Social

16h00 : l'ARAST est reçue au Conseil général

L'intersyndicale et la direction de l'Association régionale d'aide sociale territorialisée avaient réunion en ce début d'après-midi. C'était pour consolider le plan social qui sera présenté tout à l'heure au Conseil général. Pour l'heure, ce sont environ 230 salariés qui sont concernés par la compression du personnel.


16h00 : l'ARAST est reçue au Conseil général
Ce sera sans doute Alain Zanéguy, l'actuel homme de confiance de Nassimah Dindar, qui recevra la délégation de l'ARAST composée de l'intersyndicale, des membres de la direction et d'un représentant du conseil d'Administration.

C'est une association unie et solidaire qui s'est rendue au palais de La Source. “Nous y allons la gorge serrée, ce n'est pas une tâche aisée que de licencier des collègues. Mais nous n'avons pas le choix, aujourd'hui, nous allons négocier avec le couteau sous la gorge”, explique un proche de l'intersyndicale. 
Il poursuit : “Nous devons faire au mieux pour sauver un maximum d'emplois et conserver la meilleure prestation de service possible à la population". Encore faut-il que “la réorganisation administrative et le plan social proposés soient validés par notre instance de tutelle”.

Selon cette même source, la conclusion de cette rencontre peut encore déboucher sur une grève.
Mardi 21 Avril 2009 - 15:35
Jismy Ramoudou
Lu 911 fois




1.Posté par pinck le 21/04/2009 17:01
je suis actuellement étudiante à l'IRTS en 2ème année de TISF, je me rends compte aujourd'hui que je devrais peut être quitter mon île pour pouvoir exercer cette activité professionnelle. Je suis réunionnaise et je viens juste d'arriver de métropole il y a - de 3 ans ET JE VAIS DEVOIR PEUT E¨TRE REPARTIR AVEC MES 2 ENFANTS SOUS LES BRAS. ON DEMANDE AUJOURD'HUI AUX JEUNES D' ËTRE FORMES ET DE FAIRE VALOIR LEURS COMPETENCES ET LEURS SAVOIRS FAIRE. Mais comment faire si après tant d'années d'études nous sommes dans l'obligation de quitter nos familles, nos amis, notre terre. Je suis pour la mobilité, mais nous jeunes, avons nous vraiment le choix ???

2.Posté par darkalliance le 21/04/2009 18:16
On retrouvera certains élus de cette institution, aller voter le projet MCUR à la REGION. L'argent y manque à zot ? et puis ... pour vous punir, les impôts augmenteront !

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 21/04/2009 18:22
et non, y a pas d'autre choix !

4.Posté par cascadeur le 21/04/2009 21:55
Mea culpa si je me trompe, mais Alain Zaneguy n'est pas le conseiller qui avait, en catimini, voilà quelques mois, "emprunté" des arbustes fleuris et s'était fait prendre..?.......

5.Posté par nicolas de launay de la perriere le 22/04/2009 00:03
post 4. si c'est bien lui..

6.Posté par logique le 22/04/2009 08:12
"sauver un maximum d'emploi" : Au départ il était prévu une centaine de suppression d'emploi maintenant c'est 230 !!! alors là, un grand bravo. Merci !! "association unie", il y avait 1200 personnes au Conseil Général ? j'y étais pas en tout cas ! Moi je dis que tous ceux qui sont au devant de la scène sont surtout là pour sauver leur peau, pas pour sauver celle des autres ! Faut pas rêver, le jour où je recevrai ma lettre de licenciement, je ferai face à mon destin SEUL !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales