Politique

15h (CR) : Pas de vote, toutes les contributions seront ajoutées à l'avis de la Région

La parole est donnée aux uns et aux autres. Les groupes transmettent leurs contributions qui seront liées au rapport de la Région relatif aux États Généraux de l’Outre-mer.


15h (CR) : Pas de vote, toutes les contributions seront ajoutées à l'avis de la Région
Jocelyne Lauret, conseillère régionale de l’Alliance, s’est limitée à un thème: "Le temps n’est-il pas venu d’aller vers l’autonomie alimentaire ?" a-t-elle lancé à l’Assemblée. La question de l’autosuffisance alimentaire a été abordée dans le cadre des États Généraux. "On est presque totalement dépendant des importations. Si l’octroi de mer venait à être supprimé, que deviendraient nos producteurs locaux ? Cette autonomie favoriserait la création d’emplois, elle serait une alternative sérieuse à la canne sucrière, et elle s’inscrit dans le développement durable. Il me paraît nécessaire de proposer des orientations fortes, je propose la voie de l’autonomie alimentaire", a expliqué la conseillère régionale.

Au tour de Véronique Denes des Verts d’allumer son micro: "Nous avons constaté que le grand absent des États Généraux, c’est l’agriculture biologique. Je rappelle qu’il y a 42 agriculteurs bio à La Réunion". Pour le groupe des Verts, il faut assurer un respect de la réglementation nationale (augmenter le SAU bio à La Réunion), faire en sorte que 15% de l’alimentation soit bio dans les cantines d’ici 2010, réserver aux agriculteurs bio des zones appropriées (le long des cours d’eau, proche des lagons) ou encore mobiliser des surfaces à bon potentiel agronomique.

"Un plan de résorption de l’illettrisme"

Le vice-président délégué à l’éducation, Raymond Mollard, a souligné pour sa part "l’urgence de la lutte contre l’illettrisme et le fort taux de sortie du système scolaire sans diplôme. Il faut mettre en place un véritable plan de résorption de l’illettrisme, on n’en prend malheureusement pas le chemin".

Dominique Fournel s’est attaché à relayer les trois axes prioritaires retenus par son groupe : le développement économique (en réformant l’octroi de mer, en renforçant la production locale, en axant le développement de la Réunion vers la mer), la gestion durable du territoire (en harmonisant l’urbanisation, en garantissant l’accompagnement public à la construction de logements et au développement des activités économiques) et le développement de la visibilité internationale (en visant l’excellence énergétique, en valorisant la spécificité de la Réunion en matière d’offre touristique).

"Cet exercice était intéressant, il a donné la possibilité de nous poser des questions majeures sur certains points mais l’approche analytique n’a pas permis de dire où nous souhaitions aller globalement. Cela n’a pas indiqué un dispositif d’ensemble cohérent", a affirmé Roland Hoarau.

Pour le vice-président, Camille Sudre, le gouvernement a une grande part de responsabilité au regard des difficultés rencontrées aujourd’hui : "Je ne veux pas vous casser le moral mais je serais méfiant de l’invitation du président de la République... Dans toutes les mesures prises, tout a joué en notre défaveur. Les États Généraux seront peut-être aussi l’occasion pour l’Etat de rappeler ses obligations".

"Les Réunionnais n’ont aucunement contribué aux États généraux"

Au Département, les discussions se sont achevées à midi, ce que n'a pas manqué de souligner Paul Vergès à 13 heures, avant d'annoncer que la pause-déjeuner sera attribuée après les cinq dernières interventions...

Michel Vergoz se lance. "Nous ne produirons aucune contribution, ce n’est pas la raison pour laquelle il faut nous mettre au piquet. Ce serait affirmé que nous n’avons pas d’idées. Les Réunionnais n’ont aucunement contribué aux États généraux".

Michel Tamaya s'est concentré sur la synthèse concernant la gouvernance concluant: "Je propose de mettre en place à la Réunion une collectivité territoriale unique pour plus de visibilité et de cohérence".

"Qu’y a-t-il de mal à dire qu’il n’est pas normal que l’emploi ne soit pas occupé par des locaux ?"

Le conseiller régional, Emmanuel Lemagnen: "On pourrait proposer que tout document opérationnel qui ferait suite aux États Généraux fasse apparaître les responsabilités de chacun avec les engagements de l’Etat et ceux de la Réunion. Cette nouvelle forme rédactionnelle amènerait un éclairage nouveau".

Pour Alain Armand: "Il faut profiter de cette occasion pour se dire certaines choses…Je trouve lamentable que l’on puisse dans un débat aussi important laisse croire que les gens qui utilisent le terme d’autonomie alimentaire et énergétique avancent masqués parce que ce terme a une connotation historique".  Concernant les emplois, ce dernier a affirmé: "qu’y a-t-il de mal à dire qu’il n’est pas normal que l’emploi ne soit pas occupé par des locaux ? Il ne faut pas avoir peur d’une espèce de vieille rengaine qui relance le débat zoreil-créole".

Paul Vergès a terminé ses propos en rappelant que toutes les interventions seront prises en compte dans l'avis. Il a notamment expliqué que "nous avons à prendre des décisions en pleine crise dont nous ne mesurons pas la gravité et la durée. Dans la situation actuelle, nous avons entre 15 et 20 dépôts de bilan de TPE/PME par mois, nous avons une chute vertigineuse des recettes douanières, 52% de nos compatriotes sont en-dessous du seuil de pauvreté national... L'urgence des urgences c'est la création rapide d'emplois avec les grands chantiers".
Mercredi 26 Août 2009 - 15:42
Melanie Roddier
Lu 879 fois




1.Posté par pimanzoizo le 26/08/2009 16:54
Belle unanimité style Ponce Pilate.il est vrai qu il est recommandé de se laver les mains plutot 2 fois q une. Courage,fuyons !!!!

2.Posté par cris974 le 26/08/2009 17:57
Mélanie RODDIER
Je constate que vous n'avez pas reproduit toutes les paroles de Paul VERGES, qui ont fait bondir M. FOURNEL à qui Paul Vergès a demandé de communiquer sa proposition POINT FINAL !
"Il n'y aura qu'une motion CR/CD confondue, dernière mise au point hier au soir" les autres motions y seront jointes. Contrairement au CD il n'y a pas eu de vote car pas de débat, une simple communication .........

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 26/08/2009 22:57
michel tamaya : mais que fait il celui là en tant qu'élu, à participer dans une collectivité dont il ne comprend pas le rôle..? c'est lui l'aveugle ou il ne connaît pas son abcédaire d'élu siégeant dans une collectivité territoriale bien identifiée ?

jocelyne lauret : autonomie alimentaire..? faut tout de même pas oublier les dégâts constants des cyclones...autonomie non mais augmentation progressive de la production locale et constitution d'un stock de sécurité et sécurisation du processus d'acheminement en cas de crise de la production locale oui ! (suffit de voir ce qui arrive à nos éleveurs bovins dernièrement ..)

camille sudre : "tout a joué en notre défaveur" .. et quoi donc, l'homme en blanc ? la nomination de FV ? l'absence d'incitation par les élus à ce que la population participe et qu'une vulgarisation se fasse ? faut pas oublier,l'homme en blanc, ton rôle auprès de freedom et du bien fondé qu'aurait été l'utilisation de ce média pour y faire "causer" les personnes nommés pour animer les débats...pourquoi t'as rien proposé ? mais bon sang, vouloir élever la conscience du réunionnais, ça ne fait pas parti de l'objet social de freedom...ou faut il demander l'avis des auditeurs..?

paul vergès : "l'urgence, c'est la création d'emplois avec les grands travaux" .. Non monsieur ! l'urgence, c'est injecter du pognon dans le btp pour la rénovation de cases et de logement, ainsi que la construction de logements et non la construction d'une M(erde)CUR...c'est préféré une action de rénovation dans toutes les communes pour créer un parcours reliant les lieux à l'Histoire du peuplement, des sites encore existants... Marre de passer devant les vestiges sans savoir ce qu'il y avait non ? Le CESR a d'ailleurs précisé les orientations que devrait prendre la Région pour épauler l'Etat ou d'autres collectivités dans certaines de ses missions.. à moins que le CESR et ses membres (dont certains pcr de mémoire) ne servent à rien ..?

emmanuel lemagnen : '"faire apparaître les responsabilités de chacun"..histoire de mieux identifier les futurs cocus et les responsables du merdier social à venir pouvant découler le cas échéant d'une mauvaise identification des problèmes et de l'ordre de priorité de ce qui est urgent et de ce qui l'est moins (voir pas du tout) ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales