Economie

10.000 contrats aidés sont encore à "consommer"


Fin août 2015, 136 790 Réunionnais sont inscrits à Pôle emploi en catégorie A. 

Etat, Région, Département ou encore chambres consulaires... le Service public de l'emploi à La Réunion (Sper) était hier réuni afin de faire le point sur les dispositifs existants de lutte contre le chômage.

Depuis le mois de septembre, 37.290 personnes sont en contrats aidés. Alors que 10.000 contrats supplémentaires ont été alloués en avril dernier par la ministre de l'Outre-Mer, le préfet Dominique Sorain exhorte: "l’ensemble des acteurs du territoire à se mobiliser pour accélérer le rythme de consommation des solutions d’insertion". 

Le Pôle Emploi Réunion se mobilise également en prospectant auprès d'entreprises de services à la personne, du commerce, du bâtiment, de la santé et de l'action sociale. Des secteurs qui sont susceptibles de recruter. 

De leur côté les missions locales concentrent leur recherche sur de futurs emplois adaptés aux jeunes. 
 
Le préfet a également annoncé des changements dans le contenu des formations. Un "socle de connaissances et de compétences professionnelles " permettant de favoriser l'insertion de ceux qui sont "le plus éloignés de situations professionnelles". Les Organismes Paritaires Collecteurs Agréés ont octroyé une enveloppe de 28 millions d’euros correspondant à l’entrée en formation de plus de 7 200 bénéficiaires pour l’année 2015. 
 
Pour finir, il a été rappelé que le Crédit Impôt compétitivité emploi (CICE) bénéficie aux deux tiers des entreprises éligibles à La Réunion. Un avantage fiscal qui a pour objectif de soutenir l'activité économique et l'embauche de nouveaux salariés.
Mardi 6 Octobre 2015 - 11:30
Lu 1296 fois




1.Posté par Vieux Créole le 06/10/2015 13:13
JE CONSTATE QU MALGRÉ LA CRISE ET SURTOUT L'IMPORTANCE DU DÉFICIT ET DU TAUX DE CHÔMAGE (avoisinant les dix pour cent !) EN MAI 2012 , l'actuel Gouvernement fait des efforts pour aider notre département !! Les subventions sont certainement encore insuffisantes et la solidarité de ceux qui sont plus aisés, nécessaire et indispensable ! Mais ceux-ci rechignent ou refusent carrément de faire cet EFFORT ! Et puis, le Président et le gouvernement ont commis des erreurs et des fautes dés le début de leur mandat et l'opposition se cantonne souvent uniquement dans un rôle trop partisan .... Qu'attendent donc les Elus et en premier lieu les deux Présidents de nos deux grandes collectivités locales ( C.R. et C.D. ) qui répètent continuellement : " ils ne nous aiment pas ,nous Réunionnais" "les crédits alloués sont insuffisants" ( ils sont insuffisants dans toutes les Régions françaises) ! ! La situation catastrophique de la France , en Mai 2012 ne pouvait être surmontée au bout de 2 ,3 voire 4 ans,de l'avis d'observateurs Français ou internationaux : c'est cela la VÉRITÉ aussi cruelle soit-elle à entendre ...ALORS QU'ATTENDENT LES ÉLUS ET NOTAMMENT NASSIMAH ET DIDIER , POUR QUE LA TOTALITÉ DE CES" DIX MILLE CONTRATS AIDÉS" SOIENT UTILISÉS RAPIDEMENT ??? LAISSEZ UN PEU DE CÔTE (pendant quelque temps ) des " préoccupations politiciennes " et mettez l'intérêt des chômeurs au- dessus de vos égos !!!

2.Posté par @ vieux creole le 06/10/2015 13:32
ces zelues en classe affaire veulent le plein pouvoir sur la REUNION, le reste ils s'en foutent!! esperons pour eux que ça dure...???

3.Posté par pfff le 06/10/2015 14:25
Depuis plus de 30 ans les contrats n'ont aidés personne si ce n'est les élus pour leurs achats de voix. Quand une personne "gagne un ti contrat", elle sort des statistiques du chômage pendant 1 an, n'est ABSOLUMENT pas formée et doit absolument mendié auprès des élus(coller des affiches,vote,etc...) pour un renouvellement. Ce qui est le plus triste dans tout çà c'est que le peuple est soumis avec son propre consentement. IL FAUT BANIR LES CONTRATS AIDES DANS LES COLLECTIVITES.

4.Posté par Phoénix974 le 06/10/2015 14:28
Je rêve ou il reste 10.000 contrats non consommés dans les tiroirs....et qui plus est financés à près de 95% par l'Etat?Et nous chômeurs on nous accuse de maintenir la courbe à son niveau élevé!!On devrait sévir contre ceux qui font la fine bouche sur ces moyens mis à leur disposition pour lutter contre la précarité...Cela s'apparente à une "non assistance en personne en danger".!Ah je crois savoir que nos Élu(e)s ont déjà projeté d'utiliser ces contrats pour embellir leurs belles promesses électorales à venir!!Mais dites-vous bien que 10.000 contractuels ne valent pas forcément 10.000 voix d'avance!!!

5.Posté par Isidore le 06/10/2015 14:46
Voyez vous Mr le Préfet, si en décembre c'était les élections municipales, je pense que vous aurez écoulé aisément les deux tiers de ces contrats. Nous avons les élus que nous méritons.

6.Posté par chikun le 06/10/2015 15:10
10.000 contrats aidés sont encore à "consommer"


Ce manzé à la sauce ialiste va finir comme le film "la grande bouffe"
Très peu pour moi, je suis au régime Fibre - comme fibre patriotique .

7.Posté par Vieux Créole le 06/10/2015 15:15

JE REGRETTE BEAUCOUP lll
Je suis d'accord avec " le post 2 ,ci-dessus " ) MAIS , ce n'est pas moi qui ai écrit son courriel !!! S'il vous plaît cherchez un autre " PSEUDO " QUE CELUI QUE J'UTILISE DEPUIS LONGTEMPS DÉJÀ ! Sans rancune !

8.Posté par Phil974 le 06/10/2015 16:18
Nous avons en Mairie un certain nombre d'emplois aidés (plusieurs centaines). La plupart de ces jeunes sont pleins de bonne volonté. Malheureusement, les profils professionnels sont souvent peu adaptés aux postes à pourvoir. D'autre part, l'afflux de ces jeunes n'est pas accompagné par un encadrement approprié et la plupart des jeunes sont livrés à eux mêmes. Enfin, le niveau scolaire général est très faible... La démarche, sur le papier, est pertinente ; dans la réalité, l'objectif de formation "sur le tas" n'est pas atteint. Et je crains fort que la plupart n'aient une vision du monde du travail déformée sinon caricaturale.

9.Posté par noe le 06/10/2015 19:05
Qu'attendent certaines communes pour utiliser ces contrats ?
-écoles (surveillance, nettoyage ....)

10.Posté par Aligator le 06/10/2015 21:10
Personne ne veut les embaucher de peur de ne pas rentabiliser les 5 % qu'ils vont mettre dans chaque recrutement. Car à force d'assister les gens, beaucoup de candidats ont une touffe de poil dans les mains!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales