Social

16 personnes licenciées chez Giordano


16 personnes licenciées chez Giordano
Selon le Quotidien du jour, la société Giordano à la Réunion, est en grandes difficultés financières.

Cette situation l'amène à se séparer dès le mois de mars de 15 personnes salariées dans la filiale réunionnaise, sur les 60. Le directeur est sur la sellette aussi.

L'entreprise rencontre une baisse significative des ventes de chauffe-eau solaires. D'après le Quotidien, Giordano en vendait environ 10.000 à la Réunion par an, à l'heure actuelle le chiffre oscille davantage autour des 6.500.

Avec le licenciement du directeur à la Réunion, la gérance des filiales locales serait en passe d'être reprise par la métropole.

Mercredi 9 Février 2011 - 07:34
Lu 3042 fois




1.Posté par noe le 09/02/2011 07:44
Trop de concurrences ? Pourtant c'est un matériel , certe , cher , mais rentable sur le long terme .

2.Posté par David Asmodee le 09/02/2011 07:51
Il y a des licenciements économiques partout en ce moment. Une baisse de chiffre d'affaires entraine automatiquement cette issue. Il n'y a pas d'autres choix. les charges et taxes fragilisent les entreprises ; au moindre coup de froid, c'est la mort assurée.
Des connards vont pointer du doigt la mauvaise gestion, le mauvais management, l'incompétence et tout ce que vous voudrez. Mais face à une crise, à la baisse des ventes et à une pression fiscale monstrueuse, les entreprises ont le droit de crier : " à l'impossible, nul n'est tenu".

3.Posté par tololo le 09/02/2011 08:48
ah bon? l'emploi vert connait déjà la crise?

4.Posté par abus le 09/02/2011 10:25
Té lé gars demande patron quel a été son bénéfice ces dernières années.
Pluche les compte là!!
Patron y ramasse pas bon temps pou mauvais jours donc!!
Zot y voit band patron y exploite simplement band réunnionnais après quand l'Etat y commence a touche a zot defisc ben là licenciement.
Il faut arrêt sa les gars.
Laisse pas zot fé.

5.Posté par nicolas de launay de la perriere le 09/02/2011 10:37 (depuis mobile)
Et oui david asmode, certaines entreprises sont mal gerees, c'est une verite helas cruelle pour les "connards d'entrepreneurs" concernes..rappelons que les societes sur ce secteur beneficient de la tva npr, de l'exoneration d'impot sur les societes et d'exonerations de cotisations patronales..ces "gains", au lieu de venir renforcer les fonds propres pour permettre de faire face aux situations conjoncturelles difficiles, sont remontes au niveau des societes meres, qui rechignent souvent a mettre sous perfusion de capitaux leurs filiales.
D'ailleurs, la loi precise que pour etre valable, le caractere economique doit etre demontre au niveau de la branche d'activite du groupe..ainsi si seuls la reunion et les caraibes connaissent des difficultes, cela ne suffit pas a valider ce critere aux yeux de la loi, pour peu que giordano france et giordano maghreb ne connaissent de difficultes.
La loi est ainsi faite pour garantir aux salaries un minimum de protection face a ces "connards d'entrepeneurs" qui bien souvent, se gavent honteusement en periode de croissance satidfaisante en terme de salaire, giordano n'echappant sans doute pas non plus a cette regle...

6.Posté par As de pic le 09/02/2011 10:56
Les ventes doivent se prévoir a long terme. Erreur stratégique. point barre.

7.Posté par cassepapaye le 09/02/2011 12:25
tout à fait d'accord avec post 5
Il y en a un peu marre de mettre en avant les charges et taxes (j'aimerais connaître lesquelles).

Le vrai pb c'est qu'une entreprise vit grâce à ses clients et s'il y a moins de clients alors la situation est plus dure. Pour moi la seule solution est de permettre aux clients d'acheter (hausse du pouvoir d'achat, lutte contre le chômage voire pour le "plein" emploi, ...)

Et une entreprise bien gérée s'arrange pour avoir une trésorerie permettant de passer les caps difficiles. Si les actionnaires et les dirigeants se gavent quand les affaires marchent alors badaboum quand ça marche moins bien !

N'allez pas chercher des excuses faciles avec la pression fiscale monstrueuse. Réfrénez plutôt l'appétit monstrueux des dirigeants et actionnaires.

8.Posté par le congo chez tintin le 09/02/2011 12:44
Faudrait mettre les panneaux photovoltaïques (en plus du rachat edf) en système de location vente comme les chauffe eaux solaires pour re dynamiser le secteur, et que le particulier puisse s'équiper..., ou obliger toute construction neuve à être équipée de chauffe eau solaire.

Normal que ce secteur marque le pas, on change pas de chauffe eau souvent, et le taux d'équipement est déjà conséquent.

9.Posté par nicolas de launay de la perriere le 09/02/2011 14:58
la question de la redistribution de la valeur ajoutée (prestataire, salarié, actionnaire, client, entreprise) congo, est effectivement de mise sur ce secteur.

rappelons aussi qu'une fortune colossale a été construite sur le photovoltaïque (Pâris Moratouglou)

http://www.challenges.fr/classements/fortune.php?cible=1967

comme quoi, elle a bon dos la crise...

10.Posté par Alain BLED le 09/02/2011 15:11
Si l'Etat encourage de moins en moins financièrement le photovoltaique, on peut supposer que ça va encore aggraver les choses, aussi bien pour les gens que pour leur environnement !

11.Posté par nicolas de launay de la perriere le 09/02/2011 18:41
http://www.societe.com/bilan/jacques-giordano-industries/351193347200912311.html

vu que la filiale réunionnaise ne dépose pas ses comptes au greffe du tribunal...

12.Posté par David Asmodee le 09/02/2011 19:18
Post 5 et 7 : combien d'employés avez vous ?
La question a déjà été posée au post . Pas de réponse.

13.Posté par David Asmodee le 09/02/2011 19:25
"tout à fait d'accord avec post 5
Il y en a un peu marre de mettre en avant les charges et taxes (j'aimerais connaître lesquelles). "

l'impôt sur les sociétés,
la taxe professionnelle,
la chambre de commerce,
la taxe sur les véhicules de société,
la taxe foncière,
taxe d'habitation,
sacem,
redevance audiovisuelle,
le racket syndical,
l'impôt sur le revenu,
l'octroi de mer,
les droits de douane,
le pôle emploi,
la cgss,
malakoff,
capimmec,
rsi,
taxe sur le chiffre d'affaires,
CSG,
RDS,
ISF,
Contribution sociale de solidarité sur les sociétés
Impôt sur les revenus des capitaux mobiliers,
civis,


J'en oublie. La liste n'est pas complète. Quand on ne sait pas, on ferme sa gueule.


14.Posté par nicolas de launay de la perriere le 09/02/2011 22:26
david asmode,
nous vous renvoyons votre recommandation, et pour rappeler la maxime de NS, "la France, on l'aime ou on la quitte".

Certes, le système fiscal français est coûteux et mériterait des simplifications, mais dans le cas d'espèce, la société Giordano OI bénéficie d'exonérations fiscales et sociales conséquentes de par son secteur d'activité.

La décision de restructurer ses effectifs, n'a rien à voir avec la fiscalité, puisque la fiscalité est basée globalement sur un principe de proportionnalité des moyens et des résultats.

Si dans le cadre de votre activité, vous avez la "pression", rapprochez vous de professionnels qui sauront vous conseiller et soulager vos épaules d'entrepreneurs.

15.Posté par David Asmodee le 10/02/2011 07:25
nous vous renvoyons votre recommandation, et pour rappeler la maxime de NS, "la France, on l'aime ou on la quitte".

Tu crois que j'aime Sarkozy ? Je le mets dans le même panier de gaucho que le PS ou Melenchon. C'est trop facile.

Pour l'anecdote, puisqu'on parle souvent de Huguette Bello ces temps ci (élections oblige), il faut signaler qu'elle a fouillé et trouvé un décret qui permet aux communes de taxer les enseignes au mètre carré.

"Si dans le cadre de votre activité, vous avez la "pression", rapprochez vous de professionnels qui sauront vous conseiller et soulager vos épaules d'entrepreneurs."
Mon activité fonctionne bien mais elle est un peu trop ponctionnée à mon goût. C'est la raison pour laquelle j'arrête le 31 décembre 2015, date de fin de mes engagements bancaires. Depuis le 1er janvier 2011, plus aucun investissement chez moi (depuis mi 2010 même).


16.Posté par tatazora le 10/02/2011 08:42
La filère verte est dans le rouge, c'est une réalité au delà de toute autre considération.
Moi j'étais en CDD chez TENESOL; là-bas, c'est la moitié des effectifs qui a été remercié, sauf que çà n'a pas fait de bruit car il s'agissait de contrats précaires, CDD et intérimaires.
Pire, TENESOL brade ses chauffe-eaux pour liquider son stock et se désengager de ce secteur.
Le solaire n'est pas forcement l'Eldorado qu'on pourrait croire!

17.Posté par David Asmodee le 10/02/2011 09:37
"Pire, TENESOL brade ses chauffe-eaux pour liquider son stock et se désengager de ce secteur. "

Tant que les mecs de désengagent d'un secteur, ça va encore. Quand ils vont commencer à se désengager du territoire, ça va aller moins bien.

18.Posté par Logique le 10/02/2011 11:18
15.Posté par David Asmodee le 10/02/2011 07:25
j'arrête le 31 décembre 2015, date de fin de mes engagements bancaires.

Vivement 2015 que vous émigriez en Australie, à Dubai ou aux USA:
Tant de souffrance malgré une très grosse voiture, une très grosse zigounette et un très gros égo, c'est à la limite du supportable...

19.Posté par tatazora le 10/02/2011 13:02
17.Posté par David Asmodee le 10/02/2011 09:37
"Tant que les mecs de désengagent d'un secteur, ça va encore. Quand ils vont commencer à se désengager du territoire, ça va aller moins bien. "

Je pense que c'est une échéance à court terme pour TENESOL, comme BP Solar en son temps.
Quel interêt pour EDF et TOTAL, les 2 actionnaires, à rester chez nous?

20.Posté par David Asmodee le 10/02/2011 13:13
"Vivement 2015 que vous émigriez en Australie, à Dubai ou aux USA:
Tant de souffrance malgré une très grosse voiture, une très grosse zigounette et un très gros égo, c'est à la limite du supportable... "

C'est ce que je me dis chaque minute.

21.Posté par citoyen le 11/02/2011 07:36
la responsabilité de cette déconfiture revient en premier lieu à nos élus locaux qui ponctionnent outre mesure et surtout pour leurs avantages les entreprises et qui se permettent de donner le coup de pouce pour licencier des salariés aussi. Ce sont les fossoyeurs de l'économie de ce pays. C'est d'abord leurs indemnités, unique raison pour laquelle ils sont là, qu'il faut supprimer . Tant que ces alimentaires existeront la société réunionnaise sera baisée

22.Posté par bien informé le 08/03/2011 17:00
la realité c que c une histoire de gros sous un la société mére de aubagne fait de plus en plus de marge au detriments de la filliale local : licenciement , capteurs pas chère fabriqué la bas moindre coupt, moindre performance, moins emplois mais meme prix , la c le client la vache à lait . Té la reunion na moun kouyon

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales