Politique

12h20 : La Région demande à l'Etat d'agir concernant les assistants d'éducation

Cette matinée d’assemblée plénière du Conseil régional a été consacrée au vote des motions. La quatrième motion vient d’être débattue concernant la délégation de service public portant sur le réseau régional à haut débit, Gazelle.


12h20 : La Région demande à l'Etat d'agir concernant les assistants d'éducation
La première motion a porté ce matin sur la situation des entreprises face à la conjoncture économique et financière. Il a été rappelé que malgré la création par l’Etat de dispositifs d’observation et de soutien, les entreprises du bâtiment, des travaux publics, de l’industrie, du commerce, de l’artisanat et de l’agriculture font toutes état de difficultés de trésorerie.
C’est le conseiller régional Emmanuel Lemagnen qui l’a présenté, demandant au préfet d’organiser une table ronde réunissant notamment les établissements bancaires d’une part, et les représentants du monde économique d’autre part, "afin d’identifier les obstacles et les conditions à créer pour permettre une meilleure réactivité du système bancaire local à la situation d’urgence des entreprises". Cette motion a été votée à l’unanimité.

La seconde motion était relative à la situation des assistants d’éducation présentée par Raymond Mollard. Ce dernier a rappelé la situation de détresse dans laquelle se trouvent les assistants d’éducation en fin de contrat cette année. Le Conseil régional, réuni en assemblée plénière, a exprimé sa solidarité vis-à-vis de ces assistants d’éducation et, considérant qu’au moment où se déroulent des États généraux de l’Outre-mer qui plaident pour la rénovation du dialogue social, il a été demandé au gouvernement, en concertation avec les parlementaires de La Réunion, "de prendre les initiatives nécessaires pour l’élaboration et la mise en œuvre de solutions juridiques permettant le maintien de ces personnes sur leur emploi". Cette motion a également été votée à l’unanimité.

"Les associations ne vont pas régler le problème de l'alcoolisme"


La troisième motion consistait à demander une subvention exceptionnelle de 85.000 euros en faveur de l’association Tchao La Rak. Les ravages de l’alcoolisme à La Réunion ont été rappelés et dans ce cadre l’urgence a été demandée considérant "le rôle majeur et indispensable des associations telles que Tchao La Rak". Pour Paul Vergès, "ce n’est pas par une mesure que tout le problème va être réglé. L’alcoolisme à La Réunion est un combat permanent. Je propose que la motion ne fasse pas l’objet d’un vote positif ou négatif mais soit le point de départ des commissions compétentes de la Région et d’une relance de la rencontre des partenaires. Les associations ne vont pas régler à La Réunion le problème de l’alcoolisme. C’est nécessaire mais pas suffisant. Pourquoi ne pas faire une session extraordinaire conjointe de la Région, du Département et de l’association des maires ?". Il a été décidé que l’intention de cette motion est bonne mais le vote sur la subvention n’a pas été effectué. Une rencontre devrait donc être prévue pour évoquer la problématique de Tchao La Rak.

Concernant la motion relative à la délégation de service public portant sur le réseau régional à haut débit Gazelle, les conseillers régionaux UMP et apparentés ont demandé à la Région Réunion de prendre toutes les initiatives nécessaires afin de permettre la mise en place du haut-débit dans toute l’île à des coûts accessibles, de développer une véritable concurrence et de renforcer le contrôle et le suivi de cette délégation de service public. "Je propose que cette motion soit envoyée en commission" : Cette proposition de Paul Vergès a été acceptée à l’unanimité afin que des renseignements supplémentaires soient apportés.
Vendredi 19 Juin 2009 - 12:50
Melanie Roddier
Lu 567 fois




1.Posté par thierry le 19/06/2009 13:59
dommage qu'ils n'aient pas financé leur part de 50€ comme demandé au moment des évènements de Guadeloupe...
Popaul est toujours ok pour les dépenses supplémentaires au niveau des travailleurs, mais pas quand il s'agit de son budget !

2.Posté par Mémé le 19/06/2009 14:24
Mounoir ben lé temps! Depu qui dit le problème zassistants d'éducation lé politique, lé temps ban'na i cause un coup té!
Mais là, ils ont causé, ils ont voté une motion, attendons de voir s'ils bougent un peu plus. Certainement que notre député européen se fera fort de rapporter tout ça là-bas à l'Europe.
Tien bo, largue pas!

3.Posté par berenice le 20/06/2009 17:37
voila un exemple de colutions. Nous avons 3 sortes d'assistants d'éducation: école, collège,lycée. donc mairie, conseil général, région. alors que chaque collectivité "récupère" les assistants d'éducation selon qu'ils travaillent dans une école, un collège, ou un lycée.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales