Société

150 scientifiques du monde entier réunis autour des orchidées à La Réunion


150 scientifiques du monde entier réunis autour des orchidées à La Réunion
La 5ème conférence internationale sur la conservation des orchidées débute ce lundi, à l'hôtel Créolia, à Saint-Denis. Organisée par l’Université de La Réunion dans le cadre d’un partenariat avec les universités du Kwazulu Natal (Afrique du Sud) et de Western Australia, la conférence accueille 150 scientifiques du monde entier. C'est l'occasion pour eux de faire le point sur les connaissances acquises dans le domaine de la conservation des orchidées et de leurs habitats naturels.

C'est une première pour la France et pour la Réunion. Les participants viennent d’Allemagne, d’Angleterre, des États-Unis, d’Ukraine, de Russie, du Danemark, des Pays-Bas, de Tchéquie, d’Italie, de Suisse, du Kenya, de Singapour, de Hong Kong, d’Inde, de Pologne, d’Australie, de Puerto Rico, de Madagascar, d’Afrique du Sud, de Maurice…

Les travaux se découperont en 11 sessions, réparties les 2, 3, 5 et 6 décembre. Le mercredi 4 décembre sera dédié à une sortie "Orchidées sauvages du Parc National" et "Vanille" à Bélouve qui permettra aux scientifiques réunionnais de faire découvrir les orchidées de l'île à leurs homologues.

Les orchidées constituent la famille la plus importante de plantes à fleurs avec 25.000 espèces présentes sur Terre. À La Réunion, on compte 150 espèces indigènes, dont une cinquantaine d’endémiques.
Lundi 2 Décembre 2013 - 15:50
.
Lu 1283 fois




1.Posté par yeux ouvert le 02/12/2013 18:12 (depuis mobile)
Encore de l argent gaspillé

2.Posté par Thierry le 02/12/2013 18:26
Oh ! les hypocrites ... je plutôt une PISCINE et tout le monde AUTOUR ... les orchidées, un prétexte ... bien entendu, les orchi...D... poussent dans les hôtels étoilées ... On nous fait croire la lune ...

Et les violettes alors ???

3.Posté par L'Ardéchoise le 02/12/2013 20:44
En ce qui concerne les violettes, il en existe 500 variétés de par le monde, dont 90 en Europe.
La symbolique est assez différente de celle des orchidées.
Il est évident en tout cas que les violettes ne suscitent pas le même engouement que ces fleurs, qui s'apparente à un phénomène de mode comme les tatouages, mais qu'importe, tous les goûts sont dans la nature.
Le marché européen est inondé actuellement de Phalaenopsis, c'est presque ringard de ne pas en avoir chez soi...
Tant pis, tant pis, je vais rester ringarde avec "mes pensées violettes et mes violettes pensives" (ce n'est pas de moi, c'est un truc mnémotechnique pour différencier les espèces).
...

4.Posté par Thierry le 02/12/2013 22:38
Les mystères de l'orchidée et la magie des violettes ... une fleur révèle presque toujours, une histoire et des points de suspensions ...

5.Posté par expedit le 03/12/2013 07:10
Et combien ca va nous couter cette affaire aprés la sauvegarde de trois ou quatre tec tec, la sauvegarde des d'uns 50aine de papangues prédateurs de tout ce qui est plus petit que lui surtout des petis zoizos béliers et aussi de poussins, des coqs de bruyeres, de cabris nouveaux nés et j'en passe si au moins ils détruisaient les rats, mais ce sont les petits tangues qui en font les frais.

Voila a quoi ca sert ces fameux scientifiques, on devrait surtout se protéger d'eux, ce sont eux les véritables prédateurs qu'il faut virer a coup de pied au cul....

Si le ridicule pouvait tuer il y aurait des morts dans cette catégorie, au lieu de se pencher sur des solutions comme, comment gerer la crise alimentaire mondiale, comment virer les produits Monsanto, les Ogm et autres ..;;Foutage de gueule permanent....

6.Posté par olive le 03/12/2013 08:12
Depuis quand un horticulteur ou un planteur est un scientifiques ?

7.Posté par roca le 03/12/2013 09:01
a post 1 -: vous les auriez peut être logés chez vous ??? pour éviter les hôtels de la Réunion.?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales