Politique

15 maires de la Réunion refusent d'appliquer la réforme des rythmes scolaires

Une partie des maires de la Réunion a décidé de rappeler son refus d'appliquer la réforme des rythmes scolaires en signant un communiqué de presse commun.


15 maires de la Réunion refusent d'appliquer la réforme des rythmes scolaires
Ils refusent d'appliquer le décret du 27 janvier 2013 relatif à l'organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires. 15 maires de la Réunion officialisent leur position commune dans un communiqué de presse.

Ils justifient leur choix par un "contexte budgétaire de baisse des dotations de l'Etat de 11 milliards d'euros aux collectivités", "l'absence de compensation, pérenne à l'euro près" et "la conséquence inévitable, liée à cette réforme, d'augmentation des impôts pour leurs concitoyens".

Les signataires sont:

- Cilaos
- Entre-Deux
- Étang-Salé
- La Plaine Des Palmistes
- Saint-André
- Sainte-Marie
- Sainte-Rose
- Sainte-Suzanne
- Saint-Louis
- Saint-Paul
- Saint-Philippe
- Saint-Pierre
- Salazie
- Le Tampon
-Trois-Bassins
Vendredi 2 Mai 2014 - 06:55
Lu 2707 fois




1.Posté par R I P O S T E le 02/05/2014 08:05
le gouvernement socialiste passera en force en faisant appliqué la loi rien que la loi sur l'organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et primaires .

Les Enarques , si on leur donnait le Sahara , dans cinq ans il faudrait qu’ils achètent du sable ailleurs … Pauvre France


2.Posté par et St Denis... le 02/05/2014 08:14 (depuis mobile)
Ils ont bien raison! Et St Denis évidemment rien, il ne propose aucune activité pour les marmailles, des horaires stupides et ne se remet pas en question... un déménagement à envisager ?

3.Posté par Maria Magdaléna le 02/05/2014 05:17
Ah ! Enfin une bonne nouvelle !

4.Posté par met encore.!!! le 02/05/2014 08:45
certain maire trouve de l'argent pour gonfler leur compte en banque en augmentant grassement leur salaire...?? il serait temps que la population qui se sente plumée se réveille.??

5.Posté par Franck le 02/05/2014 08:45 (depuis mobile)
A noter qu'a St Paul le contexte budgetaire difficile ou de potentielles augmentations d'impôt n'ont curieusement pas ete considéré quand il s'agissait d'augmenter les émoluments de M. Sinimale et sa suite !!

6.Posté par marie le 02/05/2014 08:49
Ils ont bien raison. Cette réforme est impossible à réaliser sans plus d'impôts.

7.Posté par Politique politicienne le 02/05/2014 09:44
Les communes de droite ont a la clairvoyance de refuser la reforme Peillon,

... mais celle de gauche sont à l'image des deputés godillot qui obeissent les yeux fermés à la politique de démantèlement des service public. Ainsi donc le port, petite ile se met à pattes devant anette et lebreton. C'est minable, une fois de plus c'est encore le national qui devra montrer l'exemple.

8.Posté par decentralisation de droite et decentralisation de gauche le 02/05/2014 10:44
la decentralisation de droite: moins d'etat pour plus de privé
la decentralisation de gauche: plus de privé pour moins d'etat

la gestion de tout un pan de l'education nationale donnée au privé dans le periscolaire n'est contestée par personne alors que tout le monde est unanime pour denoncer les derives qu'on constate dans toutes les communes gauche et droite comprises dans la gestion des service public confiées aux assos et boites privée clientelistes.

apres l'ARAST, ST JEAN DE DIEU, etc on balance allégrement l'education nationale dans la chaudiere et les seuls arguments qu'on entend sont .... l'absence de perequation de l'etat.

=> c'est le constat de la collaboration des SNUIPP, UNSA, FCPE, CGTR FO. Meme le SAIPER n'est pas clair, il cause de pagaille mais n'ose pas designer clairement le fond du scandale: la municipalisation de l'education nationale donnée a des assos clientélistes .

9.Posté par sacha le 02/05/2014 10:58
@ post 2
Je pense que vous ne devez pas habiter Saint-Denis ou ne pas avoir d'enfant scolarisé pour affirmer que la Ville ne propose aucune activité aux marmailles. A ma connaissance, il y a de l'anglais gratuit, des échecs, du yoga, des cours d'apprentissage à la nage, des ciné club etc.... reste à savoir comment la mairie va appliquer ces activités déjà en place à la nouvelle réforme. Attendons de voir.

10.Posté par Mort derires le 02/05/2014 11:03
L'Entre-deux contre? Le maire a changé d'avis car en réunion de quartier que j'ai assisté il disait vouloir se démarquer des autres communes? Au lieu de donner de l'argent aux associations qui mettent l'argent dans leur poche, vous devriez investir dans l'éducation des petites et des petits Entre-Deuxiens. Telle est l'affaire de poulets ti gaillards et de la nouvelle affaire billet congrès des maires. Même si vous êtes contre aujourd'hui, il n'en reste pas moins qu'aujourd'hui vous misez , investissez sur les secteurs touristiques et culturels bien que vos élus grâce à leurs délégations, ont fait de ces secteurs des secteurs d'enrichissement personnels: table d'hôtes, centre de vacances et j'en passe. Et l'entre-deuxien est content car le maire donne un ti contrat pour boucher ses yeux. L'entre-deuxien n'a rien compris, il n'a pas compris que le maire ne lui donnera jamais un contrat durable car c'est cette masse de personne dans la misère sociale qui est son électorat, cette masse qu'il ne fera jamais élévè socialement au contraire car il les rendent dépendants d'eux. Et li ti créole i comprend toujours pas que bougre là i bouche son zieu. Aujourd'hui, promesse électorale à la DRH, promesse électorale à la police municipale, promesse électorale au secrétariat des élus. Le ti malheureux lé content, mais sur les bons postes: femmes d'ingénieurs au conseil général, compagne de postiers, employé du SDIS au conseil général dont un poste créée en mairie pour cette personne volontairement avant les élections et contrats signés le 20 mars. Oui cette personne avait un emploi au SDIS conseil général. Et le créole lé content. La magouille, argent détourné à des fins privés dont Monsieur le maire est au courant et qui justement aime s'entourer de personnes mafieuses, véreuses ou venues uniquement défendre leurs intérêts personnels:regardez qui est en charge de la culture, du tourisme, de l'urbanisme? Les plus sournois, ceux qui vont toujours aller dans le sens du maire malgré les problèmes dans ces délégations et dans 6 ans, le maire aura encore baissé dans son électorat: 45 pourcents et un second tour où il sera battu par un marmay la cour. Quand vous n'avez pas les moyens, commencez à montrer l'exemple, n'augmentez pas vos indemnités, d'autant plus que le Maire a bien un véhicule de fonction et un GSM de fonction via le conseil général et les élus ont il me semble deux voitures à leur disposition et l'élu aux travaux a également un GSM de fonction cela a toujours été le cas alors bernez ceux qui sont dupes mais beaucoup ne le sont plus;. En représentation, qui part vous représenter à l'extérieur? Deux élus tout au plus et à quelle fréquence? Votre premier adjoint est plus dans un avion qu'à l'Entre-Deux. La richesse, toujours la richesse, il aime la franc maçonnerie. Celui qui est pauvre restera pauvre et le riche avancera toujours. C'est la tactique de Valy, dire qu'il y a des déficits budgétaires mais ne se gêne pas pour augmenter ses indemnités. Votre propre défaîte c'est vous qui la causerez dans 6 ans. Analyse politique indéniable. A force de ne jamais prendre de position et en ne bannissant pas les extrêmes dérives. Notamment quand il s'agit d'argent détourné.

11.Posté par macédoine le 02/05/2014 11:09
Gironcel est devenu droitier je croyais kil était gaucher . ça se comprend vue les élections du SIDELEC élu par toute la droite.

12.Posté par noe le 02/05/2014 11:36
Je redis ma pensée profonde ...
A savoir :
"Beaucoup de communes sont contre ces histoires de rythmes bâclés qu'on nous a ensemencées depuis janvier 2013 ...
Le redécoupage de la journée des élèves du Primaire ne sert à pas grand chose si ce n'est d'emmerder les communes , les enseignants , les élèves et les parents !
Le primaire fonctionnait bien avec 4 jours d'école ...les élèves et les parents se réjouissaient !
Aujourd'hui , Hollande et consorts sous la houlette de certains imbéciles de médecin trop bien climatisés et surtout qui ont oublié les réalités du terrain car ils sont souvent déconnectés de la vie d'aujourd'hui , car élevés dans des chaussettes dorées , ont pondu des expériences non reconnues souvent copiées sur les "rythmes biologiques de l'enfant" !
Des bobards qui ont "ouvert" les yeux bien fermés de notre Hollande et Peillon !!! pour qu'ils nous pondent des décrets inutiles et néfastes pour les apprentissages des enfants !
Qu'on supprime ce décret inutile et néfaste ! et même le nouveau décret qui sera mis en ligne !!!!

Par contre il faut distinguer 2 choses :
1)les TAP, activités communales, ne sont pas obligatoires ... Les communes peuvent ne pas y faire !
2)les mercredis matin d'école ... ça, ce sera obligatoire . Les communes doivent ouvrir les écoles !!!

13.Posté par LA PRUNE le 02/05/2014 12:32
réforme inutile ,coûteuse ( surtout pour nous contribuables ) ...
Sans parler du bien fondé et des répercussions soi disant positives pour les enfants... qui restent à prouver...
Bref une réforme qui EMMERDE TOUT LE MONDE !!!


14.Posté par Priscillia le 02/05/2014 12:38 (depuis mobile)
Merci à ces maires pour leur clairvoyance. Et bien sur St Benoit RIEN. Les enfants sont épuisés les jeudis et vendredis mais bien sur ca il s' en fout notre cher M.Fruteau!!!! Cette réforme n'a pas lieu d'être

15.Posté par et St Denis le 02/05/2014 13:55 (depuis mobile)
Post9: mes enfts sont scolarisés à St Denis. Il n''y a pas dans toutes les écoles c activités S''il y a c''est pour 15 élèves/400! De + je parlais des activités dans le cadre de la loi. Le représentant du maire au conseil d''école le dit rien n''est prévu

16.Posté par sacha le 02/05/2014 15:05
@ post 15: la Ville sera de toute façon obligée de proposer davantage d'activités pour faire face à cette réforme. Mais effectivement je comprends votre inquiétude si le représentant du Maire vous dit qu'il y a rien de prévu!! de quelle école s'agit-il?

17.Posté par Sonia la soeur de noé le 02/05/2014 15:16
Noé, attention de ne pas facher Mr le recteur. La garden partie du 14 juillet c'est dans qq semaines. Il vaut mieux que tu laisses les gauchistes se mouiller à ta place. jusqu’à maintenant ca t'as bien reussi

18.Posté par BIZARRE ? le 02/05/2014 15:29
A La Possession, que se passe t'il ? On continue le projet, on le modifie, on l'annule ou on est coincé ?
Aurait-on le courage de revoir tout celà ????? Qu'en pensent les enseignants élus ????
Il est urgent de se positionner !!!! Et d'être cohérent, pour une fois !

19.Posté par ndldlp le 02/05/2014 17:11
qu'ils remettent leur mandat en jeu s'ils sont infoutus d'appliquer la loi...

20.Posté par noelevrai le 02/05/2014 17:17
Outre l’objectif fondamental d’assurer la réussite de tous les élèves, nos propositions se fondent sur les quatre objectifs suivants :
– prendre en compte les rythmes physiologiques de l’enfant de façon plus satisfaisante, contribuer davantage à l’égalité des chances : il sera nécessaire de mieux harmoniser les « trois temps » de l'enfant (enseignement, interclasse et TAP), de la journée à l’année en passant par la semaine ;
– privilégier l’approche d’un temps global, inscrit dans le cadre d’un partenariat éducatif avec tous les acteurs : enseignants, collectivités territoriales, parents, associations, fondations ou établissements publics ;
– adopter une gouvernance modernisée qui développe pour chaque niveau d’enseignement les réformes à mettre en oeuvre ;
– contribuer au rapprochement de l’école primaire et du collège pour aller vers une école du socle commun.

Tout cela ne pourra se faire sans l'adhésion de tous les acteurs ...
Un constat s’impose : à l’échelle de l’Union européenne, la France est le pays où les écoliers
reçoivent le plus grand nombre d’heures de cours annuelles, ont les journées de travail les plus chargées - 6 heures d’enseignement quotidiennes, voire plus, à l’école élémentaire10 - et les semaines les plus courtes… Le tout s’articule sur un nombre de semaines lui-même plus restreint - 36 semaines contre 37 à 40 dans les autres pays de l’Union européenne. En France, la scolarisation annuelle à l’école primaire est de 144 jours seulement, contre une moyenne de 180 pour les pays de l'OCDE.
Bien sur, certaines écoles ont opté pour 180 jours ....
Il en résulte une charge scolaire journalière dénoncée comme trop lourde en temps d’enseignement proprement dit. Or le bien-être de l’enfant conditionne une meilleure acquisition des savoirs et compétences visés par le socle commun. Ce point est également fondamental pour les enseignants qui, bénéficiant de rythmes plus équilibrés, pourraient exercer leur mission dans des conditions plus favorables, avec des élèves plus attentifs et plus motivés , n'est-ce pas ?

Alors "favorable ou pas" ?

21.Posté par Gromale le 02/05/2014 20:31
Vive l'école le samedi ! Les parents paresseux et les enseignants feignants n'ont qu'à bien se tenir !

22.Posté par rnouf le 02/05/2014 22:09
Il ne s'agit plus de discuter si cette réforme est bonne ou mauvaise mais simplement d'appliquer la loi. Rien ne vous choque quand des élus locaux refusent d'appliquer une loi votée et dont le decret est paru.

Est-ce que moi aussi j'ai le droit de me dispenser de respecter la loi ? Ai je le droit de me dispenser de payer mes impots ? Comment peut-on se considérer légitime par les lois de la République comme maire, en pronant la violation de celle-ci ?

23.Posté par véridik le 02/05/2014 22:09
la réforme des rythmes scolaires... quelle grande connerie à mon sens...

Il faudrait s'attaquer aux problèmes beaucoup plus importants dans l'éducation nationale.
A savoir, l'orientation du collège au lycée!
Combien se cassent la figure parce qu'ils sont mal orientés, parce que le système veut que les campus soient toujours remplis?
Parce qu'ils suffit que vous ayez 17 de moyenne pour qu'on vous OBLIGE à aller en filière générale et que vous vous cassiez la gueule ensuite parce que vous n'y pigez rien alors que vous n'êtes pas con et que vous auriez cartonné par exemple dans une filière du Tertiaire ...

Oui c'est mon vécu, c'est dommage, aujourd'hui je m'en sors, sans le BAC mais je pense que c'est tellement con de gâcher les capacités des jeunes de la sorte...

24.Posté par nicolas de launay de la perriere le 03/05/2014 01:14
pour les 15 ignares..

Christian Schoettl, maire centriste de Janvry (Essonne), a prévenu : "Nous sommes républicains. Quand il y aura une loi, on l'appliquera. Là, ce n'est qu'un décret mal ficelé." D'après lui, refuser un décret n'est pas refuser d'appliquer une loi. "C'est faux, évidemment", rétorque Bertrand Mathieu, professeur de droit constitutionnel à l'université Paris I. "Un maire se doit de faire appliquer toutes les lois et règles républicaines." S'il ne s'y plie pas, il risque des sanctions, notamment la révocation.

Les opposants à la réforme ne comptent pas pour autant abandonner l'attaque juridique. "Avec d'autres élus, on travaille avec des juristes, avec l'idée d'invoquer l'inconstitutionnalité du décret", explique Jean-Michel Fourgous. Il estime que la réforme est contraire à l'article 72-2 de la Constitution. "C'est un transfert non financé d'une compétence de l'Etat à une collectivité, c'est illégal !" L'argument des maires opposés à la réforme est "recevable", selon le constitutionnaliste Didier Maus. "Mais rien ne garantit que le juge irait dans ce sens."

L'affaire ne peut pas pour autant être portée devant le Conseil constitutionnel. "Comme c'est un décret et pas une loi, un maire doit intenter un recours en excès de pouvoir devant le conseil d'Etat", rappelle Bertrand Mathieu. Mais ce recours ne peut être intenté que dans la limite de trois mois après la publication du décret d'application. Or, celui sur la réforme des rythmes scolaires date de janvier 2013. En dernier recours, "un maire pourra toujours saisir le conseil d'Etat lorsqu'il sera visé par une procédure pour ne pas avoir appliqué la réforme", expose Bertrand Mathieu. Il pourra alors "évoquer l'inconstitutionnalité du décret. Mais avant la décision du juge administratif, ce recours ne dispense pas pour autant le maire d'appliquer la réforme."

http://www.francetvinfo.fr/societe/education/rythmes-scolaires/rythmes-scolaires-comment-les-maires-en-colere-veulent-faire-plier-le-gouvernement_461218.html


rappelons enfin que la levée de l'alinéa 5 de l'article 73 de la constitution (amendement virapoullé) est un verrou à faire sauter pour que certaines décisions ne s'appliquent pas à la Réunion..Encore faudrait il que certains daignent reconnaître leur erreur politique de l'époque..

allez..jean paul..un effort...

25.Posté par quisyfrottesypique le 03/05/2014 08:46
Cette polémique des maires est absurde. Les rythmes scolaires consiste simplement en un réaménagement des horaires scolaires pour respecter le rythme chronobiologique des enfants. Le projet éducatif territorial n'est ni plus ni moins qu' un partenariat entre mairie et éducation nationale. Que les mairies ne souhaitent pas assurer cette continuité avec l'école que cela ne tienne. Elle ouvrira tout de meme ses portes en semaine pour accueillir les hussards de la République, et les parents viendront chercher leurs marmailles. Au collège, quand leur enfant sort à 13h, il trouve bien un moyen de les récupérer. Les parents n'ont qu' à s'adapter ou opter l'augmentation des impots. Pourquoi une telle polémique?
Tout est dit.

26.Posté par mi marche ec Melenchon le 03/05/2014 08:53
nicolas de launay de la perriere, c'est le "philippe de Beaulieu" de la sociale democratie. Pathetique, dans sa tentative de vouloir defendre l’indéfendable reforme Peillon; C'est sur qu'avec son obeissance, on serai gavé d'OGM, le CPE serait generalisé et nous aurions tous des alcotest dans nos boites a gants.

On rappelle que le prefet a baissé son pantanlon apres avoir essayé d'attaquer la commune de Janvry

27.Posté par noelevrai le 03/05/2014 10:01
Post 17
Ma sœur dans sa gentillesse et clairvoyance extrêmes pense beaucoup à moi ...Parfois elle confond "noe et noelevrai" ...
Elle doit aller voir le film qu'on a fait sur moi et mes actions pour sauver l'humanité ... elle me verra en pleine action sur mon Arche !
Sur les "rythmes scolaires dans le 1er degré" , c'est nécessaire de les mettre en place au-delà de la loi car c'est nécessaire pour les apprentissages des enfants de 1 à 12 ans ...

28.Posté par noelevrai le 03/05/2014 11:12
Précisions importantes :
Quels changements par rapport à la situation actuelle ?
Depuis 2008, les élèves du primaire ont : 24 heures de classe répartis sur une semaine de 4 jours (8 demi-journées).

Le décret du 24 janvier 2013 prévoit de : conserver 24 heures de classe, mais de retourner à la semaine des 4,5 jours (9 demi-journées)

En outre :
-la journée d’enseignement devra être de 5 heures 30 maximum
-la demi-journée d’enseignement devra être de 3 heures 30 maximum
-la pause de midi ne pourra pas être inférieure à 1 heure 30.

Pour résumer, il s’agit de transférer sur le mercredi matin (exceptionnellement, par dérogation, sur le samedi matin) 3 heures à 3 heures 30 de temps scolaire prélevé sur le lundi, le mardi, le jeudi et le vendredi.

Ce faisant, cette réforme des rythmes scolaires n’ajoute pas seulement une demi-journée dans la semaine, elle modifie également le temps de chaque journée en augmentant le temps d’activité périscolaire (les TAP)
Les municipalités ne sont pas obligées de faire les TAP mais d'ouvrir les écoles pour le temps scolaire!

29.Posté par nicolas de launay de la perriere le 03/05/2014 17:38
26.
cette réforme est une connerie immense au vu de la médiocrité des activités TAP proposées malgré la bonne volonté des personnels communaux affectés, sans parler du peu de coordination entre les activités mises en place et les enseignements dispensés par le corps enseignant. je n'évoque pas les conséquences pour les parents divorcés, les activités sportives décalées ou à remettre en cause.

la meilleure solution consisterait à concentrer ses heures sur le mercredi matin ou le samedi matin, nous verrions alors quels parents seraient disposés à envoyer leurs marmailles à l'école puisque les activités sont sur la base du volontariat.

rappelons le bien triste niveau des élèves réunionnais à la sortie du CM2 sur le plan national.
ce n'est pas d'activités périscolaires dont ont besoin nos marmailles, mais de réels moyens pour créer les indispensables passerelles entre école et maison là où cela est nécessaire pour redonner du sens, de la perspective et des résultats.

pour finir, dura lex sed lex.. même quand il s'agit d'un décret. si aujourd'hui les maires entendent ne pas respecter pour de fallacieux prétextes l'application de ce décret, pourquoi les citoyens seraient alors tenus de respecter les lois, décrets, règles qui ne leur conviennent pas ?

c'est bien là la problématique posée par ces irresponsables qui ont été élus.

ou march' ec melanchon ?..march' pas tout seul..

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales