Social

11h30 : Un responsable de magasin reçoit un coup au visage


11h30 : Un responsable de magasin reçoit un coup au visage
Le patron d'un magasin a voulu tenir tête aux manifestants en refusant de fermer les portes de son magasin. Dans la cohue, le patron a reçu un violent coup au visage. L'ambiance a été quelque peu électrique pendant quelques minutes...

A noter que dans le reste du cortège, l'ambiance reste calme et joyeuse. Les premiers manifestants sont en train de rejoindre la rue de Paris.

11h30 : Un responsable de magasin reçoit un coup au visage

11h30 : Un responsable de magasin reçoit un coup au visage

11h30 : Un responsable de magasin reçoit un coup au visage

11h30 : Un responsable de magasin reçoit un coup au visage

11h30 : Un responsable de magasin reçoit un coup au visage

11h30 : Un responsable de magasin reçoit un coup au visage
Mardi 12 Octobre 2010 - 11:31
Julien Delarue
Lu 2510 fois




1.Posté par Alex de Saint-Pierre le 12/10/2010 11:46
Honte a celui qui a frappé ce commerçant, j'espère que la scene a été filmée et qu'il y aura une plainte!

2.Posté par AntiCretin le 12/10/2010 11:54
Bah, à quoi d'autre s'attendre lorsque l'on souffle sur les braises ?

Il n'y a pas que des prix nobel du communo-socialisme dans les rangs, mais aussi pas mal de crétins finis beuglant comme des veaux des slogans qu'on leur a "généreusement" soufflés...

Pour la protection de leur situation, de leurs biens, acquis, pour l'avenir de leurs enfants...

Et j'en passe les arguments des syndicos sur-protégés qui se mettent en première ligne devant caméras et objectifs, se sachant intouchables pour leur poste de travail.

Alors le droit de grève, OUI, mais le droit de bosser aussi !!!

Des poings dans la gueule, faudrait plutôt savoir les donner dans les urnes...

Pas gagné sur un territoire où on peut tranquillement se taper 30 ans de mandat, voler, se faire attraper, écoper, ressortir et se faire réélire...

3.Posté par Cambronne le 12/10/2010 12:03
CE PAYS EST FOUTU AVEC L'ESPRIT SOVIETISANT ET D ASSISTES
10 bonnes raisons de ce moquer des grévistes

Aaaah, cela faisait bien longtemps qu’on n’avait pas eu une petite grève générale dans ce merveilleux pays ! Facilement six mois pardon six semaines pardon quelques jours ! Et ces périodes quasi normales sont importantes : elles offrent une pause, une sorte de respiration entre les arrêts de travail de certaines catégories de fonctionnaires et de catégories certaines de fumistes pleurnichards. Cette « nouvelle » journée d’inaction sociale va offrir à chacun l’occasion de se frotter amoureusement à son prochain cent-cinquante prochains dans l’unique rame de RER qui passera par là. Et ceux qui n’échangeront pas leurs bactéries faciales avec les autres par contact obligé pourront regarder des défilés, et, bien évidemment, se moquer des grévistes.

Et se moquer des grévistes français, en ces périodes troubles, c’est assez facile, quand on y pense. C’est plus que facile, c’est nécessaire pour conserver un minimum de santé mentale :

1 . Parce que malgré le matraquage médiatique pro-grève, griller des merguez pour faire annuler une timide réformichette ne changera rien à la faillite qui arrive. Vociférer pour conserver un statu-quo catastrophique ou contre les mouvements confus du gouvernement, c’est toujours faire trop de cas de pas grand-chose. Surtout, c’est donner du crédit à la droite qui prétend faire une réforme de fond là où il n’y a que bidouille à la marge.

2. Parce qu’agiter des petits fanions et des petites banderoles, c’est montrer à la face des autres salariés qu’on n’a rien de mieux à faire de sa journée. S’exciter à l’idée de brandir une pancarte et de marcher quelques kilomètres, c’est un plaisir de petit vieux ! En France, le mouvement social est la seule occasion d’aérer les pampers de vieux syndicalistes staliniens qui ne sentent pas que la naphtaline. On comprend d’ailleurs mieux pourquoi certains rêvent presque, libidineux, de voir de jeunes éphèbes les rejoindre dans leurs agapes gériatriques…

3. Parce que les grévistes sont les riches qui pleurent de n’avoir pas assez spolié les pauvres qui eux, ne peuvent absolument pas se permettre un jour non payé. Des profs, des cheminots, des gaziers (de GdF), des électriciens (d’EdF), salariés protégés de (très) grosses entreprises partiellement ou totalement nationales, ça, vous en trouverez des paquets. Mais vous ne verrez que très très peu de caissières ou de poissonniers, de manutentionnaires ou de salariés de PME de tuyauterie ou de maçonnerie demain dans les cortèges.

4. Parce que pour ces pauvres, les riches qui défilent expliqueront qu’ils font la grève pour eux. Comme en décembre 1995. Comme en mai 2003. Et vous vous souvenez bien sûr de tous les avantages que vous, salarié du privé dans le secteur concurrentiel, aviez pu récolter de ces pénibles semaines à ramer ? Non ? Aucun ? C’est normal.

5. Parce qu’aller manifester, c’est continuer le combat-bat-bat, et se retrouver au milieu de moutons bêlant les mêmes slogans-gans-gans, dans le même rythme au pas saccadé-dé-dé, comme d’autres défilent devant leurs leaders. C’est toujours drôle de voir, depuis le trottoir, les gauchistes trotter ainsi, quasiment en rang d’oignon, bien docilement alignés derrière des leaders syndicaux-caux-caux, non ?

6. Parce que ça donne une idée précise des forces en présence : rangs épars, regards perdus, masse peu compacte. Seule la méthode de comptage fantaisiste permettant d’avoir systématiquement deux manifestants quand la police n’en voit qu’un et donne un peu de corps à cette mascarade d’enfants gâtés. Quand on sait qu’en plus, les méthodes modernes par recoupement statistique sur les téléphones portables, les photos aériennes de drones et les estimations au sol montrent systématiquement une surévaluation de la police, on rigole d’avance aux nombres forcés que les syndicats vont nous dégoter. Je parie entre 3 et 3.5 millions et pourquoi pas 10 millions pendant qu'ils y sont

7. Parce qu’à force de glander dans le petit air frais d’octobre, la marmite ne bout pas. Et que la fin de mois se rapproche. Et que les jours de grève ne sont pas toujours rémunérés. Et puis plus prosaïquement, parce que monter à Paris pour manifester est impossible : y’a plus de trains.

8. Parce qu’ensemble, on est toujours beaucoup, beaucoup plus con que tout seul. Le mieux, c’est ensemble à s’engouffrer dans un tunnel, ou ensemble à taper du pied sur une frêle estrade autour d’un stade de foot…

9. Parce qu’il y a des merguez, des frites, des gaufres, des autocollants FO, CGT ou que sais-je encore, des vuvuzelas estampillées du logo d’une sacrosaintesyndicratie connue, pardi ! La bouffe payée par les autres gratuitement, y’a que ça de vrai !

10. Parce que les gens qui appellent le chaos de leurs vœux humides sont les premiers à en subir toutes les conséquences. Les révolutions mangent leurs enfants.

Et s’il vous manque d’autres raisons pour vous motiver à aller lancer des cacahuètes aux manifestants, en voici quelques autres qui vous donneront une idée précise de l’esprit pourri qui règne derrière ces perpétuelles agitations :

« J’invite d’ores et déjà les automobilistes à aller faire le plein rapidement. D’habitude on met entre 5 et 7 jours pour créer la pénurie ne serait-ce que par le groupe Total. Là, il y aura l’ensemble du monde pétrolier français. »

C’est ce que déclarait hier encore sur LCI Christophe Hiou, délégué CGT à la Raffinerie Total de Donges. Ceux qui se rabattaient sur les voitures pour fuir les trains en rade en seront pour leurs frais.

D’un autre côté, les agents affiliés à la CGT-Energie «ont décidé [...] d’impulser des actions en utilisant leur outil de travail, en ciblant très clairement les responsables politiques et le Medef.» Eh oui, ils sont comme ça, les agents affiliés aux escrocs et aux branleurs de la CGT : ils impulsent des coupures.

Respect des autres, respect de la démocratie et des opinions adverses, limitation du droit de grèves aux légitimes revendications de sa profession, respect de l’usager ou du client, esprit de service, tout est là.

La Fraônce débraye et braille , et la France trinque . Ce pays est foutu ...

4.Posté par vipère le 12/10/2010 12:13
quand deux irresponsables se rencontrent l'un frappe et l'autre fait son cinéma,zéro à zéro ; la police ( 3 sur place en civil)n'a pas jugé utile de réagir,avec raison

5.Posté par Itamare le 12/10/2010 12:14
Vous syndicats manipulateurs, vous manipulez les travailleurs, vous manipulez les étudiants, vous manipulez les lycéens. Aujourd'hui enfin nous avons un gouvernement qui ne vous écoute pas, c'est SUPER! Pendant des années avec M. Mitterrand que je ne peux nommer PRESIDENT car c'est vous les syndicats qui avez présidez la France, vous avez dilapidé les caisses de la France, vous avez RUINE la France, et aujourd'hui parce que on ne vous écoute pas vous tabassez des travailleurs, QU'ELLE HONTE. Nous avons élu, nous avons choisi notre gouvernement et je suis fier qu'il puisse prendre des mesures malgré la pression et la manipulation que vous effectuez sur la population.
Ce n'est pas 2 000 000 de personnes dans la rue qui vont décider pour 63 000 000 d'habitants. Arrêtez vos conneries et laissez libre les travailleurs!

6.Posté par Henri le 12/10/2010 12:16
POST 2 : "Alors le droit de grève, OUI, mais le droit de bosser aussi !!! "
Tout à fait d'accord !
Il faut punir le fautif (le manifestant) et les responsables (ces patrons de syndicat de salarié).
J'espère que ces derniers auront la descense de s'excuser.


7.Posté par fiuman le 12/10/2010 12:24
Ils me font penser aux supporteurs de foots, des abrutis avinés disposant d'une cervelle de moineau!

8.Posté par ptit crick le 12/10/2010 13:17
POUR COMPLETER POST 7 Je rajouterai
MEMOIRE DE LIEVRE CERVELLE D OISEAU

9.Posté par Innocents le 12/10/2010 13:49
Le commerçant et le manifestant, les deux font la paire d'innocents...


10.Posté par vipère le 12/10/2010 14:11
7 et 8
heureusement que vous êtes là pour relever le niveau ,non sans rire!

11.Posté par Roche écrite le 12/10/2010 14:12
pour la greve oui 100%100 avec les grévistes mais pas de violence sa sert a rien

12.Posté par David le 12/10/2010 14:28
"A noter que dans le reste du cortège, l'ambiance reste calme et joyeuse."
...très joyeuse pour celui qui s'est fait tabasser... :-/

13.Posté par Jerry TULASSAN le 12/10/2010 14:58
Une grève de plus manipulée par les cocos. Pourtant, tous ces blaireaux suiveurs ont une arme: le bulletin de vote,mais avec l'usage qu'ils en font, aux prochaines élections je leur conseille de se torcher avec et poubelle bleue (geste écolo).

14.Posté par boyer le 12/10/2010 16:23
13.Posté par Jerry TULASSAN
une arme: le bulletin de vote


sauf pour le renouvellement des sénateurs.

15.Posté par Roche écrite le 12/10/2010 16:48
VIVE LA GREVE

16.Posté par noe974 le 12/10/2010 18:34
Droit de grève oui , trop de bosser aussi , oui

Il faut réformer ce droit de grève idiot : ça bloque l'économie
Ceux qui ne veulent pas bosser : à la porte et pas de RMI

On voit toujours les mêmes qui braillent à longueur de journée mais ne donnent pas l'exemple dans leur boulot : on doit réformer le "travail" !!!

17.Posté par noe974 le 12/10/2010 18:37
Certains écrivent des "romans " sans queue , ni tête pour montrer leur grande culture : ils n'ont rien à faire toute la journée ? Ils vivent au crochet des autres , je le pense !!!

18.Posté par Hamza le 13/10/2010 06:50
À tous ces grévistes, vous êtes plus d'un million dans toute la France... Au lieu de perdre votre temps à manifester de cette manière, menacez de retirer votre argent de vos banques... Soyez en sûr, si plus d'un million de français retirerez leurs argents de leurs banques, alors le gouvernement réagirait le plus rapidement possible... Car ce sont les banques, le coeur du système...!!!

19.Posté par boyer le 13/10/2010 09:17

(mode neuneu) le mieux de se suicider comme à france telecom. Comme ca ils seront drôlement embêtéet ca les fera bien reflechir (/mode).

20.Posté par nicolas de launay de la perriere le 14/10/2010 02:13
http://www.lepoint.fr/societe/l-igs-saisie-suite-a-une-video-montrant-un-journaliste-moleste-par-des-crs-13-10-2010-1248965_23.php

21.Posté par nicolas de launay de la perriere le 14/10/2010 02:13
jerry tulassan, les cocos feront alors de même que ceux qui les auront précéder, les pro ump !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales