Société

107 produits sélectionnés dans le bouclier qualité prix de 2015


107 produits ont été sélectionnés dans le bouclier qualité prix de 2015, pour un montant total de 292€. Comme l’année dernière, le prix moyen d’un produit s’élève à 2.72€ et 47% d’entre eux sont issus de la production locale. 

L’objectif de cette liste est, rappelons-le, de permettre aux consommateurs d’acheter les produits les plus consommés à bas prix, dans le cadre la loi Lurel visant à lutter contre la vie chère. 

7 produits ont ainsi été supprimés cette année, comme "les effets scolaires qui ne correspondent pas à un besoin quotidien mais sur une période donnée". 16 autres ont été ajoutés ou modifiés afin de "coller au mieux à la façon de consommer sur l’île".

Cette année, l’accent est mis sur la production locale. L’origine des produits sera d’ailleurs systématiquement précisée. "Cet effort et cette volonté communs des différentes filières permettent de faire travailler les producteurs locaux et créer de la richesse sur le territoire", souligne le préfet Dominique Sorain. 

Et de rappeler qu’il ne s’agit pas "de vendre les produits les moins chers mais de qualité à des prix favorables". C’est pourquoi une campagne de communication "Manger équilibré avec le BQP", cofinancée par la préfecture, l’ARS et la DAAF, accompagnera le lancement officiel du Bouclier Qualité Prix le 1er mars prochain.

Sur le site internet www.bqp.re, il sera également possible d’accéder à des menus équilibrés composés des produits de la liste.
Vendredi 20 Février 2015 - 12:05
GG
Lu 1351 fois




1.Posté par noe le 20/02/2015 12:38
On n'a même plus la liberté de s'acheter n'importe quoi ... tout est choisi pour nous !

2.Posté par R I P O S T E le 20/02/2015 13:43
la loi Lurel visant à lutter contre la vie chère

Les prix ne cessent d'augmenter dans tous les commerces alimentaires ça devient un parcours de combattant à faire ses courses .

La vie chère est devenue toutes les heures , les consommateurs tempêtent sur des prix qui grimpent ...

3.Posté par Elo le 20/02/2015 16:09
@ 2 : est-ce que le SMIC a augmenté depuis 20 ans ? Oui. Comme ce sont des salariés français qui produisent nos baguettes par exemple, le prix de la baguette a augmenté. Mais est-ce que le prix de la baguette a augmenté plus vite que le SMIC ? Non. On a gagné en pouvoir d'achat sur la baguette.

Après le problème à La Réunion reste les monopoles. Mais on ne peut pas blâmer ceux qui essaient aujourd'hui de corriger la situation (comme Bareigts) quand tous les autres avant n'ont pas fait grand chose. Par exemple, René-Paul Victoria était député pendant 10 ans. Qu'a-t-il fait pour La Réunion, à part voter la retraite à vie au bout de 5 ans pour les députés ?

4.Posté par KLD le 20/02/2015 20:13
108 ce serait mieux ............

5.Posté par Lolo LOCO le 20/02/2015 21:28
Pourvu qu'ils y ai mi le Rhum dans cette liste...J'ai soif!

6.Posté par Pierre Balcon le 20/02/2015 21:53
à post 3
E Bareigts n'a rien inventé du tout . Tout le dispositif de la loi dite Lurel avait déjà été pensé par l'Autorité de la concurrence sous l'impulsion de Thierry Dahan qui est le véritable rédacteur d'une loi largement inspirée des recommandations antérieures mais qui reste impuissante à réguler les petites économies insulaires pénalisées par les situations monopolistiques et exposés à des facteurs structurels de coûts souvent incompressibles .
S'agissant du panier de consommation de référence , ce mécanisme avait déjà été mis en oeuvre en Nouvelle Calédonie et on ne peut pas dire qu'il ait eu une grande efficacité . En fait , les pouvoirs publics , dans l'incapacité réelle de réguler les prix dont la fixation dans un marché ouvert leur échappe largement , ont été la- bas conduits progressivement à élargir le contrôle à une liste de plus en plus importante de produits . Aujourd'hui ce sont près de mille références qui figurent dans le fameux "panier" et on en est arrivé à organiser un système digne du régime soviétique avec tous ses défauts ( pénurie , dégradation de la qualité des produits , double marché etc ) et aucun impact réel sur le coût de la vie.
Mais en France on ne sait pas tirer les leçons des expériences antérieures .
Ce panier Lurel n'est en fait qu'un outil de communication qui défie toutes les règles de l' économie de marché et qui est en plus une offense à la science des statistiques .
En ce qui concerne la grande innovation de la loi Lurel qui est le pouvoir d'injonction on sait aussi que ce nouvel outil était depuis très longtemps à l'étude par l'Autorité de la concurrence et n'est d'ailleurs plus spécifique aux DOM . A en juger par le rapport d'activité de l'Autorité de la concurrence , les DOM ne figurent pas particulièrement parmi les cibles prioritaires de ses contrôles. La répartition du marché local de la téléphonie mobile n'a suscité qu'une attention distraite de nos parisiens .
Pour les reste c'est à peu électro encéphalogramme plat : quid par exemple de l'interdiction des contrats d'exclusivité ? les prix des hydrocarbures ont ils baissé plus à La Réunion qu'en Métropole ?
Moralité : toutes ces gesticulations politiciennes sont assez vaines .
Dire qu'avant E Bareigts rien n'avait été fait témoigne d'une ignorance ou d'une mauvaise foi L'histoire montrera qu'Y Jego et M L le Penchard avaient été bien plus offensifs et plus efficaces ... Ce ne sont pas les clients de Leclerc qui me démentiront

7.Posté par KLD le 20/02/2015 23:06
"L'histoire montrera " ;;;;;;;;;;;;; ha , ha , ha ............post 6????????

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales