Social

11h40 : Les assistants d'éducation devant l'association des maires

Après la Préfecture, les assistants d'éducation ont défilé dans la rue de la Victoire jusqu'à l'association des maires pour demander leur soutien.


11h40 : Les assistants d'éducation devant l'association des maires
Les assistants d'éducation sont environ une centaine devant l'association des maires, en cette fin de matinée, pour que les élus les soutiennent dans leur mouvement. Les agents en situation précaire ont été reçus en milieu de matinée par Roselyne Gibralta, chef du bureau du cabinet de la Préfecture, qui leur a promis de transmettre leur revendication au préfet Pierre-Henri Maccioni.

Le Rectorat propose un plan d'accompagnement individualisé

Dans un communiqué transmit le 2 juin 2009, le Rectorat fait part d'une proposition "d'accompagnement individualisé aux assistants d'éducation, en lien avec le Pôle emploi, afin de leur offrir des possibilités de reconversion, d'insertion professionnelle et de validation des acquis de l'expérience".
Vendredi 12 Juin 2009 - 12:02
Karine Maillot
Lu 708 fois




1.Posté par alysée le 12/06/2009 12:21
Ce matin sur Festival une prof est intervenue a ce sujet et je pense qu'elle n'a pas tort de dire que ces postes sont on le sait des le départ précaires, qu'ils devaient permettre à des étudiants de pouvoir suivre leur études (en général pour des emplois dans l'éducation nationale) tout en travaillant (et ainsi permettre de subvenir à leur besoin) avec des horaires amménagés en fonction de leur cours. C'est pourquoi j'ai du mal à comprendre pourquoi des gens ont gardés ces postes pendant parfois 11 ans.....

2.Posté par fox974 le 12/06/2009 13:46
reponse à Alysée :

c'est normal de ne pas comprendre et pour cause les AE sont pour la plus part des anciens Emplois jeunes qui n'était pas des étudiants et à plein temps sur les postes.

3.Posté par Yann le 12/06/2009 14:18
Je vais paraître méchant, mais...

Emploi jeune, ou assistant d'éducation, c'est en priorité pour que les jeunes fassent connaissance avec le milieu professionnel, non ? C'est un tremplin et non pas une fin. Donc...

4.Posté par MS le 12/06/2009 15:48
Renseignez-vous avant de parler. En étant schématique les contrats d'AE regroupent les métiers de surveillance réservés en principe aux étudiants (comme les anciens MI-SE) et les métiers nouveaux (cdi, nouvelles technologies, ...) occupés souvent par des anciens emplois-jeunes qui n'étaient pas étudiants ( sauf démarche personnelle ). Dans les 2 cas, les profils sont différents. Le but de tout un chacun est de trouver un emploi et de se battre pour le garder, je comprends le combat de ceux qui occupent ces emplois nouveaux, d'autant que la Poste, la Police, l'Hôpital et les mairies ont fait des efforts pour offrir des CDI à une partie de leurs anciens CDD. Enfin, quand un jeune a travaillé 11 ans dans une entreprise (ou administration )en donnant satisfaction il me semble normal de le garder.
Un ancien emploi-jeune.


5.Posté par Yann le 12/06/2009 19:25
@ MS

Désolé de paraître bête, mais je ne comprends pas grand chose à vos explications...

Par contre, comparer une entreprise à une administration...

6.Posté par jacques le 12/06/2009 20:03
je me répète, un CDI est impossible dans l'éducation nationale... Ces postes étaient destinés à un traitement social de l'emploi et pour pouvoir donner une possibilité à des jeunes de passer des diplômes afin de pouvoir se présenter à des concours.... Combien l'ont fait? Rester 11 ans sur un poste précaire en pensant qu'une hypothétique titularisation allait arriver est révélateur... Ne ratez surtout pas le coche à la fin de votre contrat (fin juillet ou fin août) et pensez à la VAE et au bilan de compétence qui vous permettra d'aborder le pôle emploi avec assurance.

7.Posté par MS le 12/06/2009 22:22
A Yann.
Jusqu’en 2003 il y avait en gros 2 types de personnels (pour le sujet qui nous concerne) dans les établissements. Les premiers, les MI-SE (droit public), s’occupaient principalement de la surveillance des élèves, les seconds, les emplois- jeunes (droit privé) travaillaient dans les CDI, encadraient les élèves en difficultés, s’occupaient des salles informatiques, ….(les fameux emplois nouveaux).
En 2003, le gouvernement a réuni sous le même statut les 2 types de personnel, ce qui a donné naissance à la fonction d’assistant d’éducation (AE). On a donc eu des AE surveillants qui travaillaient alors environ 14h par semaine et qui en principe étaient des étudiants et des AE à 27h hebdomadaires (pour la plupart des anciens emplois-jeunes) présents dans les salles informatiques, les CDI…
Ce qui explique pourquoi certains ont 11 ans d’ancienneté (5 ans d’emplois-jeunes + 6 ans d’assistants d’éducation). Aujourd’hui les AE considèrent que du fait de leur expérience et de la qualité de leur travail, ils méritent comme cela a été le cas dans de nombreuses administrations d’obtenir un CDI.
Au risque de te surprendre un établissement scolaire, pour une part, fonctionne comme une entreprise.

8.Posté par papayou le 12/06/2009 22:31
Pourquoi se rende devant l association des Maires pour de telles revendications alors que les maires refusent de donner 50 euros aux petits salaires des collectivités et que ces mêmes maires ne sont pas connus pour être très respectueux de leur personnel et des diverses loi régissant le social tant pour les statutaires et les précaires à la Réunion et même sur la plan national d'ailleurs.
En revanche si l ETAT ne veut pas vous tituriser, il faut faire un recours devant le T.A n'oubliez pas que vous avez deux mois pour le faire dès la notification du non renouvellement de votre contrat si vous avez 6 années de présence dans la fonction publique au vu de la loi de 2005 tout le reste n'a pas vraiment d i'mportance car si l état ne veut pas vous titularisez seul la justice peut obliger l état à vous titulariser.
N'oubliez pas les délais de recours 2 mois, faites vite.

9.Posté par pk le 20/08/2009 01:51
L'état veut "renvoyer" des gens "formés" pour un métier et avec de l'expérience pour les remplacer par des soit des étudiants qui suivront leur leurs études à coté et devront passer des concours ou des diplômes à la fin de l'année et ne seront pas disponible au moment ou en a le plus besoin, soit des gens qui devront se former à cet emploi... Les établissements scolaire veulent tous garder leurs AED alors pourquoi se poser encore la question ... nos dirigeants sont-ils aveugle ou autre...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales