Social

10h50: La table ronde débute...


10h50: La table ronde débute...
 
Pendant qu'une centaine de camions traverse la route du Littoral pour une opération escargot, la table ronde débute du côté de la Diren à la Providence, sur la problématique des prix du carburant et du gaz.

Hugues Atchy, le président d'IPR-FNTI, et Henry-Claude Caro, président de la SATR, sont arrivés les premiers. Jean-Bernard Caroupaye, président de la FNTR, est arrivé en retard ayant participant au début de l'opération escargot.

Les représentants d'associations de consommateurs ont également été invités aux négociations. Patrick Savatier, le président de l'association Momon Papa Lé La, était lui aussi matinal. Puis, Jean-Hugues Ratenon, le président de l'Alliance réunionnaise contre la pauvreté, est arrivé.

Roland Robert s'invite dans les négociations

Alors que la table ronde était prévue à 10h, aucun représentant du Département n'est encore présent. Et les représentants de l'intersyndicale de la route n'apprécient pas beaucoup de voir des représentants de la Région mais pas le président lui-même, Didier Robert. David Lorion, le 3ème vice-président a expliqué qu'il négociera aujourd'hui sur la base d'un fonds de compensation pour les professionnels de la route. Ce fonds de 10 millions d'euros permettrait une baisse de 5 centimes d'euros sur le gasoil professionnel. La Région ne formulera donc aucune proposition pour l'ensemble de la population.

Ibrahim Patel, le président de la Chambre des Commerce de la Réunion est bien présent, par contre, personne de la SRPP. Si certains acteurs incontournables manquaient à l'appel ce matin, les transporteurs avaient prévenu qu'ils se donnaient le droit de stopper les négociations... Affaire à suivre donc.

Et la surprise du jour, c'est la présence de Roland Robert en tant que président de l'association des maires de la Réunion, par ailleurs candidat aux prochaines législatives. Celui-ci souhaiterait formuler la proposition suivante : faire voter les maires, en assemblée générale demain, le reversement du trop perçu par les communes des taxes sur l'octroi de mer liées à l'augmentation du carburant. Cela représenterait environ 10 millions d'euros sur un an.
Lundi 6 Février 2012 - 10:51
Melanie Roddier (avec Julien Delarue sur place)
Lu 1304 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales