Social

13.000 personnes handicapées bénéficiaires du RQTH mais pas tous "employables"

La MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) a présenté, ce mardi au Conseil général, sa dernière étude sur les bénéficiaires de la RQTH (Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé). Sur 13.000 bénéficiaires, seulement 59% sont "employables".


13.000 personnes handicapées bénéficiaires du RQTH mais pas tous "employables"
Commanditée par la DIECCTE, la dernière étude de la MDPH se base sur les 13.000 personnes handicapées bénéficiaires de la RQTH (Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé à La Réunion). "Il y a une méconnaissance des handicaps, donc une méfiance et une inaction", annonce Patrick Erudel, conseiller général délégué à la MDPH, qui prône le changement de mentalités et de politique afin de pouvoir accueillir davantage de travailleurs handicapés dans le monde du travail.

Pour Ronan Boillot, sous-préfet en charge de la cohésion sociale, "il faut un changement des comportements de chacun à son niveau. Les emplois d'avenir et les contrats aidés ne sont pas suffisamment employés".

Un objectif de 6%

L'étude a montré les obstacles à franchir afin d'atteindre l'objectif minimal de 6% de travailleurs handicapés dans les secteurs privés et publics. Aujourd'hui, la taux moyen à la Réunion ne se situe qu'à 2,57%.

Une augmentation de 10% par an

Un point positif: le nombre de bénéficiaires de la RQTH croît de 10% chaque année depuis 2006, soit 1.600 personnes de plus. La croissance de cette population est plus importante que celle de la MDPH (les personnes handicapés dans leur globalité), ce qui signifie qu'il y a de plus en plus de demande de la RQTH et une envie de travailler.

Davantage d'hommes de plus de 40 ans

L'étude montre que 64% des bénéficiaires de la RQTH sont des hommes et que 62% ont plus de 40 ans.

Les jeunes moins employables

Les 13.000 bénéficiaires ont été divisés en trois groupes. 59% sont "proches de l'emploi", 26% en seraient "éloignés" et 15% "très éloignés". Dans le premier groupe, la grande majorité a entre 40 et 59 ans. Dans les groupes appelés plus "éloignés", les jeunes entre 20 et 39 ans sont majoritaires.

Des déficiences en grande partie motrices

Une grande partie des bénéficiaires ont un handicap moteur (44%) et ce sont eux les plus "employables". Pour les porteurs de handicaps intellectuels ou psychiques, l'éloignement de l'emploi est plus important. "Il faut plus d'adaptation des locaux pour les porteurs de handicaps moteurs, mais aussi de meilleurs outils pour travailler avec les personnes à déficiences psychiques", avoue Patrick Erudel.

Deux conventions ont également été signées ce mardi. Entre le Service public de l'emploi, Pôle emploi et la MDPH, il est question d'une collaboration qui favoriserait un parcours rapide vers l'emploi. Pour Cap emploi et la MDPH, l'accord prévoit l'évaluation des personnes handicapées et une meilleure orientation professionnelle.

Ce jeudi, le Conseil général, dont l'objectif est d'atteindre le taux de 6% de salariés handicapés, procèdera à une dizaine de signatures de contrats.

13.000 personnes handicapées bénéficiaires du RQTH mais pas tous "employables"
Mercredi 20 Novembre 2013 - 10:57
SH
Lu 1439 fois




1.Posté par ZembroKaf le 20/11/2013 12:13
Pour Cap emploi et la MDPH, l'accord prévoit l'évaluation des personnes handicapées et une meilleure orientation professionnelle.

MDR !!! 2 institutions qui soi disant "s'occupent" des PH mais qui ne connaissent rien au HANDICAP !!! ne comptez pas sur Cap Emploi aussi inutile que "pôle" !!!

2.Posté par léa le 20/11/2013 17:29
j'ai postulé, j'ai jamais eu de réponses .. alors zot grand' déclaration pour cause pou rien ....

3.Posté par jérémy le 20/11/2013 19:31
pole emploi et cap emploi ,moi ils m'ont aidé quand c'était nécessaire.il faut se bouger et ne pas attendre que tout arrive cuit dans la bouche.

4.Posté par léa le 20/11/2013 22:56
j'ai vu aussi cap emploi , et plouc emploi , j'ai les bons pistons , ça marche que comme ça

5.Posté par léa le 21/11/2013 07:14
je voulais dire: j'ai pas les bons pistons .... hélas pour moi ,
et le temps passe et les réponses sont les mêmes .... trop vieille .... et pourtant loin est l'âge de la retraite , et mon handicap ne me donne pas d'ouverture d'indemnité... si vous avez un tuyau pour que je puisse trouver un job ou même un contrat . merci

6.Posté par les enfants de pen bron le 21/11/2013 14:14
depuis des années l'handicap est mis en avant juste pour donner illusion la mdph n'aide pas mais au contraire enfonce les personns handicapés en baissant leurs taux afin de faire des economies ensuite pole emploi quand vous etes reconnus handi ne s'occupe plus de vous au tel ils m'ont repondu qu'etant en deuxieme cat invalidité qu'il ne m'aiderais pas a trouver un boulot et le mieux ayant bosser donc cotiser pour le chomage pndant dix ans resultants 14 euros par jours vue que j'ai une invalidité ok mais dans ce cas a quoi a servis qu j cotise autant
http://www.les-enfants-de-pen-bron.fr
ensuite la semaine de l'emploi pour ls handicapé me fait rire 52 semaines dans une année et on nous octroie une semaine apres demerdez vous ? ce n'est pas la foire aux bestiaux dite moi ?

7.Posté par Samantha.T le 27/01/2015 00:14
Je remet cette article en cause, car beaucoup de personnes reconnue travailleur handicapé comme moi rencontre beaucoup de problème d'insertion dans une entreprise à l'heure actuelle, je trouve cela déplorable !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales