Economie

12.883 contrats aidés pour le secteur non-marchand

La Préfecture annonce le déploiement de 12 883 contrats aidés pour le secteur non-marchand au 1er semestre 2012 à La Réunion.


12.883 contrats aidés pour le secteur non-marchand
En 2011, plus de 27 000 demandeurs d'emploi ont bénéficié d'un contrat aidé.

Afin de lutter contre la dégradation de la situation de l’emploi à La Réunion depuis 2008, l’Etat a maintenu un effort soutenu dans le déploiement des emplois aidés.

Cette politique permet aux personnes les plus éloignées de l’emploi de s’inscrire dans une démarche d’insertion et de
professionnalisation.

Ce sont ainsi plus de 28 500 contrats aidés qui ont été mobilisés en 2011 dont 2 342 dans le secteur marchand (entreprises).

12.883 contrats aidés pour le secteur non-marchand
Sur les 26 204 contrats aidés signés dans le secteur non marchand, 9 102 contrats aidés ont été prescrits par le Conseil général pour des bénéficiaires du RSA.

La préfecture rappelle qu’en 2011, elle a bénéficié de crédits budgétaires lui permettant de mobiliser 27 790 contrats aidés dans le secteur non marchand et que seuls 26 204 contrats ont été signés.

Comme elle s’y est engagée en 2011 et à l’issue d’une nouvelle réunion de la commission de la transparence, la préfecture communique l’affectation des 17 102 contrats aidés du secteur non marchand qui relèvent de la responsabilité de l’Etat.

Premier semestre 2012 : 12 883 contrats aidés pour le secteur non-marchand affectés à La Réunion.

L’effort de l’Etat s’accentue sur 2012 puisqu’une première enveloppe de contrats aidés – 12 883 contrats CAE-CUI pour le secteur non-marchand – a été mise en oeuvre pour La Réunion, soit 5,7 % de l’enveloppe mise en oeuvre sur l’ensemble du territoire. Cette enveloppe a été répartie en deux groupes selon le responsable de leur affectation:

Pour le compte de l’Etat, Pôle Emploi gère 9 383 contrats (73 %), qui ont été répartis de la manière suivante : une moitié de ces contrats est destinée aux besoins des communes, l’autre aux associations et établissements publics. C’est dans le cadre de cette enveloppe que le programme « 1 000 parcours pour des jeunes de moins de 26 ans » est proposé.

3 500 contrats (27 %) sont affectés par l’Etat au Conseil général qui les met en oeuvre pour les bénéficiaires du revenu de solidarité active (rSa) : ils sont répartis entre les employeurs potentiels à la discrétion du Conseil général.

L’Etat a décidé de renforcer les aides qu’il apporte aux employeurs de contrats aidés du secteur non-marchand : depuis le 1er mars 2012, le taux de prise en charge de droit commun passe de 70 à 75 % du salaire brut et, pour les bénéficiaires.
Vendredi 16 Mars 2012 - 16:10
.
Lu 1892 fois




1.Posté par Zbob le 16/03/2012 17:09
"une moitié de ces contrats est destinée aux besoins des communes"b[

ça veut dire que les maires pourront embaucher les copains , les fils des copains , les "militants" bras cassés...bref la lie...comme bien souvent!
Travailler pour une commune c'est souvent désapprendre à travailler ( pour ceux qui ont déjà vraiment travaillé un jour) allez donc dans n'importe quelle commune et vous verrez , dans les bureaux , des glandeurs et glandeuses qui prennent le café et papotent en regardant de hauts les administrés qui osent les déranger dans leur sieste permanente ( enfin , n'y allez ni trop tôt ni trop tard car les horaires affichés , je pense qu'ils ne savent pas les lire), allez dans les services techniques dont les parkings sont remplis de 4x4 et vous verrez des tas de gens assis à l'ombre...idem au bord de certaines routes...
Ce n'est pas avec ça que la Réunion s'en sortira!

2.Posté par David Asmodee le 16/03/2012 17:23
"Non marchand", ça veut bien dire " Gratèr d'ki" ?

3.Posté par Chomeur le 16/03/2012 19:35
Dixit un conseiller Pôle Emploi ce matin même lors d'une réunion de jeunes chômeurs : "Comme vous le savez nous entrons dans une période d'élection avec laquelle coïncide l'ouverture massive de poste en contrat aidé. Donc, pour vous qui êtes diplômés, trouver du travail dans cette conjecture va être encore plus difficile je ne vous le cache pas"
Pourtant j'aurais jurer qu'on m'a tenu le discours inverse durant toute ma scolarité...
Et non, non-marchand ne veut pas dire "gratèr dki" ça veut juste dire non-marchant... sont concernés les espaces verts, les bibliothèques, les mairie, les écoles, les hopitaux (etc...)

4.Posté par jean de grenoble le 16/03/2012 20:04
c'est pas grave c'est les bon citoyen qui paye toujours la notre

5.Posté par noe2012 le 16/03/2012 20:04
ça va donner un nouveau souffle à beaucoup de gens qui veulent s'en sortir et montrer qu'ils sont capables de bien faire ....

Merci à qui ? Merci à notre Président Sarkozy car malgré la crise qui plombe nos finances , il a réussi par son action à trouver des moyens pour aider la marmite des plus fragiles d'entre nous ...

Merci M. le Président !

Vous savez pour qui couler votre bulletin de vote maintenant ... Pour Sarkozy !

« Mieux vaut faire des choses minimes que de ne rien faire du tout. » [Proverbe Chinois]

6.Posté par lucienne du Tampon le 16/03/2012 20:31
envoie un peu au Tampon car la commune est misere

7.Posté par David Asmodee le 16/03/2012 22:14
"Et non, non-marchand ne veut pas dire "gratèr dki" ça veut juste dire non-marchant... sont concernés les espaces verts, les bibliothèques, les mairie, les écoles, les hopitaux (etc...) "

Faut quand même trier, non ?
Ilotier du cadre de vie, par exemple, c'est grater d'ki ou pas ça ?

8.Posté par jjjj le 16/03/2012 23:08
Il faut donné tout les emplois à pôle emploi de manière il y a pas de magouille dans les
maries ( magouilles égale politique) ses emplois devraient un contrôle s'est toujours les mêmes qui travaillent petit copain qui pour moi ect..

9.Posté par Fabiho le 17/03/2012 00:29
Rien compris
Votre article semble être le copié-collé d'une note préfectorale : on n'y comprend rien ! A quoi vont servir ces contrats ? A nettoyer nos ravines dégueu ou à "faire le tas" dans les communes et associations derrière un bureau ?

10.Posté par Gabriel Picard le 17/03/2012 07:45
Cette mesure vient encore renforcer le type de société stalinienne ou nord-coréenne dans laquelle nous vivons. A la Réunion l'employeur c'est l'Etat, la Région, le Département, la Commune. Mais pour le secteur productif, c'est zéro calebasse la fumée grand bois. Nous alimentons ainsi (dans tous les sens du terme) une armée de faux-travailleurs qui deviennent les larbins des politiques. Tout ceci est infiniment malsain. Il faut en finir avec la gabegie que constitue l'octroi de mer et mettre notre TVA au niveau des autres régions et départements de France.

11.Posté par Frederic LAPIERRE le 17/03/2012 08:54
Cest bien mais c'est limité après que vont devenir ces gens?? ah oui c'est les élections on trouve du boulot a ce moment la !!! On bouche nos yeux ,on calme la tempête puisque un monsieur président qui vient bientôt. ON se fout de nous oui

12.Posté par William le 17/03/2012 10:00
Fausse bonne idée ces contrats rustines !
Les collectivités ne savent déjà pas quoi faire de tous ces gens payés à rien faire avec nos impots...

Ces contrats sont une impasse et 1 moyen de repousser le problème... et finalement c'est peut-être un moyen pour nos gouvernants (qui n'attendent rien électoralement à la Réunion) de refiler la patate chaude à leur successeurs qui trouverons ici une situation encore plus explosive une fois ces contrats finis.

13.Posté par PAT974 le 28/03/2012 17:58
pat974
Le gouvernement vide le budget des emplois aidés pour freiner la montée du chômage avant les élections
Pour des raisons bassement politiciennes, le gouvernement a décidé d’utiliser l'essentiel des moyens budgétaires consacrés aux contrats aidés pour l’année 2012 sur les premiers mois de l’année. Deux-tiers des contrats sont donc mobilisés à la hâte, dans l’unique but de faire baisser artificiellement les chiffres du chômage au moment de l’élection présidentielle.
Cet artifice peu glorieux ne dupera personne. Avec un million de demandeurs d’emploi supplémentaires depuis 2007 et un taux de chômage qui frôle les 10 %, il faudrait au candidat sortant beaucoup plus de contrats aidés pour masquer son bilan catastrophique sur le front de l’emploi.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales