie d'un logement décent, digne, leur permettant de ne plus s'entasser dans des logements exigus et pour certains insalubres...?


89.Posté par Pierre Dupuy Junior le 25/04/2009 19:47
Au demeurant, comme je l'ai dit, on peut tout a fait dire que si la MCUR ne se fait pas, d'autres projets pourront voir le jour a sa place. Pas necessairement pour les handicapes, d'ailleurs, mais pour bien d'autres choses, par exemple le chomage, la pauvrete, ... Car, dans les chiffres officiels, la MCUR couterait pres de 70 millions d'euros a la Region (90-20 de l'Etat et de l'Europe) , millions qui pourraient etre rediriges ailleurs, sur d'autres projets, plus urgents. Et je ne parle meme pas du budget de fonctionnement!

88.Posté par Pierre Dupuy Junior le 25/04/2009 19:06
A soliste: je vous ai deja repondu sur le fond de la memoire qu'incarnerait la MCUR. Au dela des proclamations des uns et des autres, aucun des elements objectifs existants n'est fait pour me rassurer. De plus, les declarations de ces derniers jours des defenseurs du projet a la Region ou de ses promoteurs dans les medias (les Verges, pour ne pas les citer) me confirment dans mes craintes concernant le projet politique sous tendant le dit projet.

Au demeurant, je ne vois pas bien en quoi la MCUR a pour vocation de repondre aux problemes que vous citez dans votre dernier post. Que je sache la culture creole reunionnaise n'est plus reprimee... Faut il, parce qu'on a verse dans la betise d'un cote il y a quelques annes, verser dans la betise en sens inverse de nos jours? Parce qu'on a ete opprime, doit on demander a etre celebres aujourd'hui? Doit on eriger des musees envers tout ce que nous respectons ? On n'aurait pas fini... J'irais meme plus loin: le fait de construire ce genre de projet n'est il pas la marque que la culture creole reunionnaise n'est justement pas une sous-culture francaise comme n'importe quelle autre? Doit on, en consequence, en conclure que nous nous inscrivons dans la competition victimaire, voir meme que nous ambitionnons de nous separer de la Republique? Et que signifie exactement ce "Pour une île toujours amnésique de son histoire, où les descendants des populations ayant connu l'esclavage sont ceux qui précisement sont toujours à la traîne du devellopement, et dont la conception du monde, de la vie ainsi que les pratiques spécifiques sont toujours minorés, méconnus, méprisés.." ? Les creoles descendants d'esclaves sont donc tous pauvres et "a la traine du developpement" ? Il n'existe donc pas de bourgeoisie creole? La pauvrete chez les creoles n'a pas a voir avec l'emplacement geographique (il est sur qu'on doit trouver peu de zoreils ou descendants de zoreils a Mafate par exemple et qu'une certaine partie des pauvres se trouve dans les cirques...) ? Les creoles sont donc meprises? Ai je rate un pogrom? N'est ce pas justement la la premiere marque d'une tension communautaire qui s'exacerberait avec ce projet? "Nous sommes meprises, nous voulons etre reconnus, respectes et avoir les memes conditions de vie que les... descendants d'esclavagistes" ? (car si vous n'etes pas descendants d'esclaves, vous etes plus que vraisemblablement descendant d'esclavagiste, ou du moins de personnes en ayant assez largement profite)

A monsieur Gereaud , vous n'avez pas mis les pieds dans un IEP de province et ca se sent, on n'y a jamais a ma connaissance ecrit comme ca, bien au contraire: les IEP preferent la concision et aller droit au but. C'etait plus un style de prepa litteraire, je dirais.

87.Posté par Gérard Jeanneau le 25/04/2009 17:57
Monsieur Géraud,

Ne vous offusquez pas pour si peu : je veux bien retirer l'adjectif brave, qui, je le reconnais, dénote de ma part un peu de condescendance à votre égard; et, du moment que cela est de nature à soulager votre état d'esprit, je veux bien accepter d'être considéré par vous comme un malotru, un cuistre et, pourquoi pas, un illettré : est peut-être la cause de ces défauts le fait que j'ai fréquenté l'école primaire en sabots de bois sous l'occupation allemande pendant la guerre 39-45 pour entendre - et seulement là - le français! Passons! Je suis homme des champs, et j'entends le rester!

Soyez tranquillisé : je n'adhère à aucun parti politique et je me permets de critiquer vivement aussi bien à droite qu'à gauche. Et en ce moment, c'est la MCUR qui me préoccupe. Vous comprendrez que mes origines rurales s'accommodent mal de la démesure, de la mégalomanie. Une MCUR plus modeste pourrait faire l'affaire. Inutile de modifier le PLU pour s'emparer des terres de petits paysans qui n'en tireront qu'une poignée de cacahuètes! Et ces terres-là, payées convenablement au prix de la construction, feraient sourire la dame dont je vous ai parlé si elles étaient destinées à ses paralytiques. Tout en faisant du culturel, on peut songer à laisser une part au social qui est géré principalement par le Département. Héva et Edmond Albius seraient les premiers ravis! Et puis on peut faire un gros effort pour limiter le budget de fonctionnement. Des salaires trop élevés, à la MCUR comme dans d'autres structures équivalentes, font que ceux qui en bénéficient se métamorphosent en gros vautours de la culture; et cela fait mal au coeur quand on pense que ceux que l'on veut honorer et faire apprécier ont vécu pour la plupart dans la misère! J'ai donné quelques exemples qui vous ont fait sortir de vos gonds. Je ne les renie pas malgré vos critiques! Le bénévolat doit avoir droit de cité à la MCUR.

Petites précisions à propos des conteurs créoles : ils existent déjà et vont dans les écoles primaires et dans les médiathèques. Ils sont trop peu nombreux. On pourrait en former un plus grand nombre dans le cadre d'une association. Ils iraient, comme les troubadours, non d'un château à un autre, mais d'un centre culturel à un autre. La MCUR pourrait être leur centre principal pour se ressourcer! C'est une simple suggestion!

"Le Puy du Fou, dites-vous, participe de l'exaltation rétrograde d'un passé chevaleresque reconstruit à des fins politiques. Son entrepreneur principal est Mr De Villiers." Libre à vous de penser cela! Je suis persuadué que les trois-quarts des visiteurs ne pensent pas au concepteur : aucune trace du culte de la personnalité, même pas dans les divers documents. Mais quand on lit le PSC, Paul Vergès est nommé plus de dix fois! Heureuse comparaison que vous venez de me suggérer!

Bien cordialement.
Gérard Jeanneau





86.Posté par soliste le 25/04/2009 16:29
A Nicolas.

Nous n'avons pas la même acceptation du mot "fondamental"..

Pour un territoire et une population qui a connu l'esclavage, le colonialisme qui a connu son expression culturelle et cultuelle réprimée et combattue fortement , qui n'a vu sa culture n'être tolérée qu'à partir des années 80, sa langue admise qu'à la fin des années 90...
Pour une île toujours amnésique de son histoire, où les descendants des populations ayant connu l'esclavage sont ceux qui précisement sont toujours à la traîne du devellopement, et dont la conception du monde, de la vie ainsi que les pratiques spécifiques sont toujours minorés, méconnus, méprisés..
N'est -il pas temps de proclamer et de donner à cette "partie importante de la population qui attend du monde politique, le respect élémentaire auquel elle a droit ( ...)"?

N'est-il pas temps que la culture reunionnaise pleine et entière soit respectée? N'est-il pas temps que chaque réunionnais se libère du fardeau de l'histoire, des carcans idéologiques hérités de la période coloniale et que cette île s'accepte ainsi qu'elle doit être? N'est-il pas temps de faire face à notre devenir?
N'est-il pas pas temps que chacun en cette île soit respecté ?
N'est t-il pas temps que chacun se sentent véritablement reconnu et ainsi responsabilisé quant au destin commun de ce territoire?



85.Posté par soliste le 24/04/2009 23:35
A pierrot dupuy junior,

.......par ailleurs j'ai écrit:

"Fondamentale pour la mémoire de nos pères et de nos mères", non de ceux des cafres, ou des malbars, par exemples..

84.Posté par soliste le 24/04/2009 23:32
A pierre Dupuy junior,

Sur la problématique du "devoir de mémoire", J'ai déjà eu l'occassion de te citer plusieurs passages du "programme scientifique et culturel" de la MCUR qui vont précisement en le sens que tu indiques.
Tout comme d' ailleurs, la teneur des propos de F. Vergès dans ses fonctions de présidente du "comité pour la mémoire de l'esclavage" .
Il n'y a donc a priori pas lieu à débat sur cette question dans la manière où tu la poses.

83.Posté par Geoffroy Géraud le 24/04/2009 17:41
Monsieur, Jenneau
Je vous livre quelques unes des réfexions inspirées par la lecture de la réponse dont vous m’avez gratifié.

"Brave Geoffroy Géraud",
Je vous défends itérativement de vous adresser à moi de la sorte. Veuillez user à mon égard du terme « Monsieur », ou vous abstenir. Vous êtes, Monsieur, un malotru.

"doctorant en histoire",
Je ne suis nullement doctorant en histoire. Pour quelqu'un à qui le diplôme importe peu, vous êtes prompt à situer scolairement vos interlocuteurs. C'est votre droit. Mais alors il vous incombe de vous renseigner, et de ne pas écrire n'importe quoi.

"auteur prolixe du billet 11, je vous réponds en essayant d'être concis et clair".


"Sachez que, parmi les opposants à la MCUR, on trouve bon nombre d'enseignants, agrégés ou non et quelques chefs d'Etablissement. Les agrégés ne sont pas tous dans votre camp!"

Ai-je dit pareille sottise? Je me suis borné à noter que ceux que l'on diffame ici en les traitant de nervis sont des professeurs agrégés et-ou normaliens. Cela afin de faire apparaitre l'abime entre les assertions mensongères que colportent vos amis et la réalité des faits. C'est vous qui semblez animé du désir de compter "vos" agrégés.
Faites selon votre goût. Il me semble pour ma part que l'attention excessive portée aux quartiers de noblesse scolaire signale plutôt les roturiers du savoir. Mais comme vous dites, "passons".

« Passons! N'ayons pas le culte un peu naïf du diplôme »,
En moins d'un paragraphe, vous avez trouvé le moyen de mentionner le doctorat et l'agrégation. Les classements scolaires ont l'air de vous travailler en profondeur.

" recherchons seulement celui du bon sens et aussi celui de la mesure si chère aux Grecs de l'époque de Platon!"
Phrase inutile et cuistre digne d'une mauvaise copie de culture générale.
Pour l'amour des Grecs et de Platon, je vous suggère de vous abstenir de les mêler à vos intrigues avec Mrs Franco et Boyer.

Et dans cette recherche, notre camp est assez bien servi, le vôtre beaucoup moins!

Vous considérez donc appartenir à un camp. Peut-on vous demander de quel camp il s'agit? Celui de Nasyon Réyoné? De l'un des collectifs contre tout qui pullulent ces derniers temps? Ou d'un parti politique ? J'attends avec curiosité votre réponse.

"La dame, pleine de bon sens, qui a crié sa souffrance en paroles mesurées et qui, selon vous, aurait été manipulée,
Quel que soit le budget du projet, les paralytiques dont cette dame s'occupe ne seront pas mieux ou plus mal soignés. En lui laissant entendre le contraire, vous maniez sa douleur de manière fort laide. Cette tentative de convertir une souffrance sociale en ressentiment politique ne vous honore pas.

"a dit d'elle-même tout simplement la vérité : la MCUR, telle qu'elle est dans les cartons, est un projet faramineux - pardonnez-moi de ne pas respecter votre curieuse graphie!"

J'avais employé l'orthographe originelle, d'origine curiale, dans le but de faire un jeu de mot. La graphie est d'ailleurs encore usitée, bien que fort rarement. Elle n'est pas curieuse, c'est vous qui êtes ignorant. Vous n' avez pas saisi le jeu de mot. Je vous renvoie en l'espèce à la distinction entre l'esprit de géométrie et esprit de finesse. Vous goûterez la référence



"Une salle unique peut suffire pour les conférenciers et les conteurs créoles, troubadours-pays à mettre en lumière, une autre pour les danses et les musiques d'antan et d'aujourd'hui".

"Troubadours"... Outre son pédantisme, ce parallèle montre que vous ne savez rien de la culture réunionnaise. Rien n'interdit d'être ignorant. Il est en revanche dérangeant que vous transformiez cette méconnaissance de la culture d'autrui en programme politique.

"L'essentiel de la MCUR doit être(...)"
Doit être? D'où tenez-vous, Monsieur, pareille autorité? Vous confondez Gaffiot et σκεπτρον.

"(..) la reconstitution virtuelle de l'histoire de la Réunion où ont conflué depuis le XVII ème siècle diverses civilisations".

Le projet MCUR n'a pas pour ambition principale de procéder à une "reconstitution virtuelle". Il s'agit au premier chef de collecter la mémoire des Réunionnais et de ma mettre en consonance avec l'environnement qui hier l'a configurée et qui l'accueillera demain. La reconstitution en constitue le support.
Accessorium sequitur principale. Vous devriez le savoir mieux que quiconque.

" Bref! "le gros Escargot" de Vergès peut subir pour notre bonheur une bonne cure de "dégorgement" et revenir à des proportions raisonnables".

La métaphore alimentaire signale l'homme de goût. Quant au "dégorgement", c'est le terme qu'emploient les ministères à l'encontre de l'enseignement des langues classiques. On souhaiterait, Monsieur, que vous mettiez à les défendre l'ardeur que vous employez contre une collectivité élue.

"La valeur d'un projet culturel n'est pas proportionnelle aux tonnes de bétons qu'on utilise pour sa réalisation, ni non plus à la masse financière que l'on y engloutit!"

Ai-je dit pareille ânerie?

"Il suffit pour s'en convaincre de faire un petit rapprochement avec ce que l'on voit au Puy du Fou : une association, conforme à la loi 1901, a ressuscité le Moyen Age ... au milieu des ruines d'un château!"

Excellent exemple. Le Puy du Fou participe de l'exaltation rétrograde d'un passé chevaleresque reconstruit à des fins politiques. Son entrepreneur principal est Mr De Villiers. Nombre de médiévistes ont signalé les prénotions, erreurs et clichés qui sous-tendent la reconstitution et les manifestations qui s'y déroulent. Dans le cas qui nous occupe, c'est précisément cette conception essentialiste et réactionnaire de l'identité que vous avez en partage avec les nationalistes de "Nasyon Réyoné". C'est votre choix, mais veuillez ne pas le parer des vertus du "bon sens" et de la démocratie.

"Oui, le bénévolat peut produire de bons fruits!".

Ai-je jamais dit l'inverse?

"Le génie n'est pas attaché à l'argent".

Exact. C'est pour cela qu'est envisagée la construction d'un lieu commun dédié aux cultures des moins bien dotés.
En revanche, c'est votre "camp" qui dispute à la Région jusqu'au dernier centime.

"Il est même fortement attaché à la pauvreté".

Que ne quittez vous alors emploi et indexation pour vivre dans une case au milieu des champs de cannes. Il ne tient qu'à vous, Monsieur, de devenir notre Tolstoï. Vous serez alors à même d'être ascétique pour autrui.

"Pensons seulement à la Fontaine, dont la fourmi n'était pas prêteuse, à Rimbaud, dont l'auberge était à la Grande Ourse!"

Parvenez-vous à argumenter plus d'un paragraphe sans ânonner le Lagarde & Michard?

"N'oublions pas le célèbre céramiste Bernard Palissy, ruiné, brûlant jusqu'à ses derniers meubles pour réaliser ses oeuvres, des chefs-d'oeuvre. N'oublions pas non plus Marie Curie, dont les mains ont été brûlées par le "cher" radium et qui est décédée d'une leucémie, conséquence de sa passion!"

Lieux communs inutiles et scolaires.

"Et dire qu'au-dessus de la MCUR semblent planer silencieusement des vautours de la culture!"

Vous confondez le cap Marianne avec on ne sait quel champ de bataille Parthe. Et que ces effets de style sont convenus et laborieux!

"On tire de beaux marrons du feu, on s'enrichit grâce à la culture! Triste et pitoyable contraste! Que d'heureuses économies on pourrait réaliser pour atténuer la souffrance de cette dame et des paralytiques dont elle s'occupe!"

Cet intérêt pour le traitement des handicaps vous est venu subitement. On ne peut que s'en féliciter. Quelle structure avez-vous fondée pour leur venir en aide aux handicapés depuis votre prise de conscience? J'y adhèrerai avec plaisir et ai hâte de vous y voir déployer votre zèle.


"Autre inquiétude à avoir : comment va-t-on présenter l'histoire virtuelle de la Réunion? Va-t-on vers une histoire "arrangée" au pays du rhum arrangé?"

Comparaison qui déborde de considération. Parlez-vous de mémoire saucissonnée aux Strasbourgeois?

"Je suis tout prêt à le croire,"

"Prêt à croire" semble effectivement être votre disposition fondamentale.

" comme semble le prouver la trame suivante de Françoise Vergès, communiste, et de Carpanin Marimoutou ":

Françoise Vergès est communiste? Je l’ignorais. Quelle section?

Trame « Histoire, cultures, créolisation à La Réunion »

La Deuxième Guerre mondiale

"Une île isolée"
"Mobilisation de jeunes Réunionnais qui rejoignent la lutte antinazie";

l'antinazisme ne me semble pas un thème scandaleux.

"1946 : la fin d’un monde : fin du statut colonial de La Réunion et nouvelles contradictions"

Il n'y a pas si longtemps, les anticommunistes brandissaient cette date. Les communistes célèbrent eux aussi désormais le 19 Mars. La réconciliation semble vous poser problème.

Naissance d’une presse plus diversifiée, des radio-crochets ; premières émissions politiques

Montée en puissance des syndicats

1959 : création du Parti communiste réunionnais;

Création de l’Union des femmes de La Réunion : naissance d’un féminisme social, anticolonialiste, antiraciste

"Sakay : une colonie réunionnaise à Madagascar. L’élan colonisateur de La Réunion et son échec."
L'idée de montrer aux réunionnais qu'ils ne sont pas seulement les "victimes" de la colonisation ne me paraît pas stupide. Que dire des chevaliers sans peur et sans reproche du Puy du Fou?

"Toute l'attention se focalise sur la grande activité de la gauche" :
Le CRADS de Raymond Vergès allait au-delà de la gauche.L'ADNOE aussi. Renseignez-vous.

"naissance d'une presse plus diversifiée, c'est à dire naisssance de Témoignages";

Témoignages est né en 1944, soit avant la loi de Départementalisation. La chronologie aborde la diversification après cette date. Vos propos ne constituent qu'un procès d'intention.

« montée en puissance des syndicats, c'est à dire ceux de gauche »;
que voudriez-vous qu'on y ajoute? La genèse du SNALC?

« création du PCR, mais rien sur les autres formations politiques, celle notamment d'Alexis de Villeneuv »e.
On devrait en faire état. Ce qui permettrait de signaler que le saint homme avait fait tirer sur la foule à plusieurs reprises, tuant plusieurs électeurs.

« Rien non plus sur le JIR qui paraîtra peu après Témoignages et qui sera de loin le journal le plus populair »e.
Procès d'intention encore.

« Hugette Bello aura droit à un piédestal à la MCUR grâce à son UFR; rien pour ses homologues. «
Légitime courroux d'un homme connu et reconnu pour son engagement dans la cause des femmes à la Réunion .
"Michel Debré sera sans doute mentionné grâce à ... son échec à la Sakay!"

Paul Vergès a donné l'accolade à Mr Jean-louis Debré. Il semble précisément que ce soit pour
Françoise Vergès ouvre la voie au révisionisme local...
Révisionnisme...Je vous invite à mesurer vos propos. Et à les orthographier correctement.

au nom de l'Unité Réunionnaise! Pauvre MCUR!
Ce penchant à jouer les Cicéron de la toile rend votre prose encore plus lourde.

"J'aimerais bien que le préfet analyse attentivement tout cela et invite aimablement Paul Vergès à revoir sa copie de la MCUR".

J'ignorais que le Préfet fut juge de la pertinence des chronologies politiques. Je n'avais pas connaissance de ce que sa décision devait être fondée sur les opinions politiques de Mme Vergès. Faites-le-lui savoir, vous le lui apprendrez aussi. Vous semblez vivre sous Perreau-Pradier.

"Telle qu'elle est envisagée, contrairement à ce qu'elle recherche »,
Ce ton prophétique est quelque peu ridicule.

"elle sèmera la zizanie".
A l'inverse de vous et de vos amis, qui répandez la concorde.

"Et qu'en pense notre brave doctorant?"
Que vous êtes un malpoli. Que votre propos est un fatras des lieux communs les plus mornes. Que votre style est cuistre autant que laborieux. Que votre article est un pensum digne d'un mauvais devoir d'IEP de province. Que vous devriez revoir votre copie. Que votre compétence à revoir celles d'autrui s'arrête aux murs de votre lycée.

Gérard Jeanneau

(alias Fricagogo)
et non Carcopino.

prima.elementa@gmail.com

PS. Voir le PSC :

http://www.regionreunion.com/fr/spip/spip.php?article1209



82.Posté par Pierre Dupuy Junior le 24/04/2009 14:42
77. Fait ch*** , le devoir de mémoire était justement le thême du concours d'entrée à sciences po (j'avais même des ouvrages de ... Françoise Vergès, que j'avais acheté pour l'occasion) , j'aurais eu quelques belles références si je n'avais laissé tout le bazar en métropole il y a presque un an. Mais bref, sachez que la plupart des auteurs s'accordent sur la nécessité d'un devoir de mémoire mais sur un devoir de mémoire raisonné: on ne peut pas se souvenir de tout, on doit éviter la compétition victimaire ET on doit éviter la névrose des populations sur leur histoire. Je ne vois, à ce sujet, pas bien ce qu'apporte un musée par rapport à un enseignement dans les établissements scolaires, des manifestations publiques ou un soutien financier aux bonnes associations.

Concernant votre dernier point, je suis désolé mais l'argent ne pousse pas encore sur les arbres et une bête contrainte budgétaire devrait pousser la Région à un peu plus de modestie: n'a t'elle pas refusé de signer les accords sur les hausses de salaires (auquel j'étais et demeure opposé) poussé je crois par quelques soutiens du jour car ses caisses étaient vides?

81.Posté par cris le 24/04/2009 13:19
Nous aussi , nous avons la "chance" d'avoir Une Garde des Sceaux ( Sots? ) péi , notre Rachida locale : Question :" De quoi s'occupe la MCUR ?" Réponse :" Elle s'occupe de ce qu'on lui donne à s'occuper avec des personnes qui peuvent porter ces affaires à s'occuper" !!! Lamentable et risible ,si le sujet n'était aussi grave !

80.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/04/2009 11:41
Soliste, c'est bien ce que je dis, il ne s'agit d'annuler le projet MCUR, mais de le différer.
Devons nous nous satisfaire d'une partie importante de la population qui attend du monde politique, le respect élémentaire auquel elle a droit sur la notion du logement décent ?

Devons nous attendre que certains des 52% de pauvres, descendent dans la rue pour réclamer avec force et raison, des solutions ou outils pour sortir de cette situation ?

Pour ceux qui prônent l'avantage économique que constitue l'investissement de la MCUR, je leur réponds que cet avantage va générer de l'évasion financière et fiscale en dehors de la Réunion, alors que ce même montant investi par la Région au delà de ses compétences régaliennes, sur le secteur de la rénovation d'habitat insalubres, et de la construction de logements neufs, permettrait aux TPE et PME locales du BTP, de maintenir leur activité.

Que l'exécutif régional convoque tous ceux qui sont en attente d'un logement, ou qui vivent dans la misère, et qu'il leur dise qu'il ne peut rien pour eux, car cela n'est pas de sa compétence première, et qu'il se refuse à mettre en place ou participer à des dispositifs dont les fonds alloués insuffisants, sont régulièrement décriés par les élus du parti de ce même exécutif..

En conclusion, je dirai que quand on veut, on peut..L'attitude de la Région est donc méprisant vis à vis de cette population en situation de misère, qui malheureusement pour elle, représente le vivier des voix du PCR..

MétAnLèr, tu m'excuseras, mais j'avais pris ton dernier quolibet pour moi... faudra que tu sois plus précis la prochaine fois quand tu moucates les détracteurs du projet. dont acte.

79.Posté par Gérard Jeanneau le 24/04/2009 10:54
Brave Geoffroy Géraud, doctorant en histoire, auteur prolixe du billet 11, je vous réponds en essayant d'être concis et clair.


Sachez que, parmi les opposants à la MCUR, on trouve bon nombre d'enseignants, agrégés ou non et quelques chefs d'Etablissement. Les agrégés ne sont pas tous dans votre camp! Passons! N'ayons pas le culte un peu naïf du diplôme, recherchons seulement celui du bon sens et aussi celui de la mesure si chère aux Grecs de l'époque de Platon! Et dans cette recherche, notre camp est assez bien servi, le vôtre beaucoup moins!


La dame, pleine de bon sens, qui a crié sa souffrance en paroles mesurées et qui, selon vous, aurait été manipulée, a dit d'elle-même tout simplement la vérité : la MCUR, telle qu'elle est dans les cartons, est un projet faramineux - pardonnez-moi de ne pas respecter votre curieuse graphie! Une salle unique peut suffire pour les conférenciers et les conteurs créoles, troubadours-pays à mettre en lumière, une autre pour les danses et les musiques d'antan et d'aujourd'hui. L'essentiel de la MCUR doit être la reconstitution virtuelle de l'histoire de la Réunion où ont conflué depuis le XVII ème siècle diverses civilisations. Bref! "le gros Escargot" de Vergès peut subir pour notre bonheur une bonne cure de "dégorgement" et revenir à des proportions raisonnables. La valeur d'un projet culturel n'est pas proportionnelle aux tonnes de bétons qu'on utilise pour sa réalisation, ni non plus à la masse financière que l'on y engloutit! Il suffit pour s'en convaincre de faire un petit rapprochement avec ce que l'on voit au Puy du Fou : une association, conforme à la loi 1901, a ressuscité le Moyen Age ... au milieu des ruines d'un château! Oui, le bénévolat peut produire de bons fruits! Le génie n'est pas attaché à l'argent. Il est même fortement attaché à la pauvreté. Pensons seulement à la Fontaine, dont la fourmi n'était pas prêteuse, à Rimbaud, dont l'auberge était à la Grande Ourse! N'oublions pas le célèbre céramiste Bernard Palissy, ruiné, brûlant jusqu'à ses derniers meubles pour réaliser ses oeuvres, des chefs-d'oeuvre. N'oublions pas non plus Marie Curie, dont les mains ont été brûlées par le "cher" radium et qui est décédée d'une leucémie, conséquence de sa passion! Et dire qu'au-dessus de la MCUR semblent planer silencieusement des vautours de la culture! On tire de beaux marrons du feu, on s'enrichit grâce à la culture! Triste et pitoyable contraste! Que d'heureuses économies on pourrait réaliser pour atténuer la souffrance de cette dame et des paralytiques dont elle s'occupe!


Autre inquiétude à avoir : comment va-t-on présenter l'histoire virtuelle de la Réunion? Va-t-on vers une histoire "arrangée" au pays du rhum arrangé? Je suis tout prêt à le croire, comme semble le prouver la trame suivante de Françoise Vergès, communiste, et de Carpanin Marimoutou :

Trame « Histoire, cultures, créolisation à La Réunion »
La Deuxième Guerre mondiale
Une île isolée
Mobilisation de jeunes Réunionnais qui rejoignent la lutte antinazie;
1946 : la fin d’un monde : fin du statut colonial de La Réunion et nouvelles contradictions
Naissance d’une presse plus diversifiée, des radio-crochets ; premières émissions politiques
Montée en puissance des syndicats
1959 : création du Parti communiste réunionnais;
Création de l’Union des femmes de La Réunion : naissance d’un féminisme social, anticolonialiste, antiraciste
Sakay : une colonie réunionnaise à Madagascar. L’élan colonisateur de La Réunion et son échec


Toute l'attention se focalise sur la grande activité de la gauche : naissance d'une presse plus diversifiée, c'est à dire naisssance de Témoignages; montée en puissance des syndicats, c'est à dire ceux de gauche; création du PCR, mais rien sur les autres formations politiques, celle notamment d'Alexis de Villeneuve. Rien non plus sur le JIR qui paraîtra peu après Témoignages et qui sera de loin le journal le plus populaire. Hugette Bello aura droit à un piédestal à la MCUR grâce à son UFR; rien pour ses homologues. Michel Debré sera sans doute mentionné grâce à ... son échec à la Sakay! Françoise Vergès ouvre la voie au révisionisme local... au nom de l'Unité Réunionnaise! Pauvre MCUR!


J'aimerais bien que le préfet analyse attentivement tout cela et invite aimablement Paul Vergès à revoir sa copie de la MCUR. Telle qu'elle est envisagée, contrairement à ce qu'elle recherche, elle sèmera la zizanie.


Et qu'en pense notre brave doctorant?

Gérard Jeanneau (alias Fricagogo)

prima.elementa@gmail.com

PS. Voir le PSC :

http://www.regionreunion.com/fr/spip/spip.php?article1209






78.Posté par MetAnLèr le 24/04/2009 01:42
Monsieur de Launay de la Perrière
Je n'ai pas souvenance de vous avoir adressé quelque propos que ce soit; que je sache, aucun des qualificatifs que j'ai employé ne vous était destiné; êtes-vous certain de bien vous sentir?
Vous voyez ce qui advient lorsqu'on baigne dans une atmosphère d'hystérie, de théorie du complot et de paranoïa.
Voila que de surcroît vous me menacez, vous, si enclin au dialogue, à la démocratie, etc?
ET bien et bien...sic transit gloria mundi...

77.Posté par soliste le 23/04/2009 21:18
A Nicolas,

Je ne suis pas convaincu pardonne moi sur le cas Franco. Il ne fait nul doute, et quiconque peut encore se reporter à l'invitation ouverte faite par pierrot Dupuy sur ce blog qu'il s'agissait d'un débat.
L'insistance de Franco à dire dans chacun de ces posts le contraire en est une preuve supplémentaire car bien sur il sait ce jour là avoir eu une attitude anti démocratique.
Ma voix , le disant ne porte pas puisque "promcur" comme ils disent, je suis immédiatement soupçonné d'être je ne sais quoi mais pas un être autonome pensant. Ta voix aurait pu être de celles qui puissent permettre de poser des jalons , des limites à l'acceptable ...au moment où cela bascule dans autre chose....le retour à des propos néocolonials...( les interventions en sont de plus en plus cribblées, voir également les propos de Réagir ...).
En refusant là d'être ferme quand tu l'es içi (d'ailleurs de plus en plus..) sur la mcur...je suis désolé Nicolas mais cela m'interpelle....

Sur la Mcur:

Non la MCUR n'est pas prioritaire , elle est FONDAMENTALE.

Fondamentale pour la mémoire de nos pères et de nos mères
Fondamentale pour notre présent
Fondamentale pour l'avenir de nos fils et de nos filles.

Elle est fondamentale à notre société pour qu'elle s'émancipe enfin du poids de son histoire, de son passé, pour qu'elle passe un cap qualitatif et s'ouvre en ce nouveau siecle à un niveau supérieur de son évolution.

La desespérance de cette île n'est pas que matérielle et ne peut se résoudre que par des réponses matérielles.

(Ps; quant à opposer des projets, croire que tel projet empeche par ailleurs que soient abordés et traités d'autres problèmes graves et cruciaux..c'est d'une telle bétise que je préfère ne plus y répondre..)
Amicalement cependant.

76.Posté par Geoffroy Géraud le 23/04/2009 18:11
Réponse à « boucan » qui interroge ma connaissance de la question Yougoslave.

Pour ma compétence en la matière, pèle-mèle quelques travaux, interventions ou interviews que j’ai données sur ces questions et –ou sur le terrain

« Un point aveugle de la transition yougoslave : le programme Markovic », in W.Andreff, dir. Editions La découverte.

http://www.amazon.fr/transition-vers-march%C3%A9-d%C3%A9mocratie-centrale/dp/2707148547://

-Une interview dans un quotidien à grand tirage ou j'expose mes travaux sur l’histoire et l’historiographie de la Yougoslavie, et plus particulièrement sur le "révisionnisme historique".

http://www.indirekt.si/intervju/76756://

Chapitre dans un ouvrage slovène :

http://www.drustvo-zak.si/html/letnik_lx_2008.html://

Quelques interventions :

http://www.bdic.fr/page.php?id_page=695://

http://www.dcam.auf.org/IMG/pdf/Z_Glasnik_ZRS_2008_7_koncna.pdf://

http://www.srp.hr/bil7.pdf://

http://www.unites.uqam.ca/sqsp/congresAnn/congres2008/Programme%20Preliminaire%202008.pdf://

Et d'autres encore, cherchez.

A paraître bientôt un ouvrage sur 1989 en Yougoslavie.
Un chapitre dans un ouvrage collectif, consacré au post-communisme dans l’entreprise.

J’ai écrit sur La Réunion (précision pour les indépendantistes qui lisent ce site je suis créole), mais je m’arrête-là. Mr Boucan,m'a assez forcé à alourdir cette page et ce débat.

Donc un doctorat, une poignée d’articles, et un séjour de plusieurs années dans les Etats successeurs, un emploi universitaire en Slovénie, un autre emploi de traducteur dans ce même pays lors de la Présidence Slovène de l'UE, une activité de conférencier.

Quant à la connaissance du terrain, voici quelques éléments du CV :

-Expert auprès de l’organisation syndicale Zveza Slobodna Sindikati Slovenije (ZSSS) dans le cadre du programme « « financé par l’Union Européenne (2006)

-Expert pour le compte du ministère slovène de la culture (2009), relatif à l’application des principes des Etats dans le droit interne des Etats successeurs. Directrice : Mme Maja BREZNIK.

-Correspondant régulier du quotidien slovène « Dnevnik » 1e Quotidien du pays) Dernier article en ligne, traitant du mouvement social dans les DOM :

http://www.dnevnik.si/debate/pisma_bralcev/1042255203://

-Correspondant français de la revue scientifique slovène « Borec ».
-Correspondant français de la revue politique croate « Novi Plamen ».
:
NB : certains documents sont en langues « locales », serbo-croate & slovène. Vu la hauteur de votre ton, j’imagine que vous les lisez sans problème.

Sur le fond : quelques rectifications.

Précisons que les post-communist studies, la « transitologie » ou encore la « balkanologie » se retrouvent pour distinguer titisme et stalinisme.
De deux choses l’une :
Soit vous fondez vos analyses sur avec des données erronées. Soit vous êtes l’auteur d’une théorie nouvelle dans les études postcommunistes.
Dès lors, je prendrais avec plaisir connaissance de vos travaux.
Il m’a semblé d'ailleurs qu’on accuse un peu trop de stalinisme sur ce site.

- S’agissant des institutions culturelles:

Tout d'abord, vous confondez manifestement les Académies (Akademije) et les « matrices », (Matice), institutions culturelles héritées de l’empire Austro-Hongrois et conservée par les communistes dans chaque République (la Yougoslavie était un Etat fédéral).

- Dans les deux cas votre propos est inexact.

- A l’inverse de ce que vous écrivez, Académies et matrices étaient au contraire, des foyers de nationalisme, d’anti-titisme, connues pour leur anticommunisme, connues pour leur refus de l'unification Yougoslave. C’est d’ailleurs un fait bien connu des chercheurs.
Vous trouverez un portrait célèbre des Académiciens, nationalistes et anticommunistes, dans l’ouvrage de Vidosav Stevanovic, « Milosevic, une épitaphe ». Un passage classique. Je m’étonne que vous ne le connaissiez pas.

- Ces deux types d’institutions combattaient ouvertement et en permanence l’unité de la Yougoslavie, sauf dans le cas notable de la Matrice macédonienne. Elles ont joué un rôle central dans la « résurgence » périodique des thématiques nationalistes, sous Tito et après. Contrairement à vos assertions, Tito était leur cible de prédilection.

Le rôle des institutions culturelle dans la reproduction de l’anti-Yougoslavisme et de l’anti-titisme à l’époque du communisme a fait l’objet de nombreuses études. Voir par exemple les travaux de Cohen, Samary, Olivera Miloslavljevic, etc. On peut en fournir quelques exemples :

Lors du mouvement politique Croate de 1972 dit « masovni pokret » ou « maspok », c’est la « matica hrvatska » (Matrice croate »), institution culturelle centrale qui a formulé les critiques contre l’unité de la langue Serbo-croate réaffirmée au Congrès de Novi Sad en 1953. De cette structure venaient aussi les attaques contre les Serbes, qui ont glissé contre les Juifs, et contre Tito. Les intellectuels de la « matrice » attaquaient directement Tito et le communisme. Franjo Tudjman, nationaliste devenu Président de la Croatie après l’effondrement du socialisme, négateur de la Shoah, dirigeait quant à lui « L’institut pour l’histoire contemporaine ».

Dans les années 1980 :

De L’Académie serbe des sciences et des Arts (SANU) a émané, dans des circonstances troubles, un « Mémorandum ». Celui-ci fut publié dans le journal « Vecernije Novosti » et comportait les attaques les plus vives contre Tito, accusé d’avoir brimé la Serbie au profit de la Croatie et du Kosovo, prônant tant le nationalisme serbe, via l’annexion du Kosovo, que la décommunisation de la Serbie.

En Slovénie : ce sont encore des membres d’institutions culturelles qui ont rédigé dans le journal « Nova Revija » les principes du « programme national slovène ». Tito et le régime y étaient durement attaqués.

- Quant à Milovan Djilas :
- Son parcours est plus complexe. Djilas était lui-même un stalinien zélé et a personnellement fait liquider physiquement les trotskystes, contre l’avis de Tito et de Mosa Pijade. De même il a pesé de tout son poids pour que l’épuration se fasse à grande échelle.
- Il est impliqué dans l’affaire de Bleiburg, que je ne vous rappellerai pas. Il a aussi fait ouvrir le camp de Goli Otok. Il fut lui-même enfermé.
- Avant sa disgrâce, il a organisé la répression policière aux côtés de Rankovic, lui-même évincé en 1966. Djilas progressivement au cours des années 1950 à des options plus ou moins pluralistes, espérant prendre la place de Tito. Tito le fit jeter en prison mais mit partiellement en pratique ses idées en scindant la Ligue des Communistes Yougoslaves (SKJ) en entités autonomes.

- De plus, la critique du régime était assez répandue en Yougoslavie, le régime alternant des phases libérales et des phases répressives. Ainsi, le groupe d’opposants « Praxis » fut dissout en 1975. Ses membres furent chassés de l’Université… puis réintégrés. Rappellons qu’à la même époque D.Cohn-Bendit était banni de France. A la fin des années 1970, les revues dissidentes reparurent. Une importante littérature leur est d’ailleurs consacrée. Nombre d'entre elles paraissaient librement.Renseignez-vous.

- Notons aussi que des opposants mondialement connus tels que Slavoj Zizek ou Rastko Mocnik, ou encore Ivan Colovic, n’ont pas enduré de vexations plus dures que celles subies par les soixante-huitards en France. Ils militaient pour leur part contre l’explosion de la Yougoslavie.
- D’autres « victimes de la répression », puisque vous les mettez dans le même sac, étaient des nationalistes tels que Seselj, actuel dirigeant du Srpska Radikalna Stranka (SRS), chef des Aigles blancs (milices nationalistes), docteur en droit, universitaire et aujourd’hui déféré à La Haye.Un boucher. Vojislav Kostunica, docteur en droit, nationaliste serbe, professeur d’université, d’ailleurs réintégré ensuite. Alija Izetbegovic, auteur de la « déclaration islamique », antisémite, prônant l’exemple iranien. Les « opposants » c’était aussi cela.

Je regrette d’avoir dû user de tant d’espace pour apporter quelques corrections à vos propos précédents. J’espère que vous prendrez vous aussi la peine de me présenter vos propres travaux. Ilsdoivent être impressionnants, vu le ton supérieur que vous empruntez. J’attends donc.

Pierrot Dupuy Jr : Vos propos sont plus intéressants que ces approximations. Je n’ai pas pu y réagir. Je devais répondre à un contrôle d’identité. Je tâcherai d’échanger avec vous un peu plus tard.

75.Posté par Pierre Dupuy Junior le 23/04/2009 16:17
Petite précision: officiellement, la MCUR ne coutera a la Région qu'un peu plus de 60 millions (près de 70 en fait) . Les 20 millions supp viennent de l'Europe et de l'Etat.

74.Posté par nicolas de launay de la perriere le 23/04/2009 11:26
Soliste, j'évoque les deux possibilités, étant donné l'absence de réponse de pierrot sur la nature de ce premier débat.

Je condamne bien évidemment les dérapages et excès des deux côtés.

Mais je voudrais ton avis soliste, Paul Vergès ne se trompe t il pas en évoquant que la priorité des priorités à la Réunion, c'est la MCUR ..alors qu'il me semble, et je ne pense pas être le seul à le penser, que la priorité EST un logement digne pour tous les Réunionnais.

Aussi, la Région ne doit elle accompagner quant elle le peut, l'Etat et les autres collectivités sur ce sujet ? Ne doit elle pas consacrer ces presque 100 millions d'euros à financer des opérations de rénovation de l'habitat insalubre existant, en proposant des financements similaires aux financements à taux zéro, aux propriétaires ou locataires ..?

Ces prêts permettant par ailleurs de soutenir l'activité des seules TPE et PME locales du secteur BTP, tout comme est censé le faire la MCUR à ceci près que la MCUR va permettre également d'engraisser quelques entreprises internationales (rapatriement de la marge sur leur opération au niveau groupe, et donc non dépensée localement..évasion financière autrement dit).

Je renvoie encore à ce sujet disponible sur rfo.fr, édition du 19/04/2009 sur la situation de cette mère de famille avec deux enfants à st andré. et je me doute bien que ce n'est pas un cas isolé (sans parler des listes à rallonge d'attente dans les sociétés HLM réunionnaises).

Alors, oui, cher soliste, je confirme donc que tant que certains préalables permettant le bien être des réunionnais ne sont pas acquis, tout projet de type MCUR au vu de son montant, et non de son principe, sont à différer.

C'est une évidence sur laquelle tous les démocrates ne peuvent que se rejoindre, et appeler les politiques et exécutifs locaux à en faire de même..

73.Posté par Pierre Dupuy Junior le 23/04/2009 08:26
68. Tout simplement les intervenants réguliers du site à certains endroits, les opposants anti-mcur à d'autres (même s'il y a des subtilités: Franco est pour le concept et contre ses modalités, je suis contre le concept ET les modalités)

72.Posté par soliste le 23/04/2009 08:21
A Nicolas de launnay de la periere.

Je constate simplement Nicolas avec une certaine inquiétude qu'il ya encore deux semaines tu étais "contre" moi sur la MCUR (pour faire vite) mais avec moi pour dénoncer les propos extrémistes de tout ordre. C'est de moins en moins le cas alors que précisement ces propos se font plus nombreux actuellement. Je te sais démocrate et tu me déçois également beaucoup.
Même dans ton dialogue avec Franco lorsqu'il nia contre les preuves évidentes que tu lui donnais que la réunion de samedi dernier était un débat tu finis par admettre que c'était Pierrot dupuy qui avait du mal rédigé son invitation!

71.Posté par etjosedire le 23/04/2009 05:17
Pierrot. Par ces quelques lignes, je tiens à saluer ta patience et ton dévouement à vouloir débattre de la MCUR.

Je me rends compte que ceux qui ont les mots de démocratie, liberté, peuple, esclave, noir etc… à la bouche, accessoirement à la plume, sont exigeants vis à vis de toi et de ceux qui ne partagent pas la vision vergésienne de l’avenir de La Réunion.

Ce qui est déplorable c’est que nous sommes en présence d’une collusion entre la tête de l’État et le communisme réunionnais. Pour s’en convaincre il n’y a qu’à voir le choix des interlocuteurs retenus pour ces EG.

Tu noteras que les techniques n’ont pas changé. Étant à court d’arguments pour justifier un gouffre financier prévu pour sa construction comme dans son fonctionnement, ton site depuis une semaine est l’objet d’attaques de tous les plumitifs alimentaires habituels.

Aujourd’hui refuser la MCUR c’est être raciste, esclavagiste, et j’en passe. Quand Vergés, dans la constante vision manichéenne qu’il a de la société réunionnaise, circonscrit les noirs aux bidonvilles, à la prison…, je me demande qui est raciste ? N’allez pas lui demander à qui la faute ? Lui il vient de débarquer dans le pays, il constate, il n’y est pour rien. C’est la faute des autres, jamais la sienne.

Et si on cite le cas du maire du Port, qui est a priori un noir, peut être que notre vue est mauvaise, alors que Vergés les a confinés dans les bidonvilles, prisons, ses plumitifs, serviles à souhait, vous traite de raciste… Le syndrome bien connu de la projection. Il ne tenait qu’à Vergés de promouvoir ce garçon à des fonctions plus élevées. Si sa carrière politique ne l’a pas mené jusque dans les instances nationales, c’est parce que le chef en a décidé ainsi. Aujourd’hui il veut rendre responsables les autres, et pas lui ?

Apparemment il n’a aucune gêne de faire équipe avec les blancs de son aréopage et zoreils pour certains. Pourquoi n’a t’il pas préféré des noirs ? il est vrai que bon nombre de militants lui ont tourné le dos, quand ils se sont rendus compte que la sueur, les combats, le militantisme de terrain leur étaient réservés, mais que les fruits de leurs efforts étaient attribués à d’autres, quand ce n’étaient pas à des gens qu’ils avaient eu à combattre sur le terrain. Ceux là, ayant refusé de ne se voir offrir que les reliefs du festin, sont souvent passés avec armes et bagages dans le camp d’en face.

Je me demande si la MCUR ne va pas être une machine à démolir les ambitions de ces noirs que Vergés prétend honorer de cette manière. Vouloir faire avancer à reculons des hommes dans la vie, à contempler les chaînes de leurs ancêtres n’est pas une méthode honnête vis à vis de ces personnes. Encore seront ils contraints de ne contempler que ce que la directrice de ce machin, une noire libérée comme tout le monde le voit, voudra bien exposer. Leur passé a été pris en otage, malheur à eux s’ils s’y attardent.

La meilleure manière d’honorer la mémoire de ces esclaves, c’est ce que la République a fait en posant le principe de l’égalité. Il n’y a qu’à regarder la dignité de la communauté noire américaine qui ne s’est pas laissée aller à des attitudes revanchardes avec l’arrivée d’Obama. Le discours d’investiture de cet homme a été d’une sobriété exemplaire et le passé des noirs a été évoqué sans que les blancs présents aient eu à se boucher les oreilles, ou à faire comme Sudre ou Hatia, s’en fuir.

Vergés a t’il eu besoin de se plonger dans le passé de ses ancêtres pour avancer dans la vie ? Tout individu pour s’accomplir regarde résolument devant lui, car c’est dans cette direction que toute espérance est permise. Le passé, hormis les leçons tirées de l’expérience dont il est porteur, plus personne ne peut le changer.

Si les « secrets du monde », évoqués par la plume éclairée du post 27, consiste à faire une MCUR avec les motifs proclamés, alors je comprends que ceux qui les partagent réquisitionnent pour eux le droit de décider pour les autres.

Pierrot, je crois qu’il te faudra t’adapter à la situation. Compte tenu que l’empilement des posts devient d’une lecture pénible, vu que tu es contraint en tant que modérateur de lire ces contributions avant publication, pourquoi ne ferais tu pas, vu qu’il s’agit d’un débat a priori, une publication rassemblant les post « pour » d’un côté et les pots « contre » de l’autre. La lecture serait aisée. Il suffit d’ouvrir une seconde fenêtre pour ceux qui veulent comparer l’opinion d’en face.

Perturber, faire du chahut sont des méthodes bien connues et appliqués par les plumes prolixes qui ont débarqué il y a une semaine, dés que tu as eu l’idée de débattre de la MCUR, sujet tabou pour ceux-là.


70.Posté par nicolas de launay de la perriere le 23/04/2009 00:08
Tu me déçois sur ce coup, soliste, à plébisciter les propos de MétAnLèr..

69.Posté par nicolas de launay de la perriere le 23/04/2009 00:02
velono, la liste ps faisait elle campagne pour la MCUR à l'époque de l'élection ? oui ou non.
merci pour ta réponse.

68.Posté par soliste le 22/04/2009 23:27
A pierrot dupuy Jr.

J'ai lu ta réponse à un intervenant. Je partage certaines de tes positions et pas du tout certaines autres. Rien que de plus attendu donc.

Mais je m'étonne de quelque chose d'autre....qu'est-ce que ce "on" que tu utilises à plusieurs reprises dans ton commentaire?
Qu'elle donc ce groupe, cet ensemble, ce corps constitué dans lequel tu t'inclus? C'est la première fois en plus d'un mois que je fréquente ce lieu que je te vois utiliser autre chose que la 1ère personne du singulier.

Cela me semble ainsi si singulier ..que je ne peux m'empêcher d'y voir sens...

67.Posté par MANSOUR le 22/04/2009 22:18
Très interessant effectivement DUCAP!
Finalement il n'y a pas que des obtus haineux qui interviennent sur ce site,n'est-ce pas Mr GERAUD?
je me demande ce que doivent en penser ceux qui sont chargés d'éplucher votre site MR DUPUY.

66.Posté par soliste le 22/04/2009 21:51
A metanlèr
Votre post 27 que je découvre tardivement est admirablement ciselé , ce qui serait secondaire s'il n'était de plus si tèlman vré...
Chapeau bas...!

Le plus intéressant à mes yeux dans ce qui se joue en cette ménagerie humaine que vous dévrivez si bien est le sensible mouvement de rapprochement des sensibilités....
J'ai fait le pari que les plus "démocrates", les "esprits les plus éveillés, ouverts" tireraient vers eux les adeptes de la calomnie, de l'amalgame, les retrogrades et les extrémistes...
Je m'aperçois que je suis en passe de perdre mon pari...c'est un nivellement par le bas qui se produit inexorablement...une radicalisation lente des propos....
Déjà ce samedi , je fus éffaré de découvrir qu'une salle entière s'engouffrait dans l'exclusion de l'autre et dans les paroles de haine....
Depuis lors, apparaît de plus en plus régulièrement les allusions racistes, le révisionnisme historique, un retour déculpabilisé d'une conception assimilationniste, un poujadisme de plus en plus revendiqué...

65.Posté par BOUCAN le 22/04/2009 21:37
Le post de GEOFFROY GERAUD est un morceau d'anthologie !
Nombreux d'entre-nous ont répondu je ne vais donc reprendre aucun des arguments qui ont été clairement exposés .
MAIS je souhaite revenir sur un point qui m'a énormément interessé c'est "l'anecdote" sur la YOUGOSLAVIE .
J'ignore Monsieurquel est votre champ d'expertise ,mais je serais tres heureux d'en savoir plus.Donc j'ignore comment vous 'avez préparée cette expertise..
:Que saviez vous de ce pays?de son histoire littéraire?de son histoire politique?de son histoire tout court.?
Car voyez-vous c'est que JUSTEMENT la Yougoslavie du Maréchal TITO comptait de multiples organismes et académies du genre MCUR.
Chacune de ses académies savantes POURSUIVAIT LE MEME OBJECTIF produire une idéologie mensongère ,avec une histoire tronquée instrumentalisée aux fins d'un régime stalinien et autocratique qui avait réussi ,pendant un temps, à vendre au monde entier 2 idées extraordinaires :
a)la YOUGOSLAVIE EST LA PATRIE DE L'AUTOGESTION sous la conduite éclairée du vénéré Maréchal TITO ,père de la NATION et grand visionnaire.
b) la YOUGOSLAVIE est un pays de concorde ,de tolérance ,de liberté où tous les peuples qui le constituent communient ,grace à ses académies savantes et à leurs programmes culturels,dans l'amour du vénéré Maréchal TITO,père de la NATION et grand visionnaire.

je crois qu'il ne sera pas inutile de vous préciser que tous ceux et celles,et ils étaient quelqu'uns,à combattre ces impostures furent pourchassés et emprisonnés pour déviationnisme,dérangement mental,complot et trahison .
Je vous invite à vous procurer et à lire ,ainsi qu' à tous ceux et à toutes celles que celà interesse , les ouvrages, de MILOVAN DJILAS,notamment. Ils ont été traduits en français.Ils devraient vous permettre d'asseoir votre propre opinion sur le fonctionnement des instances culturelles et leurs roles dans la propagande des régimes staliniens et plus globalement sur le fonctionnement de ces sociétés.
La YOUGOSLAVIE d'aujourd'hui est donc ,Monsieur, l'héritière de cette imposture stalinienne et totalitaire dont avait la charge les nomenklaturistes et bureaucrates titistes à travers leurs académies des sciences politiques et culturelles.
Merci de votre " ANECDOTE" elle est tres utile pour permettre d'éclairer ce qui nous attend avec la MCUR !
Au plaisir de lire d'autres "anecdotes" de votre expertise dans la Yougoslavie post-stalinienne et de vous lire tout simplement.
Merci encore et à bientot certainement




64.Posté par velono le 22/04/2009 21:30
à nicolas de launay de la perriere (58) et Gérard Jeanneau (59)

Je remarque seulement que le PS ne fait pas campagne contre la MCUR, à la différence de l'UMP qui avait utilisé cet argument dans sa campagne en 2004. On a vu le résultat :-)

Par ailleurs, les règles d'une élection à deux tours dans un scrutin majoritaire sont claires: en cas de triangulaire, la liste arrivée en tête emporte la majorité des sièges. Donc en se rendant aux urnes ce jour là, les Réunionnais savaient que s'ils ne voulaient pas de la MCUR, ils n'avaient qu'à voter pour la liste UMP afin qu'elle puisse arriver en tête. Ils ne l'ont pas fait en connaissance de cause, et voici le résultat (bis)

Alors, si on remet en cause le résultat d'une élection, il faut le dire tout de suite. car Bénard et ses amis n'en manquaient pas une pour descendre la MCUR. Donc le choix des Réunionnais était clair.
Un dernier point: je pense que nombreux sont ceux qui affirment que les élus ne tiennent pas leurs promesses. Or, nous avons là l'exemple d'élus qui tiennent leurs promesses. Comprenez bien qu'il soit difficile de les blamer. Car si tous ceux qui ont voté pour la MCUR voient que des élus se couchent pour les personnes qui étaient à St-Paul samedi (allez, une centaine comme dirait Zinfos974), alors ils pourraient à juste titre se demander à quoi cela sert de voter, et se demander quel crédit il reste aux élus.
Discréditer les élus réunionnais, dans quel but? Je dis attention à ce slogan du "tous pourri", on a vu ce que cela a donné en Allemagne en 1933 ou en France en 1940, et plus de 25% des Réunionnais sont au chomage, alors attention à ne pas trop souffler sur les braises.

Errare humanum est perseverare diabolicum, Gérard ne l'oublie pas :-)

63.Posté par DUCAP le 22/04/2009 20:30
désolé zinternautes de cette précision tardive!
,Ma précision va l'auteur du post 23,dont j'apprécie presque toujours l'argumentaire.
QUAND vous écrivez : "le blanc-bec indochinois quand il a croisé le chemin d'A de VILLENEUVE a -t-il pensé au noir ce jour là?,"
Eh bien la réponse est OUI .je m'explique:
Le fils de RAYMOND pour expliquer comment il s'et retrouvé avec le pistolet(de RAYMOND) entre les mains ,et qui venait de faire feu sur A de VILLENEUVE , dira qu'il a désarmé une " MAIN NOIRE" .
Le fils de RAYMOND puise alors dans un fonds idéologique connu pour tous ceux qui s'interessent au racisme des sociétés esclavagistes à savoir que:
derriere un mauvais coup il y a TOUJOURS un NOIR .
Cette fameuse"MAIN NOIRE" le fils de RAYMOND en fera constament référence POUR SE DISCULPER.C'est à partir de son interwiew au juge JEAN-PIERRE à la fin des années 90 , pour le livre qui lui est en parite consacré ,que le fils de RAYMOND abandonne le qualificatif de "NOIR" pour désigner "la main qu'il a désarmée".
INTERESSANT NON?

62.Posté par Pierre Dupuy Junior le 22/04/2009 19:29
57. Interessant comme remarque. Doit on en conclure que personne ne peut ni ne doit contester les decisions de Sarkozy parce que c'etait "dans son programme" ? Si si je vous assure, tout en subtilite....

61.Posté par Pierre Dupuy Junior le 22/04/2009 19:26
J'adore... Je reponds aussi:

11. Posté par Geoffroy Géraud le 21/04/2009 20:21

Depuis le début de la crise le Gouvernement a alloué des sommes immenses aux banques, sans imposer la transparence. Ce sont là des dizaines de milliards de « nos impôts » qui disparaissent. Aucun collectif n’appelle sur Zinfos à réagir contre cela.

Non, mais la majorite des intervenants a condamne ces pratiques et plusieurs sont membres de partis politiques et de syndicats en confrontation directe avec ce principe. Le probleme est aussi l'eloignement geographique. Mais si vous voulez comparer, madame Dindar par exemple fait l'objet d'une petition pour sa demission. Pourpre, dont beaucoup des dirigeants postent sur zinfos, a entame plusieurs poursuites en justice contre des elus de tout bord pour corruption.

Comme l’a rappelé un des commentateurs soliste ou anlair le retour de la France au CI de l’OTAN va coûter une somme pharamineuse.

Faramineuse? Vous avez des chiffres? parce que de ce que j'ai entendu il s'agit uniquement d'un retour au commandement integre , ce qui signifie l'envoi de militaires a l'etat major...

Affectée à rénover un parc militaire inutile qui ne génère que de la dépense. Réveillons-nous : un seul chasseur « Rafale » équipé coûte près de 100 Millionsde dollars US. De plus le revenu généré par l’emploi dans le secteur de l’armement ne représente qu’un quart de ce que coûte l’activité militaire, active, ou de « maintien de la paix ». Et on ne parlera pas des sommes fantastiques investies dans la présence militaire française en Côte-d’Ivoire, Afghanistan, etc.

Vous vous contredisez vous memes, vous dites que c'est inutile alors que vous parlez de theatres de conflits. Suggerez vous que nous nous retirions d'Afghanistan en la laissant au Taliban au risque de destabiliser le Pakistan nuclearise et de lancer un conflit regional avec l'Iran avec les consequences que l'on sait sur les prix du petrole?


Beaucoup se comportent comme si après une « victoire » contre la MCUR, les fonds alloués pourront être attribués à d’autres travaux. Beaucoup d’internautes donnent leur avis :lycées, hopitaux, écoles.
Il faut dire avec clarté que la plus grande part des sommes affectées à la MCUR le sont à titre spécifique. Si les travaux n’ont pas lieu, l’argent disparaîtra. Il sera alloué l’année fiscale suivante, après un autre appel à projet, ailleurs qu’à La Réunion. Il n’est donc pas très moral d’instrumentaliser la souffrance des gens en leur faisant croire que l’arrêt du projet MCUR va résoudre leurs problèmes. On se souvient de l’émotion provoquée par la détresse de cette dame lors du débat de samedi. Comment a-t-on pu l’encourager à croire que s’opposer au musée allait aider à guérir son enfant ? On ment aux gens et on le fait sciemment. On fait croire aux chômeurs que sans MCUR ils auront du travail. Aux associations qu’elles auront de l’argent.

Si j'ai bonne memoire, 20 millions d'euros sur les 100 ne sont pas alloues par la Region... Ils iront de plus a de meilleurs projets, certes ailleurs mais je prefere un bon projet ailleurs qu'un mauvais ici, ca s'appelle etre un contribuable responsable. Ca laisse environ 80 millions pour la Region, qu'elle peut reattribuer a des projets plus urgents.

Ces agissements sont scandaleux.
Comme l’est la haine qui s’exprime ici, dont il faut constater qu’elle ne va que dans une seule direction.
Françoise Vergès est insultée en permanence, de même que Paul Vergès et d’autres élus, communistes, ou accusés de faire le jeu des communistes.

Pensez vous, dans un seul sens, on a tellement epargne Nassimah ou Magamootoo a leur epoque... Le fonctionnement de ce site est globalement simple: on suit des themes pendant un temps puis on change, on ne suit pas tout. En ce moment, le theme majeur c'est la MCUR mais vous remarquerez que par exemple Nicolas Sarkozy s'en est pris plein la gueule encore recemment...

Ni Paul Vergès, ni Françoise Vergès n’ont en retour injurié quiconque. Au fondement de cette haine il y a des fantasmes.

Vous avez du rater un certain communique nous accusant de preparer les prochaines regionales...

Des fantasmes racistes.

Plait il? Non, je vous en prie, developpez, ca m'interesse.


Pourquoi des individus engagés considèrent-ils que l’urgence consiste à empêcher la construction d’un musée et en général celle d’un train & d’une route ?

Je suis favorable au tram-train (meme si je me pose des questions sur son parcours) et n'ait absolument aucun avis sur la route des tamarins.... Rate.

Parce que la culture en est l'enjeu central.

Exact. Pour comprendre pourquoi, je vous invite a relire les travaux de Maslow, sur la pyramide des besoins: quand une maison brule, vous continuez a la decorer ou vous attendez d'avoir eteint l'incendie?

Demain, leurs enfants sauront que leurs parents et leur(s) monde(s) dorment dans un endroit qui appartient à tous, et qu’ils peuvent aller les retrouver à tous moments.

Et ne pourront pas s'y rendre faute de voiture et d'argent pour payer l'entree.

Demain les chercheurs accèderont aux représentations de tout un peuple par la recherche muséale.

Des documents fournis, il semble plus qu'ils aient un acces formidable aux grands moments de l'histoire du PCR.... Mais bref...

Le but est de remédier pour toujours à la souffrance identitaire ; d’interrompre une fois pour toute le cycle de reproduction de la violence qui se perpétue depuis le peuplement de l’île, fait de déracinements et de déportations.

Ah parce qu'il y a 'souffrance identitaire' ? J'ignorais que des psychiatres s'etaient plonges si intensement dans la sociopsychologie de notre ile. Et j'ai du rater le retour de la violence , du deracinement et de la 'deportation' .

Sans compter que si tel est votre objectif, n'y a t'il pas des moyens moins chers et plus grands publics pour cela? Par exemple, des programmes avec les ecoles, en leur envoyant des livres, en promouvant des programmes pour envoyer des gramounes dans les petites classes parler du tan lontan.

La France d’aujourd’hui ne vivrait sans doute pas une crise si profonde, si, au lieu de l’écrasement centralisateur, tous les Français avaient eu un lieu commun où conserver et mettre en partage l' incroyable diversité de langues, de pratiques, de mode de vie, qui a composé la France.

Sur. L'Angleterre et les USA, notoirement connus pour reprimer durement les identites, sont de vrais paradis sur Terre. Maurice, ou l'identite est tres forte, n'est absolument pas un lieu avec de fortes tensions sociales, economiques, communautaires et politiques...

Voila la question de fond.
Voila pourquoi la MCUR est insupportable aux partisans de l’identité fermée.
Quelqu’ils soient. D’où qu’ils viennent.
Qu’il s’agisse d’indépendantistes dont le fantasme est de fiche à la mer tous les zoreys.
Qu’il s’agisse de réactionnaires hier contraints d’avaler la pilule du 20 Décembre et du maloya et qui voudraient qu’on en reste là.
Les opposants à la Cité de l’immigration usaient peu ou prou des mêmes arguments.
Les immigrés n’ont pas de mémoire. Ils n’ont pas d’art. Je ne vais pas consacrer « mes impôts » à l’enregistre une bande de pouilleux.

Erreur. Ils ont une memoire, un art, mais c'est pas un probleme, ce n'est pas le role de l'Etat ET ce n'est pas a conserver pour un cout pareil et avec un projet aussi mediocre.

Sur la forme, la critique est identique. Projet pharaonique . Architecture disgrâcieuse. Elitisme. Coût.
Toute une série d’euphémisme recouvrent les mots qui reviennent pourtant vite sur les lèvres des « anti ». En tous cas ‘un bon nombre d’entre eux. Et expriment tant la peur que la haine. La haine et la peur du métèque. Du Noir. Du pauvre. Du Musulman.
A La Réunion, ceux-là existent aussi. Ils n’osent l’exprimer encore de vive voix. Mais on sent qu'ils n'y tiennent plus.

Je ne vous permet pas! d'abord ou voyez vous que nous nous en prenons aux noirs, pauvres et musulmans? Tous les critiques de la MCUR sont donc blancs, riches et chretiens? C'est minable monsieur. Ni plus ni moins.

Nous en avons d’autres.
Sur ces pages un internaute distingue les peuples à « cheminement » simple et à « cheminement » complexe. et croit y être autorisé par une ppréssence bicentenaire des siens à La Réunion.
Peuple simple. Bel euphémisme. Et belle conception du monde.

Un cheminement n'est pas un peuple... Mais bref...

On sent aussi qu’ils croient avoir quelque chose à perdre. Ils ont tort, du reste. Mais ils le croient. Ils préfèrent faire alliance avec des indépendantistes. Qui demain les mettront dans le premier avion avec allez simple. Parce que zoreys, ou descendants de propriétaires. Ou simplement par 'ôte-toi de là que je m'y mette'.

Raté, on s'est copieusement oppose a Boyer et ses amis en d'autres lieux, sur d'autres sujets. Mais on ne peut pas lui interdire l'acces ni le droit a la parole.

Pour les « anti » il faudrait s’en tenir aux lieux de mémoire. Et que nous y restions attachés. A tous les sens du terme.
Les indépendantistes ne verraient pas d’un mauvais oeil que nous restions complexés par l’esclavage. Que nous n’en cessions pas d’être malades de la colonisation. Il se trouve justement quelques Sarda parmi eux.

Pardon? Parce que les interventions des membres du PCR a la Region n'ont pas clairement dit que la MCUR traiterait d'abord de l'esclavage? Ce n'est pas etre complexe par son passe ca???

Pour d’autres, la mémoire fournirait une belle infrastructure touristique. Le brave petit peuple devant ses petits Bons dieux. La vie langoureuse des maîtres derrière les lambrequins. L’esclavage à la mode « Case de l’Oncle Tom ». « Comme ces gens ont souffert » diront les touristes à l’heure du ti punch. A côté du ravin de canyonning, la grotte de l’esclave marron.
Pour nous « autant en emporte le vent ». Pour eux, le Guggenheim. Ne mélangeons pas les genres.

Ben voyons... Vous faites une lecture un peu rapide des choses... Qui parle de culture infeodee aux touristes? On dit juste que la mettre en valeur de maniere a la rentabiliser via le tourisme serait un minimum. D'ailleurs qui d'autres que la majorite au CR a dit que l'aspect touristique n'est pas a negliger?

Les lieux de mémoire directement hérités du passé sont importants. Ils ont été ramenés à la connaissance partagée par une lutte. Par le développement, aussi, d’une passion collective pour les origines. Mais leur présence n’empêche en rien la construction d’une œuvre unique, originale qui distinguera La Réunion et sera sa contibution à la diversité du Monde.

Oh que si. Par une simple contrainte budgetaire: on ne peut pas tout faire, ni l'Europe, ni la France ni la Region ne sont omnipotents. Et la Reunion peut tout a fait apporter sa pierre a la diversite sans musee a 100 millions...

Je terminerai par une anecdote : il y à peu j’accomplissais une une mission d’expertise pour l un Etat issu de l’ex-Yougoslavie (Slovénie).
A mon propre compte.
Je précise cela vu le ton de certains sur ce site.
Un jour je décrivais le projet MCUR à l’un de mes interlocuteurs. En-dehors du cadre de notre travail. Il m’écouta et déclara : « quel dommage que nous n’ayons pas eu une telle chose avant l’éclatement de la Yougoslavie. Nous aurions pu nous rappeller ce que nous avions en commun ».

Geoffroy Géraud.

Comparer la Reunion et l'ex Yougoslavie, comme vous dites, c'est juste moche. Et ca montre bien quelle vision vous avez de la societe reunionnaise...

60.Posté par bertel le 22/04/2009 16:41
"50. Posté par cris le 22/04/2009 10:35
merci , "Bertel de Vacoa" de remettre les choses à leur juste place avec brio et clarté !"

Je vous en prie ! Ce fut un vrai plaisir, je vous assure, même si je reste persuadé d'écrire comme on crie dans le désert.

bertel

59.Posté par Gérard Jeanneau le 22/04/2009 16:07
Le brave velono (message 57) raisonne de travers : Paul Vergès, au 2ème tour des Régionales, a remporté 44,85% des voix. Ceux qui ont voté pour lui ont accepté son programme. Mais pour ce qui est de la MCUR - j'y étais alors un peu favorable - le programme était flou; il l'est un peu moins maintenant, et on se rend compte que le projet est démesuré, avec un budget de fonctionnement ruineux. Vergès a attrapé son monde. Ce que l'on pensait alors, on ne le pense plus! A ma connaissance, il n'y a pas eu de referendum local à ce sujet!

http://www.prima-elementa.fr/index.html

Gérard Jeanneau


58.Posté par nicolas de launay de la perriere le 22/04/2009 15:25
au premier tour, 34,48% pour vergès
au second tour, 44,85% pour vergès

ce qui fait qu'une majorité de suffrage exprimés n'ont pas plébiscité de façon majoritaire le programme de la liste vergès.

pire, la liste vergoz + la liste bénard au second tour, sont supérieurs à celle de vergès.. et sauf erreur, au moment du vote, ni vergoz, ni bénard n'avaient dans leur programme le projet MCUR...

57.Posté par velono le 22/04/2009 13:50
«Depuis que je lis zinfos974, je me dis que s'il n'existait pas il aurait fallu le créer.
En effet si Freedom donne la parole à un certain public -disons sans être péjoratif, les petites gens- zinfos s'ouvre à des aigris et des frustrés qui s'indignent de ne jamais pouvoir faire triompher leur point de vue.».


Pour info, je suis allé sur le site du ministère de l'Intérieur, rubrique Elections régionales, année 2004. À cette époque, une liste avait appelé à voter contre la MCUR, elle a représenté 33%.
http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/resultats-elections/reg2004/004/974/04974.html
Donc, 67% des Réunionnais ont voté pour la MCUR. A partir de là, comment s'étonner que ce projet devienne DUP? Ce qui m'étonne par contre, c'est que personne ne parle de ce référendum qui a déjà eu lieu, et qui a validé le projet. Est-ce à dire que le droit de vote des Réunionnais n'est pas reconnu? J'espère que le but de l'opposition à la MCUR n'est pas de revenir à une époque où Alexis de Villeneuve recueillait 100% des voix des inscrits lors des élections à Saint-Benoît...
Cette découverte me fait réfléchir. Ce référendum demandé, c'est refaire les élections régionales?
Antoine, Josette... éclairer ma lanterne.

56.Posté par TITANG le 22/04/2009 13:53
Suggestion à mme Delorme:pour elever La REUNION,on pourrait mettre la MCUR sur le piton des neiges.Avantage:popol et consort auraient une VISION du passé et de l avenir.Mais quid du présent?à voir les arguments développés par eux,va falloir remplacer la moquette fumée!

55.Posté par Cambronne le 22/04/2009 13:38
54. Posté par Kersauson de le 22/04/2009 12:35

Manque plus que madame folle dingue du Poitou pour faire la repentance et venir dire pardon des propos racistes perpétrés par un certains responsable de la communication de la Région qu'ils n'oublient pas de changer la dénomination du mot Unité par autre chose de moins menteur avec leur façon de voir les choses ....Usurpateur de l'histoire serait mieux

Qui vote pour Usurpateur ? à la place de Unité en oubliant le mot Union même dans image markéting il ne savent pas vendre le concept ...

Maison Usurpateur kommandantur Réunionnaise

54.Posté par Kersauson de le 22/04/2009 12:35
Ce pays a aussi été bati par les blancs (zorey), et d'abord par eux.
Navigateurs, pirates etc. Des blancs aussi ont été exploités
il ne faudrait pas que cette MCUR devienne une maison CONTRE les zoreys .
dans MCUR il y a Unité ! l'ile s'est developpée avec tous, avec des excès certes (mais qui étaient les 1ers "négriers"?). : cette MCUR, si construite, est en train de devenir un fort "pour réparer l'histoire" , donc culpabiliser les blancs ! (?)
Alors AUCUN interet!
le 20 décembre est le symbole de l'unité et suffit largement! les divers sites et monuments, répartis sur les lieux de tous les faits vécus (y compris le cimetière et la grotte à St Paul) , sur ce si petit caillou, permettent de plus (bien mis en valeur, d'attirer les touristes.
Faites en urgence le pont Rivière St Etienne: ca donnera du travaiil au BTP, coutera 2 fois moins cher (sans compter la part due de l'état), faites 600 cases à St Paul sur les lieux de cette défunte MCUR: ce sera aussi du travail, et du social.
Mr le Prefet doit refuser le visa UTILITE PUBLIQUE, devant le fait désormais averé de RISQUE de TROUBLE CIVIL . Le projet présenté parlait de 60 millions , nous en sommes à 90, donc bientot 120.
Votons en 2010, maintenant que nous connaissons le dossier (ce qui n'était pas la cas à la dernière élection).

53.Posté par nicolas de launay de la perriere le 22/04/2009 11:09
Au fait MétenLèr, une réponse simple :
devenons prioriser le logement ou la MCUR ..? as tu vu ce reportage sur rfo du 19/04/2009 décrivant les conditions indignes de logement d'une mère et de ses deux enfants en bas âge ..? qu'en penses tu ? pas besoin de s'en occuper ? démerd' à elle ?

La culture, c'est la cerise sur le gâteau qu'une société peut offrir à ses concitoyens, une fois que les problématiques élémentaires de logement, de formation et d'éducation sont réglées..Et je ne suis pas le dernier à dire que le patrimoine et la culture créole doivent être valorisées localement.

C'est loin d'être le cas à la Réunion alors que fait on ? on se bouche les yeux ? on se comporte comme duvallier à Haïti, à laisser d'un côté la misère en criant à l'insuffisance des crédits de l'Etat, et on s'amuse avec son propre budget alors qu'on a la possibilité de soutenir l'action de l'Etat sur cette thématique ???!!

52.Posté par nicolas de launay de la perriere le 22/04/2009 11:05
Met en lèr,
tu sais qu'il est facile avec ton adresse ip, de savoir qui tu es...?
tes propos visant à attaquer les personnes, sont tout simplement digne de la méthode qui vise à décrédibiliser les personnes, et non à aller sur le fonds du sujet.

Nous réclamons les données objectives du projet. Où sont elles ?
et puis, féru d'histoire comme tu sembles l'être, je te suggère la lecture d'un ouvrage "histoire de corsaires malouins sous louis XIV", tu y liras des passages intéressants et cultivant sur un de mes ancêtres directs, loin d'être un marin de baignoire..

Quant à moi, je ne vais pas me priver de continuer à distiller tout ce que j'ai pu voir et constaté, dans la négligence de la gestion par des élus PCR des budgets publics ou assimilés, qu'ils ont eu à gérer entre 1999 et 2002...

Tiens, si je parlais de l'inventaire comptable des communes de la CIVIS en 1998...si je parlais de l'incompétence des directions financières et comptables des communes de CILAOS, Le Port, La Possession, Saint Pierre et Saint Louis (ce ne sont pas les seules, à droite, c'était quasiment pareil), infoutues de déterminer en 1998 leur inventaire comptable ...? si je parlais des fax qui arrivaient depuis la Région à une certaine association en charge de la gestion des déplacements aériens à titre socio culturel et sportif, pour donner ordre à la prise en charge des billets d'avion de tels ou tels sportifs..?

51.Posté par tessy le 22/04/2009 10:55
ziska kel hér y batay ! tout' façon y fé lo mézon y fé pa moin sera bézé mèm, oki mi lé oki moin va resté kar ek lo salèr mi gaign y fé lo mcur i fé pa zot i croit mon vi va zanzé pou otan alor c vré ke zot na lo droit êtr' kont ou pou in zafer mé de tps en tps i pé pa abord' in otr sizé na in zafer mi kompran pa ts lé zour zot lé entrin parle vergès par ci vergès par la, é lo rès alor, vira, DINDAR & DINDAR, annette, robert, fontaine, é mi en pass la list lé tro longue tout' fason tte lé parey mé la vi lé pa ké sa non pli ! moin na okun losson pou donn' personn , ké zot lé dakor ek moin ou pa lé parey pou moin mé si prend' l'examp lo route tamarins,in bon pé té pa dakor mé dèk lavé fini in morsso lo rout' in paké domoune la vni fé vélo dossi ek zot zanfan, in pé i fé la march' etc..., la na in bon pé i vé pa tram-trin, mé kan sora fini, tte domoune va rent' dodan mèm, lo gran mézon ossi la tout' lo pé lé pa dakor, mé kan sora fini, tout' lo pé va kour karté valé voir mèm alor y serv' a koué tte so sinéma là

50.Posté par cris le 22/04/2009 10:35
merci , "Bertel de Vacoa" de remettre les choses à leur juste place avec brio et clarté !

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales