Social

17h30: “Il manque toujours dix centimes”, les négociations ont repris

Les transporteurs ont découvert “qu’il manque toujours dix centimes” dans le protocole qui leur a été proposé. “Les professionnels de la route demandent depuis le début de ce conflit 20 centimes d’euro. Tant qu’on aura nos 20 centimes, ce ne sera pas fini…”


17h30: “Il manque toujours dix centimes”, les négociations ont repris
C’était il y a une dizaine de minutes, les transporteurs et l’ensemble des participants ont regagné la salle de réunion. “Nous voulons une baisse de 20 centimes d’euro”.
A cette heure de la journée, il sera bientôt, 17h30, les professionnels de la route ont obtenu 10 centimes d’euro pour tout le monde, 2,5 millions d’euros de la Région Réunion, et l’assurance de l’application de la surcharge de carburant, avec effet rétroactif à partir du 1er septembre.
“C’est déjà bien, mais depuis le début du conflit, nous demandons 20 centimes d’euro. Et ça ne fait pas le compte pour l’instant. Nous n’allons pas lâcher”, indique notre interlocuteur avant de rejoindre la salle de réunion.
“Nous aussi, nous n’allons rien lâcher de plus”, rétorque un représentant de La Région Réunion. La situation est à nouveau bloquée.
“Si les transporteurs avaient accepté une baisse des prix du carburant pour leur seule profession, ils auraient déjà obtenu les 20 centimes. Ils risquent d’être victimes de leur bon cœur et solidarité avec la population réunionnaise”.
Pour l’heure, les discussions continuent…

Lundi 10 Novembre 2008 - 17:30
Jismy Ramoudou
Lu 5568 fois




1.Posté par JPB le 10/11/2008 17:55
Ne rien demander, et espérer obtenir ! Car MONGIN est en train de moudre MON GRAIN ! La situation devient quelque peu surréaliste à mon sens : pourvu que ce missionnaire d'un nouveau genre ne nous demande pas de retenir notre souffle (économique) trop longtemps. Les poumons de notre île ( les structures de communications intérieures et extérieures) vont éclater ! Et dire qu'une révision des prix est prévue dans un mois ! Bravo aux professionnels de la route, mais maintenant il faudrait peut-être se contenter de plaider uniquement pour leur chapelle, c'est mon avis ... sur le feu !

2.Posté par Anne le 10/11/2008 18:01
Je suis avec eux (les routiers)
pas pour les routes barrées
il faut bloquer le fret à Gillot, le Port et la Region
laissons circuler les usagers de la route
s'ils font ça je les rejoint sur les barrages avec
mon t'i loto

3.Posté par Joël le 10/11/2008 18:17
Les transporteurs se sont fait piégés par eux mêmes. La première négociation à la Région ils avaient réclamés 20 cts, pour mettre les usagers avec eux ils demandent 20 cts pour tout le monde. Aujourd'hui, lors de la négociation, ils constatent que c'est pas évident.

Jusqu'à ce jour, c'est bien le prefet qui annonce les augmentations, pourquoi la Région se retrouve "mailler" la dedans ? Si la Région débloque ses 2,5 Millions sur le bénéfice de l'octroi de mer il faut s'attendre à ce que les communes vont répercuter ce manque à gagner sur les différentes taxes et le développement des investissements routiers, les grands chantiers vont être remise en cause.

Sur l'instant c'est agréable de bénéficier de 5 Euros sur son plein (les particuliers) mais à très court terme il faut s'attendre à d'autres répercutions. Les choses ne sont pas gratuites...

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 10/11/2008 18:52
si les transporteurs ont 20 centimes, les particuliers peuvent aussi y prétendre.
il faut maintenir la pression, pour arracher une baisse de 20 centimes dans le calcul du prix à la pompe.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales