Social

104 salariés de Citroën vont être licenciés


104 salariés de Citroën vont être licenciés

Placé en redressement judiciaire en fin d'année dernière, le groupe Foucque a trouvé depuis peu un repreneur pour Citroën. Seulement le groupe CFAO, filiale du groupe PPR déjà propriétaire à la Réunion de CMM, seul candidat à la reprise, a fixé ses conditions. Selon le Quotidien du jour, le groupe ne souhaite conserver que 169 salariés et 104 personnes vont donc être licenciées.

Un plan social qui se place dans  le cadre d'une procédure de redressement judiciaire, ce qui signifie que c'est le tribunal de commerce qui va valider, ou non, le plan de reprise et donc les licenciements. Or, CFAO étant le seul candidat à la reprise, le tribunal n'a aucun moyen de faire jouer la concurrence pour sauvegarder plus d'emplois.

Le détail du plan social :

Dans ses colonnes, le journal du Chaudron détaille très précisément les salariés visés par ce plan social. Dix-neuf d'entre-eux ont déjà reçu leur lettre de licenciement et connaissent leur sort. Pour les 85 autres, seule la répartition est connue. Il y aura 26 licenciements à Saint-Pierre et 59 dans l'Est et le Nord.
- 33 postes sur 111 seront supprimés dans les ateliers (17 mécaniciens sur 38)
- 7 postes sur 45 dans les services commerciaux
- 7 postes sur 13 chez les dirigeants
- 4 postes sur 27 en magasin
- 20 postes sur 21 dans la préparation de véhicules
- 14 sur 27 dans les services centraux
Jeudi 20 Janvier 2011 - 11:15
Lu 2799 fois




1.Posté par dar vlodt le 20/01/2011 11:53
quel massacre !...et pendant ce temps , des salariés à l'emploi garanti réclament plus de sur-rèm....
on va où là ?

2.Posté par Nicofire le 20/01/2011 12:21
C triste pour ces salariés
je leur souhaite beaucoup de courage a eux et famille
Merci de faire un débat sur les dirigeants et leurs gestion mais pas sur des salaries exemple edf qui eux demande un point sur un texte creer par l'état et signer par le patronat
Car meme un emploi garanti n'est pas a l'abri d'un probleme de salaire ou de restructuration.


3.Posté par depain le 20/01/2011 12:28
Mais mais oui encore un coup des fonctionnaires et de leurs affidés,les papas foucque,caillé,hayot ont la larme a l'oeil et sont bien marris de cette situation,rendez vous compte avec tout ça ils vont perdre des place aux classement des plus grandes fortune de France....

4.Posté par noe974 le 20/01/2011 13:13
Triste pour les salariés qui vont perdre leur travail et qui doivent se pointer aux assedic !

Quand le retour au plein emploi de jadis ?
Osons espérer qu'un jour ce sera mieux !

5.Posté par Volatile le 20/01/2011 14:58
@nicofire : vous êtes gonflé de demander un recadrage du débat et de relancer dans la foulée. Je crois que je sais où on donne ces cours de réthorique.
Pouvez-vous donner la référence de ce texte ? (au fait, créé et signé, ce sera mieux que l'infinitif).

6.Posté par Z'embroKaf le 20/01/2011 15:11
ils vont être licenciés...toucher des indemnités..."assedic"...et ensuite...déjà que les autres groupes automobiles ne sont pas au mieux de leur forme...triste et bon courage à eux !!!

7.Posté par kaloupillé le 20/01/2011 17:06
Le Groupe FOUCQUES - CAILLE -HAYOT vont conctacter ses LOBBYIS au Coeur de la République au Pic - Conseil ( comme Thierry Marianni , Denoyers , Lefébvre , Jean Claude Lemoine chez tante Marguerite , Daniel Viall , Philippe Bas , avec le Badge de Complaisance de Thierry COSTE ( Chasse )...
ils vont se faire oublier et reprendre le Train en Marche quand ça ira mieux !!!!

8.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 20/01/2011 19:10
N'était il pas temps pour les salariés de monter eux même leur plan de redressement, d'entrer en actionnariat et de devenir leur propre patron en "coopérative ouvrière", comme ça se fait en métropole de plus en plus...
On est pas obligé de faire du "Tapie", voire ces entreprises métropolitaines, vouées a la faillite, qui retrouvent vie et prospèrent vraiment, a partir du moment ou les actionnaires ne sont pas la pour ponctionner l'essentiel des dividendes, mais que sont bien ceux qui produisent les plus values qui s'en partagent les bénéfices...

Si c'est rentable pour un groupe, des actionnaires, ça l'est forcément pour les employés eux mêmes sans sacrifier a donner le fruit de leur travail a ceux qui possèdent l'argent... a méditer...

9.Posté par Billou le 20/01/2011 20:49
A bon ? Citroën licencie ? J'avais cru comprendre Fouque… l'information n'est plus ce quelle était et les titres bidons

(Réponse de Pierrot Dupuy : Foucque comprend d'autres activités que Citroën et seule la branche automobile est rachetée par CMM, et est donc touchée par les licenciements.
Il ne suffit pas de lire. Encore faut-il comprendre...)

10.Posté par nicolas de launay de la perriere le 20/01/2011 22:35
ce n'est pas citroen qui licencie..

11.Posté par RUN RUN le 23/01/2011 08:32
OUPS Papapio N'était il pas temps pour les salariés de monter eux même leur plan de redressement, d'entrer en actionnariat et de devenir leur propre patron en "coopérative ouvrière..........

Ns sommes a la REUNION la! ne bougeons pas le BATEAU ...se complaire ds la médiocrité e t surtout ne pas faire avancer les choses c est le SPORT national ... ICI ..... la metropole est la pour donner les enveloppes les gros ZOZOS font leurs comptabilités oublies quelques declarations
Et le CREOLE achete les voitures quand je dis Car meme les personnes touchant le RMI ici sont en C2 C4 C5 Alors ou est le probleme!!!! Les salariers ont deja leur CITROEN ils vont conjuguer....... Mais le groupe caillé et compagnie ont oublier leurs leçons de conjugaison DOMMAGE!!!!!!! QUI MENE la DANSE ?????

12.Posté par Arlette le 26/01/2011 17:08
Comme nous expliquent doctement les partisans du capitalisme : on a besoin des patrons, car ils créent de l'emploi...
A moins d'avoir à faire à des aveugles, il va leur falloir procéder à de déchirantes révisions de leur façon de penser !
Au fait, où sont passés les millions d'euros prêtés par les banques à Foucque et à Caillé, passés par pertes et profits ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales