Social

12h30 : Les manifestants se dirigent vers le siège du Medef


12h30 : Les manifestants se dirigent vers le siège du Medef
Une centaine de manifestants s'est dirigée peu avant midi vers la route du Littoral avec l'intention d'en bloquer l'accès. Seulement les forces de l'ordre se sont positionnées au niveau de la caserne Lambert, faisant barrage aux manifestants.

Ces derniers étant bloqués dans leur initiative, ils ont décidé, à l'appel d'Ivan Hoareau, secrétaire général de CGTR, de se rendre vers le siège du Medef. Il s'agira de la dernière action de la journée avant la démobilisation.

12h30 : Les manifestants se dirigent vers le siège du Medef
Mardi 19 Octobre 2010 - 12:35
Lu 1411 fois




1.Posté par ASSENJEE.M le 19/10/2010 12:31
100 manifestants!Lamentable!!!!!!

2.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 19/10/2010 12:37
On peut m'expliquer ce que le MEDEF a à voir avec leurs revendications?

3.Posté par GRENADE974 le 19/10/2010 13:01
2 - ce n'est pas la peine d'avoir BAC + 5 pour ne pas comprendre que le MEDEF est à l'origine de la mauvaise réforme actuelle et a toujours poussé le gouvernement à voter celle-ci rapidement...Gouvernement ou Medef , ce sont les mêmes ultras capitalistes. En plus le MEDEF, ce sont ceux qui ne veulent plus de vous dès 50 balais.
Comme quoi un stage même d'un mois dans un conseil régional UMP peut avoir des effets graves !!!

4.Posté par La roi Sarko est sourd le 19/10/2010 13:09
Roi de France, futur roi du monde.....

Depuis Deauville au G3, avec le bruit des groupes électrogènes pour ne pas manquer d’électricité, planqué derrière 2000 CRS le petit père du peuple n'entend pas la rue.

5.Posté par Aux limités di bocal le 19/10/2010 13:14
Et si vous réfléchissiez par vous-même ?...

Cher et brillant esprit,

NS réforme pour faire plaisir au MEDEF, contre la majorité des citoyens.
Le système des retraites n’est pas moribond mais en difficulté passagère, pendant une trentaine d’années, du fait du papy-boom. Après, il redeviendra viable.
Cette réforme ne pérennise rien du tout : elle devra elle-même être réformée dans moins de 10 ans…
L’allongement des cotisations est UNE des possibilité pour soutenir la répartition, mais il y en a bien d’autres, simples ou improbables (fiscalité, taxe « Tobin », conditions de ressources, légalisation du cannabis ....)
Le PS a justement un texte assez équilibré à proposer au débat.
Je suis content de vivre plus vieux mais quel intérêt si on m’annonce que je serai pauvre et malade ?
Toutes nos gesticulations et revendication légitimes vont porter leurs fruits.
Nous regardons la réalité avec les yeux du peuple, pas de Woerth ni du MEDEF.

Et de grâce, renseignez-vous au lieu de répéter la doxa UMP comme un petit perroquet.


6.Posté par Cambronne le 19/10/2010 13:20
2.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 19/10/2010 12:37
On peut m'expliquer ce que le MEDEF a à voir avec leurs revendications?

Merci Junior pour une foi j'adhère complètement à votre question ?
Preuve que la manipulation et la propagande rondement mise en place à peine 400 sur saint Denis et à peine plus sur saint Pierre nous sommes bien loin d'un mouvement rassembleur
sauf de constater qu'en bande comme une meute de royal bourbon voilà des excités se comportent comme un seul groupe organique, soudé de façon totalement mimétique et désinhibée, livrés à leurs pulsions prédatrices les plus primitives. Si bien qu'en effet ils n'appartiennent plus à l'espèce des gens civilisés , mais venant des esprits malveillants des dirigeants syndicaux rien de surprenant .

7.Posté par vipère le 19/10/2010 13:50
à Pierre Frédéric Dupuy post 2
vous faites semblant de ne pas le savoir j'espère sinon j’arrête de payer mes impôts qui financent vos études car c'est une escroquerie

8.Posté par kreol974 le 19/10/2010 13:59
On veut défendre les patrons de travailler ??
PAS DE PATRON = PAS DE TRAVAIL
PAS DE TRAVAIL = PAS DE RETRAITE.........du moins pour le privé.

Ah j'oubliais, la majorité des grévistes sont tous fonctionnaires.......VIVE LA FRANCE !!!

9.Posté par noe974 le 19/10/2010 14:11
On prend le MEDEF comme "bouc émissare" ?
Les forces de l'ordre doivent mettre un peu d'ordre dans tout cela

Blocage et prise d'otages d'honnêtes citoyens qui travaillent pour emmener une marmite de riz pour leur famille . C'est irresponsables et scandaleux !
Qu'on fasse payer les Organisateurs-Voyous !

Ceux qui ont les poches pleines se comportent d'une façon intolérable ....

10.Posté par lol le 19/10/2010 14:23
la presse internationale évoque régulièrement le débat en France. Souvent critique, parfois compréhensive, elle n'est pas toujours tendre avec les manifestants. « La retraite à 60 ans, cette douce hérésie » La réforme des retraites en France est analysée avec un regard souvent moqueur outre-Atlantique. Dans le New York Times, Roger Cohen signait il y a quelques jours un papier ironique intitulé « La retraite à 62 ans ? Non ! ». S'il souligne que les Français vivent quinze ans de plus qu'en 1950, dans un « monde globalisé où les Chinois ne connaissent pas la notion de retraites », le journaliste conseille les manifestants. « Les grévistes français devraient interroger les Américains croulant sous la dette sur la sagesse de leur mouvement de contestation ou encore les Grecs sur leur déficit budgétaire ». Et de résumer : « La seule solution pour préserver le système de protection sociale est de le réformer », avant d'ajouter : « Allez la France, faites preuve de réalisme ! ».

De son côté, le magazine Foreign policy explique sous la plume de Robert Zaretsky que « la retraite à 60 ans est une douce hérésie » au motif que les Français aiment davantage profiter de la vie que travailler. Le magazine American thinker est plus sévère. Si elle évoque « le mensonge de la bonne retraite », la revue conservatrice pointe du doigt la « situation désespérée », où « l'impossible est demandé et le désordre social est menacé si l'impossible n'est pas délivré ».

11.Posté par Marco le 19/10/2010 14:52
Une centaine de c... Qui n ont qu une chose a défendre leur intérêt propre. Une bande de planqués qui ont la sécurité de l emploi et qui ne representent absoluement pas les salaries. Les forces de l ordre devraient pouvoir les mettre au trou pour trouble a l ordre public. C est vraiment une bande de voyous qui prennent otage les réunionnais. Minables !

12.Posté par Le pouvoir selon Sarko le 19/10/2010 14:56
Petites indélicatesses ...
Pour bien nous rafraîchir la mémoire faisons une petite liste des quelques indélicatesses de N. Sarkozy:
• la nuit du Fouquet's offerte par Desmarais
• le Paloma (plusieurs centaines de milliers d'euros pour 4 jours) payé par Bolloré
• Air Bolloré pour le voyage en Egypte
• la villa à Wolfeboro offerte par des amis de Prada et Tiffany
• le voyage mexicain dans une villa d'un banquier condamné aux USA pour blanchiment d'argent de la drogue
• 5 Nissan 4X4 mis à disposition gracieuse pour la famille Sarkozy Bruni à Megève quand on licenciait 20 000 personnes
• cocktail à New York qui a coûté 200 000 €
• concert payé à Jaunni pour le 14 juillet, l'évadé fiscal et ami du couple présidentiel (1 et quelques millions d'euros)
• le repas de l'UPM à 1 million d’euros et une douche
• le salaire de Boutin
• les 12 000 euros de cigares de Christian Blanc en un an payé par l'Etat, puis contrôle fiscal avec suspicion de dissimulation
• les repas bi-tri hebdomadaires du chef de l'Etat au Bristol (menu à 200 €) alors qu'il y a un chef payé à l’année à l'Elysée
• les invitations permanentes des élus UMP à des cocktails, repas, déjeuners, petits déjeuners dîners à l'Elysée par centaines d'invités et par dizaines d'invitations
• le budget voyage de l'Elysée explosé
• l'aménagement de Air Sarkozy One plusieurs centaines de millions d'euros
• le fils Bachelot et son poste dans un organisme dépendant du ministère de sa mère
• la fameuse affaire de l'Epad
• le fils Pierre emmené, comme le fils Louis, dans des voyages officiels d’agrément comme le Maroc, le Mexique, l'ONU ou les jeux Olympiques, quand ils n'ont aucune charge de responsabilité politique ni industrielle
• la réservation de la suite junior pour Rama Yade (plus de 600 € la nuit) pour son voyage en Afrique du sud
• l'affaire des préfets saqués (pour des sifflets et pour crime de lèse pelouse)
• le coût astronomique des voyages sécurisés du Président de la République, coûts directs et indirects par paralysie des villes
• les sondages et les rémunérations illégales et énormes des conseillers en « sondagistique » Giacometti et Buisson (enquête refusée par le parlement UMP)
• déclaration new yorkaise concernant la culpabilité avant procès, procès qui a relaxé Villepin
• l'affaire Tapie avec 45 millions d’euros d'indemnités
• conseil donnés au Président de la République par un conseiller du ministère de la justice dans l'affaire Clearstream
• Président attaquant en justice alors qu'il est protégé par son immunité ce qui crée une distorsion devant la justice et une inégalité certaine et préjudiciable
• le voyage d'Estrosi en jet privé depuis New York payé par l’Etat,
• l'appartement de fonction de Fadela Amara illégalement mis à disposition de sa famille
• Pérol nommé à la tête du regroupement des Caisses d’Epargne et des Banques populaires
• Richard nommé à la tête d’Orange, Richard condamné pour fraude fiscale, qui a reversé au trésor public 660 000 € en septembre 2007, alors directeur de cabinet du ministère de l'économie (on croit rêver) dont 5 % pour mauvaise foi
• Michèle Laroque, compagne d'un certain Baroin, ex Chiraquien reconverti, revient d'urgence se fiscaliser en France après une évasion de plusieurs années aux USA dans l'Etat du Nevada le moins fiscalisé,
• rémunération illégale du Président de la République de septembre 2007 au 31 décembre 2007
• les légions d’honneur distribuées comme des petits pains aux amis du pouvoir dont le Belge Frère et le Canadien Desmarais, les amis couturiers de Clara, les copains Clavier et Réno…

Sarko ? lé molle même !

13.Posté par RPC le 19/10/2010 15:12
Post10.Oui bon le réalisme des américains c'est soit t'es riche soit tu peux crever. En plus les journalistes conservateurs applaudissent rarement les mouvements sociaux. Si on commence à comparer tout le monde avec la chine : faisons tout de suite les réformes suivantes : suppression de la liberté d'expression, du droit de grève, du SMIC, de la limite d'age pour commencer à travailler. Bref rétablissons l'esclavage en France et c'est nous qui exporterons en Chine. Soit dit en passant les américains aussi c'est fini leur modèle. Leur dernière entourloupe : ne pas augmenter les salaires mais accorder aux particuliers en endettement massif pour qui'ils continuent à consommer. La crise des subprimes à mis fin à tout ça et maintenant il n'ont plus de cartouches.
L'humanité est-elle condamnée à vivre dans un modèle de société à la chinoise?

14.Posté par bertel le 19/10/2010 17:00
"L'humanité est-elle condamnée à vivre dans un modèle de société à la chinoise? "

...a dit le monsieur.

Il est à craindre que oui. Le peuple est devenu fataliste. Le peuple se contente de lire les news "people"... Le peuple est heureux de lire qu'il vit dans un pays gouverné par des riches, pour les riches.

Bertel de Vacoa



15.Posté par Cambronne le 19/10/2010 17:30
7.Posté par vipère le 19/10/2010 13:50
à Pierre Frédéric Dupuy post 2
vous faites semblant de ne pas le savoir j'espère sinon j’arrête de payer mes impôts qui financent vos études car c'est une escroquerie

Fichtre , mais c'est quelle cracherait son venin , la rampante

16.Posté par @ Cambronne le 19/10/2010 17:51
on devrait arrêter de payer nos impôts pour lui sucrer sa sur-rèm à la rampante !

17.Posté par Marco le 19/10/2010 18:10
Au post 12. En fait on ne parle pas de la reforme de la retraite ! Vous voulez quoi une présidentielle avant 2012 ? Et le choix démocratique, on s assoit dessus ? C vraiment les plus populistes et les plus radicaux qui s expriment. Vous n avez aucun projet pour les retraites, vous n êtes que dans l immobilisme, il n y aucun réalisme. Vous voulez les retraites à 60 ans, mais elles ne dont pas finanble et donc cette hypothèse c est la reduction des retraites et le developpement des pensions privées. Super génial non. Vous êtes des malfrats du dialogue social.

18.Posté par franck le 19/10/2010 19:16
heureusement toujours aussi peu de manifestants ce midi.

effectivement, rien à voir directement avec le Medef...

tout cela est en fait très politique une fois de plus
pas de réforme = fin de la retraite par repartition...

19.Posté par RPC le 19/10/2010 19:18
Post17.Que répondez vous à cette liste sans fin de la façon de gouverner de SARKO ? Oui compte tenu du taux de satisfaction obtenu par SARKO, c'est vrai qu'un sondage n'est pas une élection mais il n'est pas interdit de penser que si on était une vraie démocratie il mériterait de dégager tout de suite. Concernant le projet pour les retraites, les syndicats entr'autres propositions de taxer le capital. N'oubliez pas que les bénéfices des banques et des entreprises du CAC 40 explosent. Alors dire que la retraite à 60 ans n'est pas finançable c'est la thèse du MEDEF...

20.Posté par lol le 19/10/2010 20:49
A post 12
Quand le peuple francais sait qu'aujourd'hui on a payé pendant 14 ans le choix de Mitterand ( RMI + 500 000 embauchent de fonctionnaire, quand on sait qu'aujourd'hui il y a 700 000 élèves de moins qu'en 1990 et qu'aujourd'hui il y a un peu plus de 50 000 profs en plus que 1990 et avec les résultats qu'on connait de plus avec sa maitresse caché, nourrie et logée par la République c'est à dire nous et nos impôts et dire que les journalistes étaient au courant et avaient reçus pour consigne de rien dévoilé sous peine de licenciement et sa fille (Mazzarine) caché et surveillée par les gardes du corps depuis la maternelle jusqu'au lycée ainsi que sa mère surveillée par les gardes du corps payés par les impôts francais, va sur internet et regarde les dépenses de Mitterand lors de ces voyages à l'étranger, le sieur Mitterrand réservait les hotels les plus chères et plus luxueux pour lui et ses accompagnateurs (vous pouvez le verifier sur internet) la bien dit a ou zaco y voit défaut les autres comme vous post 12 mais y voit pas zote fesse lé rose. Alors pour moi droite ou gauche tous pareils et rafraichis toi la mémoire arrête d'écouter les élus de gauches et fait toi une opinion par toi même ('sauf si t'es un alimentaire de ce parti)
Aubry lé raide même po ou et vos accolites

21.Posté par vipère le 19/10/2010 21:01
la vipère est retraitée du privé pas comme certains traineurs de sabres chieurs d'encre qui sévissent ici,alors vos allusions sur la sur rem ,trouvez autre chose mes loulouttes

22.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 19/10/2010 21:32
3 et 7. Le MEDEF n'a aucun intérêt direct dans cette réforme. Schématiquement, il existe cinq façons de régler le souci du déficit de la caisse des retraites:

- diminuer les pensions, inenvisageable compte tenu du taux de pauvreté chez les retraités
- augmenter les cotisations salariales, ce qui aurait énervé encore plus de monde et pourrait casser la croissance
- augmenter les cotisations patronales, délicat en temps de crise
- augmenter l'âge de la retraite, ce qui risque d'augmenter le chômage
- passer à un système par capitalisation, ce que l'exemple américain a montré comme très hasardeux

Là dedans, le seul truc que le MEDEF a intérêt à éviter c'est la numéro 3. Et encore, même ça ils s'en foutent dans certains cas (l'important pour eux est de conserver leur taux de marge: s'ils ont un marché suffisamment captif, ils n'auront qu'à monter les prix) voir dans presque tous les cas (ils se contenteront de licencier et de faire pression pour améliorer la productivité ou d'externaliser: moins de salariés= moins de salaires et de cotisations à payer= une marge conservée). S'ils sont aussi méchants que vous semblez le penser (couteau entre les dents en option) , ils pourraient avoir intérêt à promouvoir la retraite par capitalisation. Ce n'est pas ce qui est en train de se passer, actuellement: certes, la solution adoptée poussera les salariés désireux de conserver leur âge de départ à la retraite à adhérer à une retraite par capitalisation, mais ce sera loin de concerner tous les salariés et de toute façon la plupart des solutions évoquées ont le même effet.

Résultat des courses: ça ne les concerne pas. Ils ont un scénario à éviter, qui ne représente de toute façon qu'un risque marginal et qui n'a quasiment pas été évoqué. Si ça venait à être le cas, ils s'en mêleraient probablement. Là, la solution adoptée ne les favorise ni ne les défavorise particulièrement par rapport à une autre.

En somme, une analyse posée de leur situation ne donne aucune raison de penser qu'ils sont derrière le projet. En fait, ils auraient presque intérêt à demander la modification du projet pour que le bordel économique cesse.

23.Posté par RPC le 19/10/2010 22:15
Post22.Et taxer les transactions financières et taxer les bénéfices exorbitants des multinationales du CAC 40? Oui le MEDEF grande inspiratrice de cette réforme serait une organisation altruiste. Ah ah ah ! Pierre Frédéric Dupuy trop comique et adhérent du MEDEF ? Aaah le con!

24.Posté par Cambronne le 20/10/2010 07:01
21.Posté par vipère le 19/10/2010 21:01

Profitez bien de votre retraite mémé et cessez de raconter n'importe quoi

25.Posté par vipère le 20/10/2010 09:17
à cambronne poste 24
j'aime la richesse de vos arguments à la hauteur de votre intellect aviné

26.Posté par Cambronne le 20/10/2010 11:48
25.Posté par vipère le 20/10/2010 09:17
à cambronne poste 24
j'aime la richesse de vos arguments à la hauteur de votre intellect aviné

Cher rampante , ça deviendrait presque une histoire sulfureuse entre "Anaïs Nin et Henry Miller. ..."

Vous voyez il y a en aurait autant pour vous servir

ce qu'il ya de remarquable avec les personnes se définissant de gauche et, plus généralement, les interventionnistes de tout bord, sont les premiers à revendiquer les valeurs de tolérance et de générosité. En particulier pour cette dernière valeur, le fait de vouloir utiliser l’Etat à des fins « sociales » est présenté comme gage de générosité.
L’intolérance, une valeur de gauche ?
« L’intolérance est une maladie contagieuse car elle contamine toujours ceux qui la combattent » disait Raymond Aron.
Sauf que cette petite phrase pourrait allégement s’appliquer à la gauche française qui a fait de la lutte contre l’intolérance un de ses chevaux de bataille et pourtant, à en croire les résultat sociologiques (et en plus de gauche) , l'on constatera que les choses se révèlent largement moins tolérante que les libéraux.
Le problème avec le socialisme, c'est un peu comme la gangrène. Soit on ampute, soit on en meurt!

27.Posté par GRENADE974 le 20/10/2010 11:52
22 - "il existe 5 façons de régler le souci du déficit de la caisse de retraite"
Vrai dans votre logique capitaliste qui ne regorge pas d'idées
Faux dans une vision humaine de justice...
- Je prends seulement une taxation supplémentaire de 0,10% sur toutes les transactions boursières. Cela ne mettra le CAC 40 en danger ni les boursicoteurs....(il y en a d'autres)
- le système de répartition ne veut pas dire uniquement : les actifs (de moins en moins nombreux) cotisent pour les retraités (de plus en plus nombreux mais pas forcément en bonne santé). ! Il veut dire aussi : élargir l'assiette des contributions et cela on peut le faire facilement en taxant moins le travail et plus la finance, les importations "sauvages" des pays asiatiques, et les machines qui ont mis l'humain au chômage.
Et puis les niches fiscales, celles auxquelles on ne veut pas toucher (la COPE par exemple, et bien d'autres qui n'apportent aucune valeur ajoutée à notre économie, mais qui coûtent la peau des fesses. + de 50 milliards d'€ chaque année....etc etc
Est-il normal que les actionnaires qui ne "bossent" pas dans une entreprise puissent toucher autant de dividendes ? Un peu moins pour eux, un peu plus pour les salariés ne les mettraient pas en danger.
L'âge légal à 62 ans n'a aucun sens quand les seniors sont "poussés" au chômage depuis 55 ans par beaucoup d'entreprises...Que ce soit la caisse du chômage ou celle des retraites qui soit en gros déficit, quelle différence, vous n'aurez pas résolu le problème.
Il faut remettre l'homme comme pilier de la société, on en est bien loin avec nos gouvernants "pourris" et méprisants.
C'est un choix de société....doit-on privilégier l'éducation, la culture, la santé, le logement social ? oui.

28.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 20/10/2010 12:29
27. Par "augmentation des cotisations patronales", je désignais en fait toute augmentation des impôts sur les entreprises. Mauvais choix de mots, désolé. La logique reste donc rigoureusement la même: compte tenu de la situation actuelle (et d'une probable elasticité-coût au plus haut) , ce serait dangereux économiquement (rien ne dit cependant qu'on ne pourra pas renverser la tendance dans deux ou trois ans) et d'un impact très limité sur les entreprises elles mêmes, qui disposent d'une quantité de moyens pour éviter ce genre d'écueils (sur les transactions boursières par exemple une simple hausse des taux d'intérêts des prêts) . Le seul truc vraiment pénible pour eux serait peut être une taxe sur les bénéfices.

De plus, c'est oublier qu'une part non négligeable des adhérents du MEDEF sont des PME et pas uniquement des entreprises du CAC (http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2433758&rubId=4079 ) . Un peu facile, donc, d'y voir les grands méchants capitalistes richissimes avec le couteau entre les dents désireux de venir vous dérober vos femmes, vos enfants et vos économies.

Enfin, penser que les actionnaires sont des méchants riches qui se gavent est faux: en réalité la fragmentation de l'actionnariat a pour corollaire que l'immense majorité du capital boursier français est possédé par... des personnes issues des classes moyennes (un article sur le sujet était disponible sur lemonde.fr il y a quelques jours, pas retrouvé la référence, désolé) . Autrement dit, faire ce que vous proposez, ça fera (un peu) chier les riches et beaucoup chier les classes moyennes, d'autant que celles ci n'ont pas les moyens d'utiliser les stratégies d'évitement et les connaissances en ingénierie fiscale des vrais riches.

29.Posté par Cambronne le 20/10/2010 14:36
28.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 20/10/2010 12:29

C'est bien la première foi que vous écrivez un billet avec une logique évidente 15/20 pour l'encre faut croire pourtant qu'à science po le remarquable Jacques Marseille La Guerre des deux France, vous mettez en exergue l'inclination des Français à l'auto flagellation et à la déprime.

car utiliser des mots simple d'une Politique libérale... sont des mots qui résonnent très mal aux oreilles des Français, tout comme les mots mondialisation et délocalisation...
Et pourtant, l'on pense que c'est au contraire une chance pour la France.
Croire que, parce que la Chine se développe, la France va aller de plus en plus mal est une hérésie.
Si on y réfléchit, quand les Chinois se seront développés et auront un certain pouvoir d'achat, ce sera autant de revenus supplémentaires pour la France et ses produits.
Quand 4 ou 5 ou 10 millions de Chinois débarqueront en France pour leurs vacances, pour visiter nos musées et voir notre pays, avec notre capacité d'accueil et notre patrimoine exceptionnel, nous profiterons à plein du développement de la Chine.
comme pour les petites contrariétés des retraites des solutions existent et pourtant
Elles sont au nombre de trois : baisser les retraites, augmenter les cotisations ou travailler plus longtemps. Je pense que la solution doit être un "mixage" des trois. Cela impliquerait justement de repenser le temps de travail dans une durée de vie qui s'allonge. Je serais plutôt favorable de laisser les gens prendre leur retraite quand ils le désirent et en fonction de la pénibilité de leur métier. Pour ce qui est du financement de la retraite, je suis enclin à penser qu'une retraite à points est la solution, où il y aurait pour partie un financement par répartition et pour partie une retraite par capitalisation. Autre mesure vitale : réformer l'administration. Les fonctionnaires sont ceux qui ont la plus longue espérance de vie et les retraites les plus élevées et la plus couteuse sur les emprunts . L'urgence est donc de ne pas remplacer l'emploi des fonctionnaires qui partent en retraite. D'autant plus que nous avons une chance historique : la moitié des fonctionnaires en activité aujourd'hui prendra sa retraite dans les dix ans à venir un e manière comme une autre d'éviter les conflits .

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales