Social

16h00: Dix centimes de baisse sur le litre du carburant à partir de mercredi

Les pétroliers ont accepté de baisser à nouveau de cinq centimes, le prix du litre de carburant. La baisse du prix du litre de carburant à la pompe sera donc de dix centimes, à partir de mercredi. Le litre du sans-plomb sera donc de 1,44 euro et le gazole sera de 1,15 euro. Les transporteurs ont obtenu dix centimes pour toute La Réunion.


L’intervention du préfet de La Réunion, Pierre-Henry Maccioni, a été une nouvelle fois déterminante dans les négociations. Arrivé en début d’après-midi en compagnie de son directeur de cabinet, le représentant de l’Etat a mis, à nouveau, cinq centimes sur la table.
Cinq centimes qui permettent de faire passer la prochaine baisse du litre de carburant à la pompe, à dix centimes à partir de mercredi. Cette proposition ajoutée à celle de la Région Réunion, a eu le mérite de détendre l’atmosphère.
Joël Mongin, président de la FNTR (Fédération Nationale des Transporteurs Routiers), est sorti pour s’exprimer en direct à la radio. Il a demandé aux responsables des barrages filtrants d’être plus conciliants, et de faire passer plus vite les voitures.
Le transporteur a également demandé à ses confrères en faction devant le Conseil régional de laisser une ouverture.
Pour l’heure, la discussion va reprendre car les professionnels de la route réclament toujours vingt centimes d’euro à l’Etat et au Conseil régional. Le préfet en discute actuellement avec ses services.
A suivre…

Lundi 10 Novembre 2008 - 16:01
Jismy Ramoudou
Lu 5122 fois




1.Posté par denis le 10/11/2008 17:31
Tu vas voir que c'est le prefet qui va tout donner (les 20 centimes), parceque ce grippesous picsous de vergès ne lachera rien, trop occupé à garder son train de vie.Et ces couillons qui vont encore voter pour verges aux prochaines elections !

Un intervenant sur radio Festival, René, a bien raison, quand il dit que le boulot du prefet n'est pas de s'assoir à la table de négociations, mais de virer les barrages, on n. 'a pas le droit de prendre la population (diabetiques, enfants, avec la chaleur, travailleurs) en otage. C'est Mangin qui doit negocier avec vergès , et vergès doit lâcher sur l'essence et les avions.
David, sur zinfos, dit que les touristes sont c... de debarquer actuellement :
plus que l'histoire d'appat-chien ou le chikungunia, les barrages vont faire un gros tord au tourisme réunionnais.
Mais les réunionnais n'ont peut etre pas besoin de touristes ???

"Anou lépalàeksssaaaaa !!! L'état y donnnne !!!!"

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales